AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Bienvenue au chateau de Périgueux


Partagez | 
 

 [SIM] Issue de Salignac - Jayac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakurahime

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/03/2013

MessageSujet: [SIM] Issue de Salignac - Jayac   19.11.13 11:58


Jayac (Jaiac en occitan)


- -

Héraldisme

  • Rang du fief : Seigneurie issue de Salignac.
  • Blasonnement : D'azur à trois bandes d'argent chargées de sept charbons ardents de gueules.
  • Ancien nom : Jayac, 1251 – Gayac, XIIIe s. - Géac, 1447
  • Devise : -
  • Actuel Seigneur : -
  • Ancien Seigneur : -
  • Nom des habitants : Jayacois, Jayacoises
  • Situation géographique :


Généralités historiques

  • Jayac, que l’on trouve parfois orthographié Gayac, Geac, Gaiac dans les écrits anciens signifie le domaine de Gaius, nom gallo-romain de personne. La terminaison ac vient du latin acum, qui « appartient à ».

  • L’histoire de Jayac (mentionné dès 1251 dans le testament du Vicomte de Turenne) est surtout liée à celle des seigneurs de Carbonnières à partir de 1417. L’exploit le plus remarquable des membres de cette famille est celui de Jean de Carbonnières qui, pendant la Guerre de Cent Ans, s’empara par surprise de Domme, occupé par les Anglais depuis 21 ans, et dont Charles VI roi de France était en train de négocier le rachat.

  • Dans les archives, le nom de JAYAC apparaît pour la première fois en 1251 dans le testament du Vicomte de Turenne. Sous les auspices de Blanche de Castille, en juin 1251, Elie Rondel et sa femme Alix ( sœur du Vicomte de Turenne ) reçoivent les châteaux de Ribérac, Epeluche, Montfort, Aillac et Carlux, la Seigneurie de Souillac, le Port de Creysse, la moitié de Martel, les châteaux de Terrasson et Larche, La Seigneurie de Salignac et les lieux de Jayac et Lacassagne. Il semble que ce legs s'accompagne de la condition de ne plus reconnaître pour Suzerain le Comte de Toulouse, (comme le voulait l'usage), mais d'accepter la souveraineté du Roi de France Louis IX ( Saint Louis ), en faisant hommage à son représentant Alphonse de Poitiers. La même année, Alix lègue à sa fille Marguerite toute sa part du vicomté. Cependant, la jouissance restera à son mari Elie Blondel.

  • L'Eglise de Jayac (Saint Julien) est mentionnée, elle aussi en 1251 dans les archives de l'Evéché de Sarlat. Le collecteur des taxes pour l’Évêque étant l'Archiprêtre de l’Église Saint André. En 1365, Jayac compte 48 Feux et demi; malheureusement , le feu étant une unité fiscale indiquant une portion de territoire de superficie variable selon la fertilité et passible d'un impôt déterminé, il est impossible d'en déduire le nombre d'habitants.

  • Les terres de Jayac restent à la fin du XIII siècle dans la mouvance de Marguerite de Turenne: la Dame de Turenne.La Seigneurie de JAYAC fût créée vers 1280.En 1282, Marguerite de Turenne cède à Bertrand d'Albouin le Bourg de JAYAC et ce qu'elle possédait dans la paroisse et dans celle de La Cassagne, avec toute la justice, tous les droits et les rentes afférents. En 1338, Jayac passait dans la famille de Guerre et enfin en 1444 dans la famille de Carbonnières.

  • Le 15 avril 1480, Antoine de Salignac reçut l'hommage de Jean de Carbonnières, seigneur de Jayac.


Vestiges préhistoriques et antiques



Architecture civile

  • Ruines du château de Jayac (XII-XIIIe s.).
    De son lointain passé, Jayac a gardé les restes d’un donjon féodal. Tour carrée du XIIe s., découronnée. L'accès se fait par un porche en arc brisé qui conserve quelques pans de murailles. Etroites meurtrières. Le fief fut incendié en 1790. Il menaçait ruine déjà quand Léonarde et Catherine de Carbonnières firent construire, à la Renaissance, le petit château voisin plus agréable à vivre.
  • Château de Granval (XVe s.).
    situés à flanc de colline, dans une propriété privée, de ce qui fut autrefois le château de Granval, dont on trouve mention au XVe siècle. Ces vestiges, entièrement taillés dans le rocher, comportent essentiellement un four, dont l’entrée est partiellement obstruée, de 4 à 5 m2 de surface au sol et un puits, de plan circulaire, aux bords finement taillés, d’environ un mètre de diamètre et d’au moins 21 mètres de profondeur (niveau actuel du comblement). La légende raconte que deux cloches reposent au fond…


Architecture sacrée

  • Église Saint-Julien (XIIe s.)
    Église à chœur roman voûté en berceau, et chevet plat. Quatre colonnes soutenant des arcs en plein cintre se trouvent des deux côtés du chœur. Chapiteaux sculptés. La croisée du transept supporte le clocher. Le chœur des chapelles latérales forme deux absidioles voûtées en cul de four. La nef et la façade ont été restaurées au 19e siècle.




Ressources Naturelles


Citation :
Sources :
Citation :
Historique du Fief

_________________
Blanche Maréchale d'Armes Royale
Pour me contacter, MP sur le forum1 ou le forum2!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanguhsen



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: [SIM] Issue de Salignac - Jayac   23.05.15 23:29

TRANSFERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[SIM] Issue de Salignac - Jayac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» issue fatale
» Scénario sans issue
» votre académie , vous a rapporter combien $$$ !
» Seigneurie issue de mérite de Prunières (Savines)
» Seigneurie issue de mérite de Roynac (Marsanne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Périgueux :: Hérauderie du Périgord Angoumois :: Bibliothèque Héraldique :: Fiefs du Périgord et de l'Angoumois :: Fiefs Octroyables-
Sauter vers: