AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Bienvenue au chateau de Périgueux


Partagez | 
 

 [Seigneurie de Mérite] Vibrac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois


Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: [Seigneurie de Mérite] Vibrac   29.04.12 6:00

VIBRAC



Héraldisme
  • Rang du fief : Seigneurie
  • Blasonnement : D'argent au chevron de gueules accompagné de 3 molettes de sable.
  • Ancien nom :
  • Devise :
  • Actuel Seigneur :
  • Ancien Seigneur : -
  • Nom des habitants : Vibracais ou Vibracois
  • Seigneuries historiques :
    - Les Courades
    - Villars

  • Seigneuries octroyées : -


Situation géographique : Vibrac est situé en Charente. Sonterritoire est parcouru par La Charente. Le fleuve arrose de magnifiques prairies et se divise en plusieurs bras, formant ainsi de nombreuses îles.



Généralités historiques
  • Au Moyen Âge, Vibrac était une châtellenie importante qui appartenait à Hugues de Montchaude qui a rendu hommage à Philippe, roi de Navarre en 1328. Hugues de Montchaude maria sa fille, Jovide, à Raymond de Mareuil, seigneur de Villebois, qui par ce mariage devint également seigneur de Vibrac. Un neveu de Hugues de Montchaude avait embrassé la cause des Anglais, qui ravageaient alors la France (c'était l'époque de la guerre de Cent Ans). Le château a été pris et repris plusieurs fois durant la guerre de Cent Ans11.Pour le punir le roi Jean le dépouilla de tous ses biens en faveur de Raymond de Mareuil.

  • La famille de Mareuil conserva Vibrac jusque vers le milieu du XVIe siècle. Guy II de Mareuil fut sénéchal d'Angoumois. Ce dernier, de ses deux mariages eut, entre autres Gabrielle ; elle fut mariée, en 1541, à Nicolas d'Anjou, marquis de Mézières, qui fut gouverneur d'Angoulême; il n'eut, lui-même qu'une fille, Renée, qui épousa, en 1566, François de Bourbon, duc de Montpensier. Leur fils unique vendit, vers 1597, Vibrac à Jean-Louis de Nogaret de La Valette, duc d'Épernon.Ce dernier revendit, en 1684, les châtellenies d'Angeac et de Vibrac au maréchal de Navailles, qui mourut en 1684, laissant trois héritières; la plus jeune, Gabrielle, prit pour époux le marquis de Pompadour, dont elle eut une fille, Françoise, qui épousa messire Philippe de Courcillon, marquis de Dangeau, gouverneur de Touraine. Vibrac passa à ses héritiers, qui le vendirent un peu après.



  • Le Fossé au Comte était un retranchement construit par les comtes d'Angoulême avant le IXe siècle pour tenter de se protéger contre les invasions normandes. Ce fossé long de 20 km reliait la Charente en amont d'Angoulême à la Charente en aval, et allait du nord-est au sud-ouest de Montignac à Vibrac, plus exactement à son château.

  • Au milieu d'une île entourée par la Charente et cachée par un rideau de verdure, s'élève une vaste construction abandonnée. C'est l'ancien château de Vibrac, construit au XVe siècle par les seigneurs de Mareuil. Ce château devait être très important, et pourtant, à partir du XVIIe siècle, il fut peu habité par ses possesseurs qui, appartenant tous à d'illustres familles, en abandonnant la garde à des intendants.



  • Un autre petit logis, sis sur le coteau qui domine le bourg de Vibrac, les Courades, dépendait du château de Vibrac. C'était une seigneurie qui, à la fin du XVIe siècle, appartenait à la famille de Lestang. Le dernier représentant de cette famille, Aymar de Lestang, mourut vers la fin du XVIe siècle. Sa fille, Marie de Lestang, épousa en 1607, Josias Mehée, sieur de La Ferrière. Par son mariage avec Isaïe Méhée, Anne le Musnier, fille du seigneur d'Ardenne, devint maîtresse des Courades. Anne, devenue veuve, se remaria avec René Méhée, seigneur d'Anqueville. Lors du partage des biens en 1691, elle réunit les deux domaines d'Ardenne et des Courades, qu'elle transmit à son fils Pierre Méhée. Ce dernier étant mort sans enfants en 1760, la terre des Courades passa à Cyprien-Gabriel de Terrasson. En 1821, le domaine fut morcelé.


Vestiges préhistoriques et antiques


Architecture civile
  • Château de Vibrac
    Sur une île de la Charente, il ne reste que des ruines, une chapelle, un pont et des communs.
    Du château fort du XIIIe reconstruit au XVe, puis remanié aux XVIIe et XVIIIe siècles il reste la façade d'entrée du XVIIIe siècle avec ses trois arcs en anse de panier, et au niveau de l'aile gauche une tour carrée médiévale. Il a été dessiné par Claude Chastillon, dans sa Topographie française ce qui nous montre un château du XVe siècle flanqué de tours rondes et carrées précédé d'une avant-cour bordée de bâtiments bas accostés aux angles de pavillons à toiture pyramidale.



    Bâti par les sieurs de Mareuil il est délicieusement assis sur une île de la Charente, qui, en cet endroit, se ramifie en mille manières pour former une infinité d’îles et d’îlots boisés. Tous ces cours d’eau formaient une défense naturelle, sans compter que le château lui même est bastionné. On y accède par plusieurs ponts de pierre successifs. Le long de la façade règne une large terrasse à balustres en pierre, soutenue par 3 grandes arcades voûtées et sur laquelle viennent s’ouvrir les appartements.Deux de ces arcades sont surbaissées ; la troisième, celle du milieu, est en plein cintre et correspond au portail d’entrée, au dessus duquel on voit, sculptés dans la pierre, les insignes de l’ordre royal du Saint Esprit : la colombe aux ailes étendues sur la croix à 8 pointes.Le corps de logis était vaste et avait la forme d’un quadrilatère entourant la cour d’honneur.

  • Le manoir des Courades
    seigneurie ayant appartenu à la fin du XVIe siècle à la famille de Lestang, était une construction composée de cinq tours dont il n'en reste qu'une. Le manoir lui, date du XVIIe siècle.
  • Petit Pont (XIIe s.)
  • Moulins (XVIIIe s.)
    Moulins 18e siècle ne figurant pas sur la carte de Cassini, existaient en 1834. Selon les sources, il y aurait un moulin à blé et l'autre à huile ou un moulin à plâtre et deux moulins à blé


Architecture sacrée
  • L'église paroissiale Saint-Pierre
    Elle a été construite au XIIe siècle. Elle a été remaniée d'abord au XVIe siècle et la petite chapelle gauche porte la date de 1594, puis au XIXe siècle et le portail porte la date de 1826. Ensuite elle a été restaurée en 1896
  • La chapelle Notre-Dame de Vibrac
    Elle est mentionnée sur la carte de Cassini a disparu après la Révolution21. Elle était située sur la route de Moulidars, à côté du Fossé au Comte.


Ressources Naturelles


Citation :
Historique du Fief

Citation :

Sources
- Wikipédia - Vibrac
- Wikipédia - Château de Vibrac
- Base Mériùée
- Site Communal de Vibrac
- Villars



[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois


Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: [Seigneurie de Mérite] Vibrac   25.09.12 22:01

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales et après consultation et votation du Collège Héraldique de France, validons et contresignons la demande de Sa Grandeur Renlie d'Evrecy, comte du Périgord et de l'Angoumois, quant à l'octroi d'un fief de mérite sur les terres du Périgord et de l'Angoumois à Kildara.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Vibrac est bien fief mouvant du comté du Périgord et de l'Angoumois.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Kildara se voit octroyer le fief de mérite de Vibrac, érigé en seigneurie et portera, après prime allégeance en bonne et due forme, « d'argent, au chevron de gueules accompagné de trois molettes de sable », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le 28ième jour de Juillet de l'an de grâce MCDLX.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Seigneurie de Mérite] Vibrac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seigneurie issue de mérite de Saint-Giraud (Varces)
» Seigneurie issue de mérite de Vinay (La Tour du Pin)
» Seigneurie issue de mérite de Pérouges (Montluel)
» Seigneurie issue de mérite de Le Bois d'Oingt (Vicomté d'Oingt)
» Seigneurie issue de mérite de Les Granges-Gontardes (La Garde Adhemar)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Périgueux :: Hérauderie du Périgord Angoumois :: Bibliothèque Héraldique :: Fiefs du Périgord et de l'Angoumois :: Fiefs Attribués-
Sauter vers: