AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Bienvenue au chateau de Périgueux


Partagez
 

 Edit municipal : Sarlat

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Edit municipal : Sarlat Empty
MessageSujet: Edit municipal : Sarlat   Edit municipal : Sarlat Empty23.02.09 13:53

Citation :
Nous, Cheyenne, Comtesse du Périgord et de l'Angoumois, par la volonté des Hommes, du Roy et de Dieu,

Faisons savoir par la présente, que le Conseil Comtale vient d'approuver la mise en place de l'Edit de Sarlat.
En voici le texte intégral :

Citation :
Edit municipal de Sarlat

Les armoiries de la ville de Sarlat ont pour description "de gueules à la salamandre couronnée d'or sur un brasier du même, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys aussi d'or".


Chapitre I - Du maire


Article 1.1. - Le maire a pour rôle la gestion et le bien être de ses habitants. Il ne doit pas chercher à faire fructifier l’argent de la ville au détriment des villageois, mais savoir partager les richesses.
Article 1.2. - Le maire s’engage à ne pas se présenter sur une liste comtale en position éligible (position de un à six) si l'issue des élections comtales se passent avant la fin de son mandat. Si le maire ne respecte pas cet engagement, il sera poursuivi pour trahison par le comté.
Article 1.3. - Un candidat à la mairie peut désigner dans son programme un adjoint, un substitut du procureur et un tribun.
Article 1.4. - L’adjoint secondera le maire. Il succèdera au maire en cas de problème majeur empêchant celui-ci d’exercer sa fonction ou en cas de démission, sous condition d’accord du comte.
Article 1.5. - Le substitut du procureur est en charge de la rédaction des actes d’accusation et des réquisitoires dans les procès lancés par la mairie,
ce sous la supervision du procureur comtal.
Article 1.6. - Le tribun est chargé de l’accueil des nouveaux habitants résidents, de leur apporter toutes l’aide nécessaire à une bonne intégration dans la cité.
Article 1.7. - Si une pétition remettant en cause la capacité du maire en place à gérer la ville est signée sur la halle par 25 habitants de Sarlat ou plus, le conseil doit demander la démission du maire.


Chapitre II - De la justice

Opus I - Statut du substitut du procureur

Article 2.1.1. - Le substitut du procureur est désigné par le maire, ce dernier étant libre d’assumer lui-même cette fonction s’il le souhaite.
Article 2.1.2. - Si un substitut du procureur devait manquer à ses fonctions, le conseil comtal se réserve le droit de l'en démettre. En cas de démission, le substitut du procureur doit signifier celle-ci par courrier, au maire de la ville, ainsi qu'au procureur, sous peine d'être poursuivi pour trouble à l'ordre public.
Article 2.1.3. - Le maire, s’il désigne un substitut du procureur, ne peut modifier de quelque façon que ce soit les actes d'accusation ou les réquisitoires qu'il transmet à la cour de justice. Il ne peut pas rédiger lui-même les mises en accusation ou les réquisitoires sous peine de voir la relaxe prononcée.

Opus II - Des types d'infractions relevant du domaine de compétences du substitut du procureur

Article 2.2.1. - De l'Esclavagisme. En cas d'échec de la conciliation ou en cas de récidive, les agents de la prévôté transmettent le dossier au substitut du procureur qui rédige une mise en accusation.
Article 2.2.2. - De l'Escroquerie. Lorsqu'un individu, résident ou non de la ville, commet un acte d'escroquerie sur le marché municipal, les agents de la prévôté transmettent le dossier au substitut du procureur qui rédige une mise en accusation.
Article 2.2.3. - Du trouble à l'ordre public. Les agents de la prévôté, après constitution du dossier, s'ils estiment que l'infraction relève de la municipalité et non du comté transmettent le dossier au substitut du procureur qui rédige une mise en accusation.
Article 2.2.4. - Le substitut du procureur ne peut rédiger d'acte d'accusation pour les délits relevant de la trahison et de la haute trahison.


Chapitre III - Des lois particulières

Opus I - Du contrat pêcheur


Article 3.1.1. - La mairie de Sarlat officialise la mise en place d’un contrat qu’elle aura avec les pêcheurs résidant à Sarlat désireux d’en bénéficier, et que nous nommerons "contrat pêcheur", qui a pour objectif de rendre les achats de barques le plus accessible possible par un système de crédit a l'achat, ainsi que de d'accroitre la production.
Article 3.1.2. - Seuls les résidents de Sarlat pourront accéder a ce contrat et le signer avec la mairie pour bénéficier de ses avantages.
Article 3.1.3. - Le contrat donnera la possibilité au contracteur d’obtenir une barque a un prix moindre de la part de la mairie, il devra en échange rembourser le prix de la barque par la suite en revendant une partie de sa production à prix moindre à la mairie jusqu’à avoir remboursé sa dette.
Article 3.1.4. - Le contracteur devra vendre un minimum de 4 poissons par semaine.
Article 3.1.5. - Le contrat se décline comme suit : Obtenir une barque à 22.50 écus où il faudra donc revendre 13 poissons à 11 écus à la mairie par la suite pour rembourser. Avec pour valorisations successives, poissons a 18.50 écus, barque a 120 écus.
Article 3.1.6. - Les achat de barques à 22.50 écus sont interdits sur le marché sans l’accord du maire.
Article 3.1.7. - Les achats de poissons à 11 écus sur le marché sont interdits sans l’accord du maire.
Article 3.1.8. - Toute entrave à cet édit devra dans un premier temps conduire à une tentative de conciliation. Si la conciliation est un échec, alors un procès pour escroquerie sera lance a l'encontre du contrevenant.
Article 3.1.9. - Le maire, ou une personne travaillant pour lui, sera chargé de tenir un livre avec les différents remboursements, mis à jour à chaque
transaction.
Article 3.1.10. - Le contracteur s’engage par serment dument signé et daté.
Article 3.1.11. - Le contrat signé prendra cette forme,

Citation :
Moi,[Nom du Contracteur],

Je souscris au contrat n°… et m'engage à vendre 13 poissons correspondants à 11 écus à la mairie afin de rembourser mon crédit, je m’engage à avoir pris connaissance de chaque article et à les respecter.

Date et signature :
Article 3.1.12. - Tout signataire ne respectant pas ses engagements par rapport à l'accord des pêcheurs contracté se verra poursuivit par la justice pour escroquerie.

Opus II - Des employeurs de renoms

Article 3.2.1. - La mairie de Sarlat veut, au travers d’un programme baptisé
"employeur de renom", promouvoir le travail à faible rendements et favoriser la circulation de l’argent au sein de la ville de Sarlat pour le bien être de tous.
Article 3.2.2. - Le principe consiste à ce que les employeurs participant signent un contrat avec la mairie de Sarlat dans lequel ils s’engagent à proposer des offres de 2 écus supérieur au salaire légal de base en vigueur dans le comté du Périgord Angoumois soit pour une embauche à 18 écus pour 7 de caractéristiques ou pour une embauche à 22 écus pour 19 de
caractéristiques selon le salaire légal, elle sera valorisé de 2 écus soit une offre à 20 écus pour 7 de caractéristiques, ou une offre à 24 écus pour 19 de caractéristiques.

Article 3.2.3. - L'employeur n'est toutefois pas obligé d'embaucher à ce tarif pour chaque offre qu'il propose.
Article 3.2.4. - La mairie de Sarlat s'engage à fournir un contrat "employeur de renom" à chaque employeur intéressé, engageant l’une et l’autre des parties à en respecter les termes et conditions. Le modèle de contrat est joint en annexe.
Article 3.2.5. - Chaque offre d’embauche entrant dans le cadre du contrat passé sera recensée et donnera droit à un point de renom dit point de réputation.
Ces points de réputation sont capitalisable et ouvre droit:
- 1 lait, légume ou fruit à 1 écu pour cinq points de réputation
- 1 morceau de viande ou poisson à 1 écu pour neuf points de réputation
Article 3.2.6. - La mairie s’engage à se fournir auprès des paysans et artisans Sarladais. Le bénéficiaire s’engage à employer cette nourriture pour sa consommation personnelle. En cas de non respect de ces deux points:
- la mairie devra racheter immédiatement un produit sur le marché Sarladais correspondant à celui en défaut.
- le bénéficiaire verra son contrat suspendu ainsi que les points de réputation déjà acquis lui ayant droit.
Article 3.2.7. - Chaque employeur de renom enverra un message au maire signalant ce qu'il désire obtenir et la mairie s'engagera à lui fournir dans les
plus bref délais.
Article 3.2.8. - Les deux parties passent serment afin de légitimer leurs responsabilités.
Article 3.2.9. - La mairie s’engage à financer la nourriture fournie en échange des points de réputations obtenus au travers des bénéfices de la taverne municipale et ses propres ressources.
Article 3.2.10. - Ce programme sera reconductible ou non à chaque nouvelle élection municipale de Sarlat. En cas d'arrêt du programme, les contrats en cours devront être amenés à terme jusqu'à ce que l'un des deux modes de rétribution soit atteint (5 ou 9 points de réputation).

Article 3.2.11. - Annexe : Modèle de contrat pour une embauche à 7 points de caractéristiques

Citation :
Moi, XY, souscrits un contrat \\"employeur de renom\\" avec la mairie et m'engage à embaucher à 20 écus pour un travail de 7 points de caractéristiques, à compter de ce jour et de cette heure.
La municipalité m'octroiera un Point de Renom par embauche.

Date et signature


Article 3.2.12. - Annexe : Modèle de contrat pour une embauche à 19 points de caractéristiques

Citation :
Moi, XY, souscrits un contrat \\"employeur de renom\\" avec la mairie et m'engage à embaucher à 24 écus pour un travail de 19 points de caractéristiques, à compter de ce jour et de cette heure.
La municipalité m'octroiera un Point de Renom par embauche.

Date et signature


Opus III - De la grille des prix maxima

Article 3.3.1. - De la grille des prix maxima : les denrées suivantes voient leur prix fixé comme suit :

Nourriture :
Légume : 11.50 écus
Fruits : INTERDIT
Pain : 7 écus
Viande : 19.50 écus
Poisson : 19 écus
Bouteille de lait : 10.50 écus

Matières Premières :

Minerai de fer : INTERDIT
Blé : 14 écus
Maïs : 4.30 écus
Bois : INTERDIT

Autres produits :
Farine : 16.50 écus
Carcasses de Cochon :
16.50 écus
Carcasses de Vache :
32.50 écus
Pelotes de laine :
13.50 écus
Peaux :
16.50 écus
Barques : 125 écus
Manches : 10 écus
Couteaux : 16.50 écus
Epées : 215 écus
Casques : 162 écus
Seaux :
46 écus
Seaux non cerclés :
30 écus

Tout dépassement de cette grille fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1 du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.

La mairie ainsi que la prévôté peuvent dépasser ces montants maximum si la situation s'avère nécessaire, notamment dans le cadre de transactions d'achats-ventes, ou dans le cadre des conciliations.

Art 3.3.2. - Du monopole municipal
Le commerce du fer, du bois et des fruits est considéré comme monopole municipal.
Toute vente de l’un de ces produits sur le marché de Sarlat, sans autorisation préalable du maire, fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1 du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.

Art 3.3.3. - Du fer L'achat de fer sur le marché est limité à 2 kilos de minerais de fer par jour aux seuls forgerons sarladais.
Tout achat au delà de la limite autorisée ou par un non forgeron sarladais fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1. du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.

Art 3.3.4. - Du bois
L'achat de bois sur le marché est limité aux seuls sarladais et en quantité limitée par jour répartie comme suit :
- 8 stères de bois pour les boulangers.
- 4 stères de bois pour les forgerons.
- 4 stères de bois pour les charpentiers.
Tout achat au delà de la limite autorisée ou par un non sarladais fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1. du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.

Art 3.3.5. - Vente par des non-citoyens du Périgord-Angoumois
Toute personne dont la résidence ne se trouve pas dans le comté du Périgord-Angoumois doit demander autorisation auprès de la mairie pour pouvoir mettre en vente un objet ou une denrée. Cette personne devra indiquer la nature et la quantité des produits qui seront mis en vente.

Art 3.3.6 De la protection des transactions municipales :

La mairie effectue régulièrement des transactions sur le marché avec différents marchands communément appelez MA. Ces transactions sont réalisées par le maire lui-même ou par des personnes dûment mandatées par lui.

Tout achat non autorisé, de marchandises étant la propriété de la mairie, sont interdit, et devront être restitué endéans les 48 h après réception d'une lettre de conciliation.

Le refus de restitutions de ces marchandises, sera considéré comme Trouble à l'ordre public.

Cela concerne :

- Les marchandises liées à une transaction avec un MA.
- Les marchandises faisant l'objet de lot.
- Les marchandises liées aux contrats pêche.
- Les marchandises liées aux contrats miniers.
- Les marchandises destinées à l'aide aux niveaux 0.
- Tout autre contrat, temporaire ou pas, mis en place par la mairie.

Il est interdit à toute personne d'acheter les marchandises à 1 écu, les pains à 3 écus, la viande à 7 ou 10 écus, les légumes à 5 écus, le lait à 5 écus et le maïs à 2 écus sans l'accord préalable de la mairie.

Le non-respect de cet article fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1 du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.
article amendé le 3/11/57

Que cela soit lu & vu & entendu & connu de tous !

Fait en Sarlat,
Le 5 du mois de Février de l'An de Grâce 1457,
Cheyenne, Comtesse du Périgord et de l'Angoumois.

Edit municipal : Sarlat Orgj5

mis à jour le 04/11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edit municipal : Sarlat Empty
MessageSujet: Re: Edit municipal : Sarlat   Edit municipal : Sarlat Empty19.09.10 17:04

Citation :
Au bon peuple du Périgord-Angoumois,

Nous, Etienne de Talleyrand-Périgord, dict Yodea, XXIIIème comte du Périgord-Angoumois, de par la volonté des hommes, du Roy et d'Aristote, faisons savoir la présente décision, prise en ce jour du 3 septembre de l'an de grâce 1458,

Après vote du conseil comtal, l'édit régissant la ville de Sarlat est supprimé dans sa totalité :



Citation :
EDIT MUNICIPAL DE SARLAT

Les armoiries de la ville de Sarlat ont pour description "de gueules à la salamandre couronnée d'or sur un brasier du même, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys aussi d'or".

Edit municipal : Sarlat 100522083154137736


Chapitre I - Du maire


Article 1.1. - Le maire a pour rôle la gestion et le bien être de ses habitants. Il ne doit pas chercher à faire fructifier l’argent de la ville au détriment des villageois, mais savoir partager les richesses.
Article 1.2. - Le maire s’engage à ne pas se présenter sur une liste comtale en position éligible (position de un à six) si l'issue des élections comtales se passent avant la fin de son mandat. Si le maire ne respecte pas cet engagement, il sera poursuivi pour trahison par le comté.
Article 1.3. - Un candidat à la mairie peut désigner dans son programme un adjoint, un substitut du procureur et un tribun.
Article 1.4. - L’adjoint secondera le maire. Il succèdera au maire en cas de problème majeur empêchant celui-ci d’exercer sa fonction ou en cas de démission, sous condition d’accord du comte.
Article 1.5. - Le substitut du procureur est en charge de la rédaction des actes d’accusation et des réquisitoires dans les procès lancés par la mairie,
ce sous la supervision du procureur comtal.
Article 1.6. - Le tribun est chargé de l’accueil des nouveaux habitants résidents, de leur apporter toutes l’aide nécessaire à une bonne intégration dans la cité.
Article 1.7. - Si une pétition remettant en cause la capacité du maire en place à gérer la ville est signée sur la halle par 25 habitants de Sarlat ou plus, le conseil doit demander la démission du maire.


Chapitre II - De la justice

Opus I - Statut du substitut du procureur

Article 2.1.1. - Le substitut du procureur est désigné par le maire, ce dernier étant libre d’assumer lui-même cette fonction s’il le souhaite.
Article 2.1.2. - Si un substitut du procureur devait manquer à ses fonctions, le conseil comtal se réserve le droit de l'en démettre. En cas de démission, le substitut du procureur doit signifier celle-ci par courrier, au maire de la ville, ainsi qu'au procureur, sous peine d'être poursuivi pour trouble à l'ordre public.
Article 2.1.3. - Le maire, s’il désigne un substitut du procureur, ne peut modifier de quelque façon que ce soit les actes d'accusation ou les réquisitoires qu'il transmet à la cour de justice. Il ne peut pas rédiger lui-même les mises en accusation ou les réquisitoires sous peine de voir la relaxe prononcée.

Opus II - Des types d'infractions relevant du domaine de compétences du substitut du procureur

Article 2.2.1. - De l'Esclavagisme. En cas d'échec de la conciliation ou en cas de récidive, les agents de la prévôté transmettent le dossier au substitut du procureur qui rédige une mise en accusation.
Article 2.2.2. - De l'Escroquerie. Lorsqu'un individu, résident ou non de la ville, commet un acte d'escroquerie sur le marché municipal, les agents de la prévôté transmettent le dossier au substitut du procureur qui rédige une mise en accusation.
Article 2.2.3. - Du trouble à l'ordre public. Les agents de la prévôté, après constitution du dossier, s'ils estiment que l'infraction relève de la municipalité et non du comté transmettent le dossier au substitut du procureur qui rédige une mise en accusation.
Article 2.2.4. - Le substitut du procureur ne peut rédiger d'acte d'accusation pour les délits relevant de la trahison et de la haute trahison.


Chapitre III - Des lois particulières

Opus I - Du contrat pêcheur


Article 3.1.1. - La mairie de Sarlat officialise la mise en place d’un contrat qu’elle aura avec les pêcheurs résidant à Sarlat désireux d’en bénéficier, et que nous nommerons "contrat pêcheur", qui a pour objectif de rendre les achats de barques le plus accessible possible par un système de crédit a l'achat, ainsi que de d'accroitre la production.
Article 3.1.2. - Seuls les résidents de Sarlat pourront accéder a ce contrat et le signer avec la mairie pour bénéficier de ses avantages.
Article 3.1.3. - Le contrat donnera la possibilité au contracteur d’obtenir une barque a un prix moindre de la part de la mairie, il devra en échange rembourser le prix de la barque par la suite en revendant une partie de sa production à prix moindre à la mairie jusqu’à avoir remboursé sa dette.
Article 3.1.4. - Le contracteur devra vendre un minimum de 4 poissons par semaine.
Article 3.1.5. - Le contrat se décline comme suit : Obtenir une barque à 22.50 écus où il faudra donc revendre 13 poissons à 11 écus à la mairie par la suite pour rembourser. Avec pour valorisations successives, poissons a 18.50 écus, barque a 120 écus.
Article 3.1.6. - Les achat de barques à 22.50 écus sont interdits sur le marché sans l’accord du maire.
Article 3.1.7. - Les achats de poissons à 11 écus sur le marché sont interdits sans l’accord du maire.
Article 3.1.8. - Toute entrave à cet édit devra dans un premier temps conduire à une tentative de conciliation. Si la conciliation est un échec, alors un procès pour escroquerie sera lance a l'encontre du contrevenant.
Article 3.1.9. - Le maire, ou une personne travaillant pour lui, sera chargé de tenir un livre avec les différents remboursements, mis à jour à chaque
transaction.
Article 3.1.10. - Le contracteur s’engage par serment dument signé et daté.
Article 3.1.11. - Le contrat signé prendra cette forme,

Citation :
Moi,[Nom du Contracteur],

Je souscris au contrat n°… et m'engage à vendre 13 poissons correspondants à 11 écus à la mairie afin de rembourser mon crédit, je m’engage à avoir pris connaissance de chaque article et à les respecter.

Date et signature :
Article 3.1.12. - Tout signataire ne respectant pas ses engagements par rapport à l'accord des pêcheurs contracté se verra poursuivit par la justice pour escroquerie.

Opus II - Des employeurs de renoms

Article 3.2.1. - La mairie de Sarlat veut, au travers d’un programme baptisé
"employeur de renom", promouvoir le travail à faible rendements et favoriser la circulation de l’argent au sein de la ville de Sarlat pour le bien être de tous.
Article 3.2.2. - Le principe consiste à ce que les employeurs participant signent un contrat avec la mairie de Sarlat dans lequel ils s’engagent à proposer des offres de 2 écus supérieur au salaire légal de base en vigueur dans le comté du Périgord Angoumois soit pour une embauche à 18 écus pour 7 de caractéristiques ou pour une embauche à 22 écus pour 19 de
caractéristiques selon le salaire légal, elle sera valorisé de 2 écus soit une offre à 20 écus pour 7 de caractéristiques, ou une offre à 24 écus pour 19 de caractéristiques.
Article 3.2.3. - L'employeur n'est toutefois pas obligé d'embaucher à ce tarif pour chaque offre qu'il propose.
Article 3.2.4. - La mairie de Sarlat s'engage à fournir un contrat "employeur de renom" à chaque employeur intéressé, engageant l’une et l’autre des parties à en respecter les termes et conditions. Le modèle de contrat est joint en annexe.
Article 3.2.5. - Chaque offre d’embauche entrant dans le cadre du contrat passé sera recensée et donnera droit à un point de renom dit point de réputation.
Ces points de réputation sont capitalisable et ouvre droit:
- 1 lait, légume ou fruit à 1 écu pour cinq points de réputation
- 1 morceau de viande ou poisson à 1 écu pour neuf points de réputation
Article 3.2.6. - La mairie s’engage à se fournir auprès des paysans et artisans Sarladais. Le bénéficiaire s’engage à employer cette nourriture pour sa consommation personnelle. En cas de non respect de ces deux points:
- la mairie devra racheter immédiatement un produit sur le marché Sarladais correspondant à celui en défaut.
- le bénéficiaire verra son contrat suspendu ainsi que les points de réputation déjà acquis lui ayant droit.
Article 3.2.7. - Chaque employeur de renom enverra un message au maire signalant ce qu'il désire obtenir et la mairie s'engagera à lui fournir dans les
plus bref délais.
Article 3.2.8. - Les deux parties passent serment afin de légitimer leurs responsabilités.
Article 3.2.9. - La mairie s’engage à financer la nourriture fournie en échange des points de réputations obtenus au travers des bénéfices de la taverne municipale et ses propres ressources.
Article 3.2.10. - Ce programme sera reconductible ou non à chaque nouvelle élection municipale de Sarlat. En cas d'arrêt du programme, les contrats en cours devront être amenés à terme jusqu'à ce que l'un des deux modes de rétribution soit atteint (5 ou 9 points de réputation).
Article 3.2.11. - Annexe : Modèle de contrat pour une embauche à 7 points de caractéristiques

Citation :
Moi, XY, souscrits un contrat \"employeur de renom\" avec la mairie et m'engage à embaucher à 20 écus pour un travail de 7 points de caractéristiques, à compter de ce jour et de cette heure.
La municipalité m'octroiera un Point de Renom par embauche.

Date et signature


Article 3.2.12. - Annexe : Modèle de contrat pour une embauche à 19 points de caractéristiques

Citation :
Moi, XY, souscrits un contrat \"employeur de renom\" avec la mairie et m'engage à embaucher à 24 écus pour un travail de 19 points de caractéristiques, à compter de ce jour et de cette heure.
La municipalité m'octroiera un Point de Renom par embauche.

Date et signature


Opus III - De la grille des prix maxima

Article 3.3.1. - De la grille des prix maxima : les denrées suivantes voient leur prix fixé comme suit :

Nourriture :
Légume : 11.50 écus
Fruits : INTERDIT
Pain : 7 écus
Viande : 19.50 écus
Poisson : 19 écus
Bouteille de lait : 10.50 écus

Matières Premières :

Minerai de fer : INTERDIT
Blé : 14 écus
Maïs : 4.30 écus
Bois : INTERDIT

Autres produits :
Farine : 16.50 écus
Carcasses de Cochon :
16.50 écus
Carcasses de Vache :
32.50 écus
Pelotes de laine :
13.50 écus
Peaux :
16.50 écus
Barques : 125 écus
Manches : 10 écus
Couteaux : 16.50 écus
Epées : 215 écus
Casques : 162 écus
Seaux :
46 écus
Seaux non cerclés :
30 écus

Tout dépassement de cette grille fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1 du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.

La mairie ainsi que la prévôté peuvent dépasser ces montants maximum si la situation s'avère nécessaire, notamment dans le cadre de transactions d'achats-ventes, ou dans le cadre des conciliations.

Art 3.3.2. - Du monopole municipal
Le commerce du fer, du bois et des fruits est considéré comme monopole municipal.
Toute vente de l’un de ces produits sur le marché de Sarlat, sans autorisation préalable du maire, fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1 du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.

Art 3.3.3. - Du fer L'achat de fer sur le marché est limité à 2 kilos de minerais de fer par jour aux seuls forgerons sarladais.
Tout achat au delà de la limite autorisée ou par un non forgeron sarladais fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1. du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.

Art 3.3.4. - Du bois
L'achat de bois sur le marché est limité aux seuls sarladais et en quantité limitée par jour répartie comme suit :
- 8 stères de bois pour les boulangers.
- 4 stères de bois pour les forgerons.
- 4 stères de bois pour les charpentiers.
Tout achat au delà de la limite autorisée ou par un non sarladais fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1. du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.

Art 3.3.5. - Vente par des non-citoyens du Périgord-Angoumois
Toute personne dont la résidence ne se trouve pas dans le comté du Périgord-Angoumois doit demander autorisation auprès de la mairie pour pouvoir mettre en vente un objet ou une denrée. Cette personne devra indiquer la nature et la quantité des produits qui seront mis en vente.

Art 3.3.6 De la protection des transactions municipales :

La mairie effectue régulièrement des transactions sur le marché avec différents marchands communément appelez MA. Ces transactions sont réalisées par le maire lui-même ou par des personnes dûment mandatées par lui.

Tout achat non autorisé, de marchandises étant la propriété de la mairie, sont interdit, et devront être restitué endéans les 48 h après réception d'une lettre de conciliation.

Le refus de restitutions de ces marchandises, sera considéré comme Trouble à l'ordre public.

Cela concerne :

- Les marchandises liées à une transaction avec un MA.
- Les marchandises faisant l'objet de lot.
- Les marchandises liées aux contrats pêche.
- Les marchandises liées aux contrats miniers.
- Les marchandises destinées à l'aide aux niveaux 0.
- Tout autre contrat, temporaire ou pas, mis en place par la mairie.

Il est interdit à toute personne d'acheter les marchandises à 1 écu, les pains à 3 écus, la viande à 7 ou 10 écus, les légumes à 5 écus, le lait à 5 écus et le maïs à 2 écus sans l'accord préalable de la mairie.

Le non-respect de cet article fera l'objet de poursuites selon l'article Art. 4.2.4.1 du Corpus juridique du comté du Périgord-Angoumois.
article amendé le 3/11/57

Que cela soit su de tous,

Fay à Periguers,

Etienne de Talleyrand-Périgord, dict Yodea
Comte du Périgord-Angoumois


Edit municipal : Sarlat Sceau_11
Revenir en haut Aller en bas
 
Edit municipal : Sarlat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comté du Périgord et de l'Angoumois
» La Viguerie à t-elle tué le Conseil Municipal ?
» Arrêtés municipaux d'Aix
» [DEROGATION] Cumul militaire mairie pour Dole
» edit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Périgueux :: Palais de justice :: Table des Lois :: Archives des lois abrogés-
Sauter vers: