AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue au chateau de Périgueux


Partagez
 

 Registre des engagements signés

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
kris

kris

Nombre de messages : 1577
Localisation : entre l'ange blond et le ptit démon
Emploi : maisculteur,professeur,souleur
Date d'inscription : 30/10/2008

Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty31.10.08 0:44

Après avoir été au bureau d admission, Princekris ramène la charte dument signée


Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Princekris souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné Princekris, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à¨Périgueux le 30 octobre 1456
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty03.11.08 8:00

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Psych0 souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité desergent chef et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Psych0, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Angoulemes le 3novembre 1456
Revenir en haut Aller en bas
mug

mug

Nombre de messages : 1003
Age : 49
Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/08/2008

Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty05.11.08 22:18

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Mug souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent chef et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné Mug, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Bergerac, le 04 novembre 1456
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Chartre   Registre des engagements signés Empty15.01.09 17:04

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Argenntia souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de Lieutenant de Périgueux et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussignée moi, Argenntia, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Périgueux le quinzième jour du mois de janvier de l'an 1 457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty15.01.09 17:59

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Calvaire souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de Sergent d' Angoulême et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Calvaire, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Angoulême le 15 janvier 1457[spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty16.01.09 20:03

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné TANCREL souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de SERGENT et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) TANCREL m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à PERIGUEUX le 16 Janvier 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty18.01.09 20:57

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Yug78 souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de Lieutenant de Sarlat et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné moi, Yug78, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Périgueux le dix-huitième jour du mois de janvier de l'an 1 457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty30.01.09 8:54

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Saberblue souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent chef et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Saberblue, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Castillon le 30/01 1456
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty30.01.09 15:26

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Baptiste23 souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Baptiste23 , m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Périgueux le 16 janvier1456
Revenir en haut Aller en bas
dragones

dragones

Nombre de messages : 337
Localisation : Castillon
Date d'inscription : 04/08/2008

Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty30.01.09 16:40

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Dragones souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussignée Dragones, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Castillon le 30/01 1456

Dragones
Revenir en haut Aller en bas
Hedges

Hedges

Nombre de messages : 59
Localisation : Périgueux
Date d'inscription : 28/10/2008

Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty31.01.09 10:31

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Hedges souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné Hedges , m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Périgueux le 31 janvier 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty03.02.09 20:54

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Messire Saintpreux souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de Sergent de Police de Sarlat et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Messire Saintpreux, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Sarlat, le 03 Février de l'an 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty04.02.09 16:48

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Vvvvvvvvv souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de Sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Vvvvvvvvv, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Bergerac le 5 février 1457
Revenir en haut Aller en bas
mug

mug

Nombre de messages : 1003
Age : 49
Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/08/2008

Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty05.02.09 7:04

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Mug souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de lieutenant et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné Mug, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Bergerac, le 05 février 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty05.02.09 16:25

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Ioz souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Ioz, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Périgeux le 5 Février 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty05.02.09 17:24

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Prof souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de douanier et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Prof, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Angoulemes le 5 février 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty06.02.09 17:32

Citation :
Citation:
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné iseult6938 souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de lieutenant de police et douanière et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Iseult6938, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à castillon le 6 février 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty12.02.09 20:38

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné .Plantajeunet souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de.Sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) .Plantajeunet m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à .Angouléme. le 12 Février 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty21.02.09 11:47

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Missdodo49 souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent chef et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) Missdodo49 m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à BERGERAC le 21 février 1457
Revenir en haut Aller en bas
mug

mug

Nombre de messages : 1003
Age : 49
Localisation : Bergerac
Date d'inscription : 20/08/2008

Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty21.02.09 15:38

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Mug souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de lieutenant de bergerac et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné Mug, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Bergerac, le 21 février 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty23.02.09 21:36

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Battopher souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussignéBattopher, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Bergerac le 23 février 1457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty24.02.09 20:18

V avec un soupir de résignation devant la répétition de ses voeux pris la chartre qu'elle avait déja signé 2 fois et avec un hausement de sourcil pour la lourdeur administrative, fit acte


Citation :
Je soussigné vvvvvvvvv souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de sergent de bergerac et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Avec un demi sourire : qu'ils n'hésitent pas a me payer plus s'ils le souhaitent !

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné vvvvvvvvv, m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.


Souriante elle apposa sa signature
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty26.02.09 18:36

Gadzelle entra dans la salle d'accueil. Elle se dirigea droit vers le bureau, prit un vélin et une plume:

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Gadzelle souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de douanière et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussignée Gadzelle m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à Périgueux le 26 Février 1457

[i]Satisfaite, elle sortit, un sourire flottant sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty02.03.09 21:07

Golgotux s'avance et signe la charte

Citation :
Charte des forces de l’ordre

Je soussigné golgotux souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de golgotux et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussigné(e) golgotux. m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à.Sarlat .le .2 mars 1457
Revenir en haut Aller en bas
emardeche
Conseiller comtal
emardeche

Nombre de messages : 1907
Age : 49
Date d'inscription : 04/03/2009

Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty09.03.09 22:19

[
Citation :
quote]Charte des forces de l’ordre

Je soussigné Emardeche souhaite vouloir m’engager dans les forces de police en qualité de .sergent et m’engage à suivre cette charte.

Les forces de l’ordre se doivent d’employer un vocabulaire correct, sans faute et être respectueux dans leur propos. En aucun cas ils ne doivent abuser de leur pouvoir pour accomplir à bien une mission personnelle.

Rémunération :
Il n’existe aucune rémunération pécuniaire pour les forces de l’ordre hormis la reconnaissance, le bonheur du travail bien fait et le bénéfice personnel de faire respecter la loi. Toutefois, un engagement dans les forces de l’ordre amènera des propositions d’embauche à la maréchaussée rémunérées 20 écus la journée.

Hiérarchie :
Le agents de la prévôté doivent un respect exemplaire envers le Prévôt des maréchaux qui assure la bonne coopération des forces de l'ordre au sein du Comté.
Le sergent chef a sous sa responsabilité les autres sergents et doit se renseigner sur le suivi des affaires en cours, il est tenu d’en informer le lieutenant.
Le lieutenant a sous sa responsabilité toute son équipe, il se doit de respecter leur travail et de suivre les affaires en cours, ainsi que de demander l’ouverture des procès lorsque la situation l’oblige.
Toutes les forces de l’ordre ont droit de la part des autres villageois au respect qui est dû de par leur fonction. Si tel n’est pas le cas, le sergent devra en informer le lieutenant.

Responsabilités et sanctions :
Les forces de l’ordre se doivent d’être irréprochables aux yeux de la loi et donc de respecter les contrevenants.
En cas d’esclavagisme : ni les sergents ni le lieutenant ne pourront postuler à ce style d’offre, si, cependant, tel cas se présentait, le sergent ou le lieutenant fautif devra rembourser à la mairie la même somme que celle qu’il s’est fait escroquer.
Si l’offre a été proposée par le sergent ou le lieutenant, ils se verront proposer la conciliation, ainsi que une semaine de mise à pied et un jour de travail d’intérêt général (la sanction unique sera la suivante : aller travailler à un jour à l’Eglise pour le bien de la Communauté).

Attention : en cas de récidive, l’officier des forces de l’ordre sera renvoyé.

En cas de spéculation : L’officier sera renvoyé
En cas d’escroquerie : L’officier sera renvoyé
En cas de trouble à l’ordre public (violence, insulte) : L’officier sera renvoyé


Secret professionnel :
Tout détail dévoilé par l’une ou l’autre partie des protagonistes d’une affaire ne doit circuler qu’entre les forces de l’ordre, il s’agira du secret professionnel partagé.
Le non respect de cette clause sera suivi d’une mise à pied d’une semaine.

Démission :
Si un officier des forces de l’ordre souhaite démissionner, il doit envoyer une lettre de démission au lieutenant et au prévôt des maréchaux afin que sa demande soit examinée.

Je, soussignée Emardeche m’engage sur l’honneur à respecter les clauses de cette charte.

Fait à.Angouleme.le 9 mars1457
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Registre des engagements signés Empty
MessageSujet: Re: Registre des engagements signés   Registre des engagements signés Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Registre des engagements signés
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Périgueux :: Archives du Comté :: Bibliothèque de Périgueux - Archives comtales :: Archives-
Sauter vers: