AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Bienvenue au chateau de Périgueux


Partagez | 
 

 [Seigneurie de Mérite] La Force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: [Seigneurie de Mérite] La Force   08.03.12 12:46

La Force



Héraldisme
  • Rang du fief : Seigneurie
  • Blasonnement : "D'azur aux trois léopards couronnés d'or"
  • Ancien nom : Roman Fortia - Parochia Sancti Victoria (XIIIe siècle) - Forcia, 1382 - Ostal de La Forssa, 1395 - Laforce
  • Devise : « Fortior coronatur (On couronne le plus fort) - C’est la force qui fait le chemin (Fit via vit) ».
  • Actuel Seigneur : Pattricia
  • Ancien Seigneur : Tubafat
  • Nom des habitants : Forcelais et Forcelaises

  • Seigneuries historiques :
    - Masduran
  • Seigneuries octroyées : -


Situation géographique : La Force est située en Périgord Pourpre, dans la vallée de la Dordogne à un peu plus de trois lieues de Bergerac. Ce pays bordé au Nord par le canton de Mussidan et la forêt du Landais et au sud la vallée de la Dordogne ne manque ni de charme ni d’attrait au point qu’il fut souvent le « point de rencontre des amoureux de son terroir »

Généralités historiques
  • Ancien repaire noble dont les premiers seigneurs étaient prévôts de Bergerac. Haute justice sur Masduran, Prigonrieu, Lunas, Saint-Georges-de-Blancaneix, Saint-Pierre-d'Eyraud et la Force (archives de Pau). Erection en duché-pairie en 1637.

  • Roman Fortia, La Force devrait son nom à une forteresse ou château, construit primitivement sur ce point, ou « peut-être se serait-il ainsi appelé parce qu’il est élevé et domine la plaine du côté de la Dordogne ».

  • Les Wisigoths s’y établirent en 420 jusqu’à la conquête de Clovis en 507. Rattaché au royaume de Toulouse par Dagobert, puis administré sous Charlemagne et ses descendants, La Force fut prise par Adalbert du Périgord au Xe siècle. Le mariage d’Aliénor avec Henri Plantagênet entraîna en 1131 la domination des Anglais. Les Sires de Prévôt firent leur apparition au XIIe siècle après la Première Croisade. Les Prévôts de Bergerac sont les premiers seigneurs de La Force et de Masduran de 1226 à 1529. Le nom de cette dignité devint pour eux le nom de famille sous lequel ils sont connus.

  • Saint Pierre d'Eyraud mentionnée dès le XIIe siècle sous le nom de "Parocha Sancti Petri Deurot", dépend des seigneurs de La Force et du Fleix.
    Au moins quatre châteaux occupent le sol de la commune. Deux d'entre eux, le Féroux et la Picherie, sont devenus des propriétés viticoles réputées.Au XIV° siècle, Masduran était un village possédant un château-fort sur les bords de la Dordogne, en avant du côteau sur lequel s'élevait le premier château de la force! Au siècle dernier, il restait quelques ruines de cette place-forte, autrefois redoutable. Le château de Masduran, appelé "Masus Durandi" en 1345, dépend des seigneurs de La Force. Il est pris par le Comte de Derbi. Il est à nouveau assiègé par les Anglais en 1450, et libéré par les troupes françaises qui le rendent à Jean de Beaupoil, seigneur de la place. On peut également citer le château de Sauthier, ancienne demeure des Saint-Martin. Il constitue la commanderie de l'Ordre des Templiers en 1945.

  • C'est Armand Prévôt qui est mentionné premier seigneur de la Force vers 1226; son descendant Hélie Prévôt, deuxième du nom, époux de Catherine de Talleyrand abandonne le parti Français vers 1380. De 1395 à 1415, l'histoire locale fait mention de Hélie Prévôt, sous obéissance du roi d'Angleterre...Car, quelques années après, les troupes Françaises entrent en guerre contre ce seigneur et, en 1415, le Connétable d'Albret et son frère viennent l'assiéger dans son château, qui fut pris et démantelé, et sa seigneurie remise sous l'obéissance du roi de France. Hélie Prévôt fait héritier son fils Jean. A la mort de celui-ci, sans postérité, par lettres patentes du 1° Janvier 1446, Henri V d'Angleterre rétabli, seigneurs de la FORCE, les neveux de Hélie Prévôt, Guilletin et Mondo Andron... Mais les Français sont à nouveau Maîtres du Périgord; en 1450, Guilletin et Mondo Andron doivent quitter la FORCE chassés par Jean de Beaupoil, époux de Mariotte Prévôt, qui reprend possession de tous les Domaines de la FORCE et rend hommage à Charles VII en 1451. Par le mariage de François de Caumont et Philippa de Beaupoil, descendante directe des Prévôt, les Caumont-La Force firent leur arrivée en 1554.

  • Fidèle à sa devise, le Duc de Caumont La Force décida de faire édifier en 1604 le château de La Force, qui sera détruit en 1793 pour ne laisser place qu’au Pavillon des Recettes autour duquel s’est édifié le bourg. C’est que, depuis l’arrivée des Caumont, La Force et les forces firent leur chemin, chargé d’histoire, riche et fertile, celle de familles comme les Caumont-La Force, les Foix-Candale, mais aussi celle d’illustres personnages comme John Bost, le marquis de La Valette et ses épouses, ou des docteurs et maires comme Clament, de La Chapelle, Guittard et Jules Termes en autre. Dans l’histoire, c’est nul doute, Jacques-Nompar de Caumont, maréchal et pair de France, gouverneur de Béarn, vice-roi de Navarre, compagnon d’Armes et ami d’Henri IV, serviteur de sept rois de 1558 à 1652 qui fut le plus célèbre. C’est à lui que l’on doit les devises de la famille “Fortior coronatur” (on couronne le plus fort) et “Fit via vi” (la force leur montre le chemin).

  • Le pays fut ravagé à maintes reprises, guerre de Cent Ans, bataille de Castillon, Réforme, lutte auprès des Huguenots contre les Catholiques, etc. Lors de la Révolution, des cahiers de doléance du peuple forcelais entraînèrent la démolition du château.


Vestiges préhistoriques et antiques
  • Gisements paléolithiques et néolithiques.


Architecture civile
  • Château Renaissance de la Force (Détruit)
    ous avons une description importante de ce Château renaissance par l'Abbé BELLEY: Voici la description précise du CHÂTEAU DE LA FORCE réalisée par Monsieur l'Abbé Jules BELLEY, en 1712, lors de sa visite à la FORCE, pour la constitution de l'Académie des Arts et belles lettres; le duc de la FORCE fut l'un des fondateurs de cette Académie:"Il nous faut parler icy de cette maison, qui a été bâtie en 1604 par le Mareschal de la Force, Jacques de CAUMONT, Capitaine des gardes du roy Henri IV, auquel il rendit de si bons services à la Bataille d'ARC. Cette maison est élevée sur le haut et au bout d'un coteau qui borne cette grande plaine qu'arrose la Dordogne, au côté de cette rivière. De là on voit, au levant, la Ville de Bergerac, qui en est à une grande lieue, et la Ville de Sainte-Foy, à deux lieux au couchant. Ce château est composé de cinq corps de bâtiments, qui ne sont pas des carrez ou des parallélipipèdes, avec des pavillons pour les unir: en sorte que le plan est une place pentagone, dont on a élevé les cortines en corps de logis et les bastions en pavillons, le tout couvert à titre-point et d'ardoises. la cour intérieure de cet édifice est aussi de figure pentagone, mais la face du fond est ornée de deux portiques l'un sur l'autre, avec des bas-reliefs. Cette cours est fermée par une porte fort ornée de trophées, d'armoiries et de chiffres, et en devant est un portique, qui s'étend d'une aile à l'autre et qui couvre les loges et les chambres des portiers et des gardes. Le dessous du château est tout voûté par des caves qui ont leurs portes et leurs jours dans les fossés.La cour intérieure est vaste; elle est soutenue, d'un côté, par une terrasse qui borde le côteau et qui est ornée d'une allée de quatre rangs d'ormeaux, qui mêne au jardin. De l'autre côté est la montée, qui mêne de la plaine au château. Le fond de la cour est un grand édifice, séparé en deux écuries, l'une pour le château, l'autre pour les étrangers, avec leurs greniers par dessus couverts d'ardoises. De ces écuries, on entre par une grande porte dans une allée de marronniers, qui conduit au parc. Au bout de ces écuries, d'un côté on trouve la chapelle domestique, qui a autrefois servi de temple aux Seigneurs de la Force, quand ils éstaient de la religion protestante. De l'autre bout, on entre dans un grand jardin, qui s'étend tout le long du coteau, relevé en terrasse jusqu'à l'église de la paroisse. Pour l'interieur de la maison, les appartements sont à gauche et dans le fond. Celuy de M. le Duc est orné de tapisseries d'histoire, ou de chasse, ou de paysage. Celle de sa chambre est un dessein particulier, et on y rassemble les anciens princes qui ont eu le surnom de grand comme CONSTANTIN-CHARLEMAGNE-ALEXANDRE-CLOVIS. Tous de taille gigantesque, comme si leur taille eût répondu à la grandeur de leur âme. De là on passe dans (le) bibliothèque, qui a esté amassée sans doute par les ayeux de M. le Duc, surtout par le Mareschal et son fils. Ce qui m'a paru digne de considération, est un recueil de toutes les versions de la bible (5) faite par les protestants. On y remarque quelques variations, principalement dans la distinction des livres qu'on juge conomique ou apocryphes. Les cheminées de cet appartement et de celuy ui est par dessus sont dans cet ancien goût pour les dorures, les sculptures, les pierres précieuses; elles-ey sont surtout de certaines pierres qu'on trouve à Coignacs,lesquelles étant polies et taillées par les papidaires, sont aussi belles que les belles agathes. Les appartements du haut sont rendus de tapisseries qui représentent des histoires Saintes: Celle de Josue est bien déssinée et plus belle que celle de Gédéon. L'appartement des étrangers est composé de plusieurs chambres qui s'ouvrent sur une allée, comme un dortoir. Il est tapissé aussi d'histoires Saintes, comme celle de Moyse et d'Abraham. Pour couvrir la figure irrégulière qu'aurait donné aux chambres, celle de tous les corps de bâtiment, on a coupé en dedans tous les angles aïgus, et ainsi toutes les chambres sont demurées quarrées. Dans ces retranchements on a fait des loges et des cabinets qui servent aux domestiques des Maîtres (et) des étrangers. On a enfin ménagé dans le toit une salle pour la coméie, et le théatre avec les loges y sont toujours en état. Au reste, la terre de la Force fut érigé en Duché et prairie par Louis XIII, roi de France en 1637.." Deux générations de CAUMONT suivront à la FORCE... Arrive une période terrible, pour la Noblesse et ses châteaux, 1789! Qui voit l'émigration de la dite Noblesse...1793, au mois de Novembre, sous les ordres du conventionnel LAKANAL, la démolition du Château de la FORCE est entreprise avec vigueur....Sur le château il ne restera pas une pierre! Seules les Ecuries, plus connues sous le nom de "recettes" résiteront à cette "tempête". Tombées en ruines dans le siècle dernier, il ne reste plus de cette oeuvre d'Art, que la façade centrale et la cour -Le Tout classé en 1932! Nous avons perdu là, l'un des plus beaux châteaux du Périgord, après Hautefort.

  • Château de Riandolles 17ème, ancien pavillon de chasse, au bord de la Dordogne.


Architecture sacrée
  • Temple protestant (IMH) 17ème, qui était une dépendance du château.
  • Eglise néo-gothique 19ème.


Ressources Naturelles
  • Exploitation forestière.
  • Vigne.
  • Elevage.
  • Pisciculture


Citation :
Historique du Fief
  • Octroie de la seigneurie de La Force, considérée alors comme issue de la Baronnie du Fleix, à Tubafat le 5 avril 1457
  • Destitution de Tubafat, par le baron du Fleix, Enguerrand de la Mirandole (Flex), le 7 août 1457
  • La seigneurie de la Force retrouve son rang de seigneurie de mérite du comté du Périgord Angoumois, le 11 juillet 1458

Citation :

Sources
  • Dordogne-périgord
  • Ruines des écuries du château de la Force



_________________


Dernière édition par Henry_de_Silly le 29.04.12 7:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: [Seigneurie de Mérite] La Force   08.03.12 12:47

Citation :


Par la présente, nous, Méline Deschain, Vicomtesse de Saint Julien de Lampon, baronne de Villebois, dame de Bunzac, Héraut d’armes du Roy en Périgord Angoumois, faisons acte de la demande de messire Flex d' Auxonne & de Dublith, Baron du Fleix, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres du Fleix sise au fief nommé La Force, à messire Tubafat.

Apres recherches héraldiques dument entérinées, le fief de La Force est seigneurie de la baronnie du Fleix.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte seigneurie est "D'azur aux trois léopards couronnés d'or.", soit après dessin :



Par notre sceau, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques, et nous engageons à être témoin des serments vassaliques échangés entre l’octroyant et l’octroyé.

Fait le cinquième jour du mois d'avril de l’an MCDLVII, sous le règne de notre bon Roy Lévan le Troisième de Normandie.


Citation :

Par la présente, nous, Méline Deschain, vicomtesse de Saint Julien de Lampon, baronne de Villebois, dame de Bunzac, Héraut du Roy en Périgord Angoumois, faisons acte de la demande du baron du Fleix, énoncée ci-après :


Flex a écrit:
    A Méline Deschain,

    Héraut du Périgord-Angoumois, salutations.

    Je souhaite briser le lien de vassalité qui lie le seigneur Tubafat à ma baronnie du Fleix. Celui-ci n'a pas porté ses couleurs depuis qu'il en est devenu le seigneur : son blason n'est pas conforme. Alors, par cet abnégation ; loué au fait que le Seigneur Tubafat ne m'a pas conseillé comme il aurait du le faire, comme tout vassal doy le faire à son suzerain ; et, enfin, en prenant part des avis de mon escuyer Lotx & de mon vassal Vonafred qui me sont chers et utiles, je décide de destituer La Force, seigneurie du Fleix, du Seigneur Tubafat pour manque de service vassalique & de respect héraldique.

    Recevez nos salutations distinguées.




    Qu' Aristote veille sur vous.



Ainsi, nous déclarons :

  • Que messire Tubafat se voit destituer des terres qui lui furent octroyées par le baron du Fleix et qu’il lui est donc interdit d’arborer les armes de La Force et de se réclamer seigneur de la dite terre.


Par notre sceau, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques.

Fait le quatorzième jour du mois d'août de l’an MCDLVII, sous le règne de notre bon Roy Lévan le Troisième.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: [Seigneurie de Mérite] La Force   08.03.12 12:47

Citation :


Par la présente, nous, Méline Deschain, Vicomtesse de Saint Julien de Lampon, baronne de Villebois, Héraut d’armes du Roy en Périgord Angoumois, apres recherches héraldiques approfondie, faisons part du fait que le fief de La Force fut indument défini en tant que seigneurie de la baronnie du Fleix.

Afin de corriger dès à présent cette erreur, nous rendons à ce fief son rang de seigneurie de mérite du comté du Périgord Angoumois.

Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à la dicte seigneurie est "D'azur aux trois léopards couronnés d'or.", soit après dessin :



Fait le onzième jour du mois de juillet de l’an MCDLVIII, sous le règne de notre bon Roy Lévan le Troisième de Normandie.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: [Seigneurie de Mérite] La Force   29.04.12 7:19

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales et après consultation du Collège Héraldique de France, validons et contresignons la demande – datée du vingt-deux mars de l'an de grâce mille quatre cent soixante – de Sa Majesté le Roi de France Louis Vonafred de Varenne Salmo Salar, alors comte du Périgord et de l'Angoumois, quant à l'octroi d'un fief de mérite sur les terres dudit comté à Pattricia.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de La Force est bien fief mouvant du comté du Périgord et de l'Angoumois.

      Et qu'en conséquence de quoi, damePattricia se voit octroyer le fief de mérite de La Force, érigé en seigneurie, et portera, après prime allégeance en bonne et due forme, « d'azur, aux trois léopards couronnés d'or », soit après dessin :

      - -


      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le 25ième jour de mars de l'an de grâce MCDLX.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Seigneurie de Mérite] La Force   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Seigneurie de Mérite] La Force
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seigneurie issue de mérite de Saint-Giraud (Varces)
» Seigneurie issue de mérite de Vinay (La Tour du Pin)
» Seigneurie issue de mérite de Pérouges (Montluel)
» Seigneurie issue de mérite de Le Bois d'Oingt (Vicomté d'Oingt)
» Seigneurie issue de mérite de Les Granges-Gontardes (La Garde Adhemar)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Périgueux :: Hérauderie du Périgord Angoumois :: Bibliothèque Héraldique :: Fiefs du Périgord et de l'Angoumois :: Fiefs Attribués-
Sauter vers: