AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Bienvenue au chateau de Périgueux


Partagez | 
 

 [Seigneurie de Mérite] Gurson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois


Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: [Seigneurie de Mérite] Gurson   08.03.12 11:24

GURSON



Héraldisme
  • Rang du fief : Seigneurie de Mérite
  • Blasonnement : De Sable aux deux lions affrontés d'argent, armés et lampassés de gueules.
  • Ancien nom : Gorzom, 1105 - Gorsson, 1122 - Castrum de Gorson, 1192 - Curzum, 1254 - Gorsonium, 1366 - Gursonium, 1371 - Compté de Gursson - Gurçon.
  • Devise : -
  • Actuel Seigneur : Nabeille
  • Ancien Seigneur :
  • Nom des habitants :
  • Seigneuries historiques :
    - Montazeau
    - Carsac
  • Seigneuries octroyées : -


Situation géographique : Gurson occupe un massif forestier et viticole situé entre Isle et Dordogne, à l'extrémité ouest de la Dordogne et à mi chemin de Libourne et de Bergerac. Son territoire était traversé jadis par le chemin Talbot qui reliait, sur le tracé d'une ancienne voie romaine, Castillon à Montpon, en passant par les châteaux de Gurson et de Puy-Chalus. Au village de La Boueyne (autrement dit La Borne), où existent encore les lieux dits "Poste de Garde" et "Barrières", se situait l'entrée occidentale du comté de Périgord.



Généralités historiques
  • Les armoiries de la commune sont celles de Gaston de Grailly-Foix, seigneur de Gurson au XVe siècle. Ces armoiries figurent dans la chapelle de Windsor en Angleterre sur la 25è stalle, du fait que Gaston de Grailly-Foix était chevalier de l'Ordre de la Jarretière, au service du roi Henri VI d'Angleterre.

  • Sanctus Martinus de Heremus était le premier nom de la paroisse, citée dès le XIIIe siècle. Francisé en Saint Martin de Lerm, ce vocable vient du latin eremus, qui veut dire désert et ermitage.

  • Une sentence arbitrale entre Hélie VI Talleyrand, comte de Périgord et le seigneur de Gurson en 1244, indique que Saint Martin était une des cinq paroisses composant la châtellenie de Gurson, dont elle prit le nom peu à peu. La châtellenie de Gurson comprenait: Carsac-de-Gurson, Montazeau, St Gerraud, St Cery, St Martin et St Médard. Son territoire s'étendait au nord jusqu'au Puy-de-Chalus, qui était partagé par moitié entre les châtellenies de Gurson et de Montpont. La chapelle du château de Gurson était sous le vocable de Saint-Orice. Elle forma un prieuré par son union avec l'église paroisse de Gurson. Il y avait aussi un autre prieuré qui dépendait de la Sauve.

  • Près du bourg, se trouve la fontaine du Guinot, où les druides coupaient le gui le premier jour de l'an (gui neuf), selon la légende. Le hameau des Taules doit son nom à une fabrique romaine de tuiles (tegulae). Au Priorat, il y aurait eu, à une époque très reculée, une abbaye de filles, à l'emplacement de laquelle ont été trouvés des cercueils de pierre.

  • Le 2 janvier 1266, par une lettre de Nottingham, le prince Edouard donna à Jean de Grailly (Johan de Grill), pour sa vie durant, toutes les terres qu'il avait confisquées sur la vicomté de Castillon, y compris la châtellenie de Gurson. En recevant Gurson, Jean de Grailly héritait aussi des problèmes qui existaient de longue date entre les comtes de Périgord et les seigneurs de Gurson au sujet des droits de juridiction afférents à leurs domaines limitrophes. Dès 1277, Jean de Grailly était entré en conflit avec le comte de Périgord au sujet de la part de justice que le comte revendiquait sur le dit lieu. L'affaire se termina provisoirement en 1278 par l'acceptation, de la part des deux parties, d'une sentence arbitrale. Cette sentence ne fut qu'une étape car l'accord passé fut remis en question. La querelle dura jusqu'à la fin du siècle. Il y eut des accords successifs en février 1280, en 1282 le 3 mai, en 1284 et le 4 avril 1285 et enfin peu de temps avant la mort de Jean de Grailly, le 15 juin 1300.

  • Au XVIème siècle, Montaigne fréquenta assidûment Gurson étant ami de la famille de Foix et de Diane de Foix-Candale, femme de Louis de Foix-Gurson, en particulier. Le château féodal de Gurson couronnait une motte que Montaigne comparait en hauteur au Monte Testaccio de Rome. Ses puissantes tours dominaient un immense panorama et " commandaient à toute la contrée ".



Vestiges préhistoriques et antiques
  • Occupation Préhistorique


Architecture civile



Architecture sacrée
  • Église Saint-Martin du 12e s.
    Édifice se rattachant au type roman du Périgord. La façade est percée d'un large portail en voussure et est décorée d'arcatures aveugles. L'abside est voûtée en cul de four, le choeur et la nef en berceau plein cintre. Au centre de l'édifice s'élève un petit clocher carré au-dessus d'une travée voûtée d'une coupole sur pendentifs de forme elliptique


Ressources Naturelles


Citation :
Historique du Fief

Citation :

Sources
- Wikipédia
- Pays de Bergerac
- Jean de Grailly
- Base Mérimée



_________________


Dernière édition par Henry_de_Silly le 08.10.12 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois


Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: [Seigneurie de Mérite] Gurson   25.09.12 22:00

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales et après consultation et votation du Collège Héraldique de France, validons et contresignons la demande de Sa Grandeur Renlie d'Evrecy, comte du Périgord et de l'Angoumois, quant à l'octroi d'un fief de mérite sur les terres du Périgord et de l'Angoumois à Nabeille.

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Gurson est bien fief mouvant du comté du Périgord et de l'Angoumois.

      Et qu'en conséquence de quoi, dame Nabeille se voit octroyer le fief de mérite de Gurson, érigé en seigneurie et portera, après prime allégeance en bonne et due forme, « de sable, aux deux lions affrontés d'argent, armés et lampassés de gueules », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le 28ième jour de Juillet de l'an de grâce MCDLX.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Seigneurie de Mérite] Gurson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seigneurie issue de mérite de Saint-Giraud (Varces)
» Seigneurie issue de mérite de Vinay (La Tour du Pin)
» Seigneurie issue de mérite de Pérouges (Montluel)
» Seigneurie issue de mérite de Le Bois d'Oingt (Vicomté d'Oingt)
» Seigneurie issue de mérite de Les Granges-Gontardes (La Garde Adhemar)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Périgueux :: Hérauderie du Périgord Angoumois :: Bibliothèque Héraldique :: Fiefs du Périgord et de l'Angoumois :: Fiefs Attribués-
Sauter vers: