AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Bienvenue au chateau de Périgueux


Partagez | 
 

 Panneaux d'Affichage

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
AuteurMessage
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   10.07.11 18:46

Perrinne a écrit:
A tous ceux qui la présente déclaration liront ou se feront lire,
Salut.

Nous, Perrinne de Gisors-Breuil, Roy d'Armes de France, faisons savoir par la présente :

  • Que nous déplorons grandement les démissions recue de Auvergne et Languedoc, également connus hors de nos murs comme Martymcfly de Monfort-Balmyr et Cristol de Siarr. Leur départ sera une grande perte pour nous et nous ne pouvons que les remercier d'avoir partager avec nous leur expérience, leurs connaissances et leur sagesse.

  • Que suite à des propos sortant du cadre des limites imposées par sa charge de héraut, mais usant de son statut de héraut pour s'en prévaloir, nous devons nous séparer de Berry, connu sous le noms de Bubul27

  • En conséquence de quoi, sont ouvertes les marches des provinces suivantes :
    • ARTOIS
    • BEARN
    • BERRY
    • AUVERGNE
    • LANGUEDOC
    • MAINE
    • MARCHE
    • ROUERGUE
    • TOULOUSE

  • Que bien que depuis de longs mois, Dicé et Estampes gèrent à elles seules, l’entièreté de la justice et la sigillographie alors même que ces deux spécialités requièrent plusieurs hérauts. Bien que nous saluions leur travail par la présente, nous souhaitons que soient réouvertes les marches suivantes :
    • SIGILLANT
    • ASTREE

  • Qu'avec l'accord du Grand Ecuyer de France, ayant pris avis auprès des Ordres Royaux conformément aux chartes de reconnaissance royales, sont également ouvertes les marches suivantes :
    • BLANCHE
    • SEPULCRE


    Les candidatures à ces marches sont à m'envoyer impérativement par missive privée avant le 16 juillet 1459 à 1h du matin, heure francaise.

  • Que consciente néanmoins de la nécessité d'une présence héraldique régulière auprès de toutes les provinces du Royaume, et sachant que les évaluations des candidats peuvent prendre un certain temps, certains aménagements ont d'ors et déjà été prévus pour certains marches. A savoir, que les hérauts suivants prendront en charge temporairement la titulature des marches vacantes à eux associées dans le présent texte :


    • Minerve : Rouergue
    • Gascogne : Sepulcre
    • Champagne : Artois
    • Estampes : Bearn, Toulouse
    • Phylogene : Maine, Marche
    • Sylvestre : Languedoc
    • Licorne : Blanche



Faict à Paris, le 9eme jour de juillet 1459

Citation :
De Nous, Actarius d'Euphor, Pair et Grand Chambellan de Franc, Vicomte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur de Saint-Dionisy et d'Aubemare,

Humbles salutations.


Sont nommées ce jour Sa Grasce Akane de Clairval, Duchesse de Cany, Vicomtesse de Vernon, Bolbec et Carentan et Dame de Massy à la charge de Maître des Cérémonies et Mestra Alinéa de Raveline à la charge d'Aide aux Cérémonies.

Nous leur souhaitons bonne chance dans leur nouvelle fonction et les invitons à se rendre au plus vite dans les locaux de la Curia Regis.

Nous en venons enfin au bilan que nous souhaitions établir à la suite de notre démission. D'un point de vue personnel, ces quelques mois malheureusement trop courts, ont été sans aucun doute parmi les plus enrichissants de notre existence. Nous avons eu l'honneur de reprendre un office déjà bien tenu et composé d'officiers de valeur. Avec ces gens de grande qualité nous nous sommes efforcés d'apporter plus de vie au Louvre, de donner de la solennité aux allégeances et hommages rendus à la Couronne, de dépoussiérer quelques sous-offices, d'organiser nombre de cérémonies prestigieuses et de mettre en place nombre de projets. De grands travaux ont été entrepris et n'en sont qu'à leur commencement. Las pour nous, notre mandat ne pouvait s'éterniser, ainsi devons-nous laisser un ouvrage inachevé. Les bases sont néanmoins là et nous espérons qu'elles seront utilisées pour faire gagner encore en prestige et en efficacité cet office si particulier.

Nous remercions chacun des membres de cet office. Aucun n'a démérité et aucun mérite ne saurait nous être accordé personnellement, car la vérité est que ce sont ces officiers qui ont fait de l'office ce qu'il est à ce jour. Nous leur souhaitons à tous le meilleur et espérons grandement que nos chemins seront amenés à se croiser souvent.

Nous tenons à souligner tout particulièrement le mérite de deux d'entre eux. Notre premier hommage va à Son Altesse Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg. De notre existence, jamais n'avons-nous eu l'heur de voir une personne s'investir avec tant de ferveur. La maestria avec laquelle elle a dirigé les Cérémonies Royales est éloquente. Elle a été notre plus fidèle officier, et ce n'est faire offense à personne, que de dire qu'elle compte parmi les personnes les plus compétentes que nous avons eu l'heur de rencontrer. Elle a été un exemple et un soutien de tous les instants. Nous la remercions infiniment pour ce qu'elle a accompli.

Notre deuxième hommage va à la Première Dame de la Chambre Agnès de Carpadant. Son expérience au sein de l'office et son engouement en ont fait un véritable pilier de ce mandat. Nous la remercions profondément pour son investissement, la manière avec laquelle elle a géré la Chambre Royale et son soutien. En plus de leur rendre hommage, nous désirons récompenser ces deux officiers exemplaires à la hauteur de leur mérite et avons d'ores et déjà commencé des démarches à cette fin.

Enfin, nous remercions tous les Grands Officiers que nous avons côtoyés et plus généralement toutes les personnes qui sont intervenues de près ou de loin lors de ce mandat. Nous abandonnons notre charge à regret, mais avec le bonheur et la fierté d'avoir fait la connaissance de beaucoup de gens de qualité et parmi les plus fervents défenseurs de la Couronne de France.

Que le Très-Haut veille sur toutes ces personnes ainsi que toutes celles et tous ceux qui liront ou entendront la présente annonce.

Parce que les écrits, semblables au Phénix, ne meurent pas,
Apposons signature et scel en ce VIIIe jour de juillet de l'an de Grasce MCDLIX.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   10.07.11 19:06

Citation :
De Nous Dotch de Cassel, Grand Maître de France,
A vous, Icie de Plantagenest, Dauphine & Régente de France,

A tous ceux, qui le présent écrit liront ou se feront lire,

Salut.

En ce funeste jour, nous devons faire parvenir à tous les sujets du Royaume de France, que Sa Majesté la Reine, Béatrice de Castelmaure-Frayner, a péri sous les coups de brigands assassins.

De retour pour le Louvre, son corps a été retrouvé inerte, sans vie sur la route menant de Fontainebleau à la Capitale. Nous avons pu constaté de nos propres yeux à Paris, cette tragique nouvelle.

Son corps sans vie sera ramené au Louvre,

Nous demandons à l'office du Grand Chambellan de France, de s'occuper de l'organisation des funérailles.

Nous demandons à la Grande Prévôté de France, d'interroger au plus vite les deux individus qui ont été arrêtés non loin du déroulement de cette horrible scène.

Faict à Paris, le neuvième jour du septième mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf.

Signé et scellé de notre main,




Dotch de Cassel,
Grand Maître de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   11.07.11 14:01

Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles de Lortz, Premier Secrétaire d’Etat,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salut,

Déclarons ce jour de la modification de la charte du secrétaire d’état ratifiée en mil quatre cent cinquante sept par Sa Seigneurie Marie Alice, alors Premier Secrétaire d’Etat. Espérons que les améliorations décidées par l’ensemble du Secrétaire d’Etat, permettront d’améliorer les échanges entre les provinces et les institutions royales.

Faict à Loches,
Le 11 Juillet mil quatre cent cinquante neuf,



Citation :



Préambule:

Le Secrétariat d’État, sous l’égide de la Curia Regis, elle-même soumise directement à la volonté de Sa Majesté le Roy de France, a pour mission d’assurer le lien entre les provinces du Royaume de France et les institutions royales, ainsi que le respect de l’intégrité des intérêts de la Couronne de France dans les limites du territoire françois.

Le Secrétariat d’État déclare, aux fins de remplir là dite mission, et sous le contrôle de la Curia Regis, se donner en vue de son fonctionnement la présente charte contenant les prérogatives et devoirs énoncés ci-après.


I. De l’institution du Secrétariat d’État : statut et organisation

Section 1. Statut

Article I.1.1. Du Statut du Secrétariat d’État.
Le Secrétariat d’État est un corps d’officiers royaux féaux de la Couronne, nommés pour une durée indéterminée et assermentés.

Article I.1.2. Du siège du Secrétariat d’État.
Le Secrétariat d’État siège en la ville de Paris, dans les locaux des Grands Offices de la Curia.

Article I.1.3. Du Premier Secrétaire d’État
Le Secrétariat d’État est dirigé par le Premier Secrétaire d’État, Grand Officier royal, siégeant de droit à la Curia Regis.

Article I.1.4. Du privilège de porter ornements
Le Secrétaire d’Etat a le privilège de porter en ses armes le collier du Secrétariat d’État.


Section 2. De l’Organisation interne du Secrétariat d’État

Article I.2.1. - Des Secrétaires d’État.
Dans chacune des provinces du Royaume peut être nommé un Secrétaire d'État.
Des Secrétaires d'État peuvent être nommés sans province d'exercice, en charge de missions spécifiques.
En cas de vacance d'une province, l'intérim est assuré par le Chef de Cabinet ou à défaut par le Premier Secrétaire d'État.
Les Secrétaires d'État du domaine royal ont prérogatives dérogatoires ci-après précisées.

Article I.2.2. – De la nomination des Secrétaires d’État.
Le Secrétaire d’État est nommé et révoqué discrétionnairement par le Premier Secrétaire d’Etat. Le Secrétaire d'Etat peut démissionner après en avoir averti le Premier Secrétaire d'Etat à qui il aura exposé ses raisons.

Le Premier Secrétaire d’État peut nommer parmi les Secrétaires d'État trois Chefs de Cabinet, l’un pour le Domaine royal, les deux autres pour les provinces rattachées à la couronne de France, hors du Domaine royal.


Article I.2.3. – Des qualités requises
Le Secrétaire d’État ne peut exercer simultanément la charge de Secrétaire d’État et celle de grand feudataire en exercice.
Le Secrétaire d’État ne peut prononcer de vœux ecclésiastiques.
Le Secrétaire d'État à son entrée en fonctions doit prononcer et sceller serment de loyauté à la Couronne, de respect de ses pairs et d'intégrité dans l'exercice de ses fonctions telles que décrites dans la présente Charte.

Article I.2.4. – De l’obligation de résidence
Le Secrétaire d’État doit impérativement résider dans la province dont il a la charge.


Spécificité du Domaine royal
Un Secrétaire d'État doit être nommé dans chacune des provinces du Domaine Royal.
Le cas échéant, un Secrétaire d'État peut être détaché provisoirement à la province, sans en être résident.
Ce Secrétaire d’État ne peut exercer simultanément la charge de Secrétaire d’État et celle de conseiller élu en exercice.

II – Du rôle du Secrétariat d’État : Devoirs et prérogatives

Article II.1. - De la diffusion locale
Chaque secrétaire d'état est responsable de la diffusion dans sa province des textes scellés publiés au secrétariat d'état, provenant de l'Antichambre au Louvre.
Les annonces portant sceau royal sont du ressort du Héraut de la province concernée. Toutefois, passé deux jours, le Secrétaire d’Etat suppléera le cas échéant le Héraut défaillant.

Article II.2. - De l'expression des doléances
Le Secrétariat d'Etat a pour rôle d'informer la Curia Regis des doléances de sa province, s'il n'a pu répondre aux interrogations.

Chaque Secrétaire d'Etat est responsable de la diffusion des doléances locales auprès du Secrétariat d'état.

Article II.3 - Le statut de consultant
Le Secrétaire d'Etat met également au service du Comté, Duché ses connaissances en tant que consultant uniquement. Les Conseils élus peuvent le solliciter de manière ponctuelle, sans obligation. Un accès aux débats du Conseil élu pour ce rôle de Consultant est recommandé.

Article II.4. - Des événements importants
Le Secrétariat d'Etat a pour rôle d'alerter la Curia Regis et la Chambre des Pairs sur les événements pouvant nécessiter une intervention royale via le Premier Secrétaire d'Etat.
Chaque Secrétaire d'Etat doit établir un rapport objectif sur la situation permettant une prise de décision rapide et efficace.

Article II.5. - Du devoir de réserve
Le Secrétaire d’État ne peut :
- contrevenir dans son discours et prises de positions aux intérêts de Sa Majesté le Roy de France ;
- user de son office pour renseigner quelque armée ou faction que ce soit ;
- transgresser les délibérations à huis clos du Secrétariat d’État.

Article II.6. - Des sanctions de l’obligation de confidentialité.
Toute diffusion de document non scellé, toute doléance non rapportée pourra faire l'objet de sanctions judiciaires à l'encontre du secrétaire d'état insuffisamment scrupuleux, conformément au droit royal.
Les sanctions judiciaires ne sont pas exclusives du pouvoir discrétionnaire de révocation par le Premier Secrétaire d'état.

Spécificités du domaine royal
Le Secrétaire d’État fait partie intégrante du conseil élu en qualité d’observateur royal, sans voix délibérative. Il y représente les intérêts de Sa Majesté le Roy de France.

A Paris, le 9ième jour du mois de Janvier 1457, scellé par dame Marie Alice, Premier secrétaire d'état

Modifié le 11 Juillet mil quatre cent cinquante neuf,
Alandrise de Montbazon-Navailles,
Premier Secrétaire d'Etat,


Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles de Lortz, Premier Secrétaire d’Etat,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salutation,

Annonçons par la présente la démission de Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor , Secrétaire d’Etat auprès de la Bourgogne. Déclarons de ce fait que cette charge est ouverte dès à présent aux candidatures.

Signifions aussi que le poste de Secrétaire d’Etat est vacant pour les provinces suivantes :
*L’Artois
*La Guyenne
*Le Languedoc
*Du Limousin et de la Marche


Faict à Loches,
Le 11 Juillet 1459,

Citation :
A tous ceux qui ces présentes verront et orront, Guillaume de Jeneffe, Grand Escuyer de France, etc, salut et connaissance de vérité.

Que connue chose soit à vous qu'en ce jour, la charge de Grand Veneur de France est déclarée vacante.

Item que sa précédente occupante, Sa Grâce Naluria d'Amahir, reçoit à cette occasion nos remerciements pour l'efficacité avec laquelle elle dirigea cet office.

Item que les candidatures à cette charge devront m'être personnellement adressée jusqu'au XXe jour de juillet del an de grasce MCDLVIIII.

Item que jusqu'à cette date, c'est le Grand Fauconnier de France Géraud de Gaudemar qui est chargé de la gestion de l'Office de la Vènerie royale.

Donné au Mans, ce XIe jour de juillet de l'an de grasce MCDLVIIII.

Citation :
Nous, Kalimalice d’Austrasie, Prévôt de Paris, à tous ceux qui le présent écrit liront ou se feront lire, salut ;

Attestons que nous avons retenu comme membre du Guet de Paris, Messire François d'Elbée, dict François85, Baron de Meslay-le-Vidame


Pour assurer son rôle le prévôt recrute des membres assurant la sécurité intérieure de la ville.
Leur devise : « Vigilat ut quiescant » (elle veille pour qu'ils reposent). Les membres du guet ont pour mission la sécurité de la ville de Paris et la sécurité de cérémonies officielles.
Les geoliers quand à eux tortureront et surveilleront les prisonniers.

Allons toi paysans de tes campagnes ou nobles en mal d’activité, rejoins la capitale et viens rejoindre cet office royal, tu pourras patrouiller dans Paris dans ton bel uniforme ou bien garder les prisons de la Reyne.
Si tu te sens une Âme de Royaliste, une envie de protéger ta Reyne envoie moi tes motivations, tes propositions. J’examinerai ta candidature et tu seras convoqué à la prévôté pour un entretien.

Certes quelques connaissances dans le domaine de la prévôté sera un atout mais en aucun cas un pré-requis. Par contre casier judiciaire vierge est exigé

Les postes à pourvoir sont :
• Membres du Guet Royal : Maréchaux de la cité de Paris
• des Geoliers : Gardiens des prisons de la capitale

Faict à Paris, le 3eme jour de juillet de l'an MCDLIX

Kalimalice d’Austrasie,
Prévôt de Paris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   13.07.11 1:09

Citation :

De nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France


Ces jours résonnent d'une grande tristesse sur notre Royaume.
Notre Reyne bien aimé, Béatrice de Castelmaure-Frayner, a rejoint le Tres Haut suivant de peu son époux.
Notre douleur est grande et nous lui rendrons hommages en la ville de Nevers où sa dépouille repose.
Nous invitons tous ceux dont le coeur saigne à se joindre à nous.

Nous déclarons à compter de ce jour période de deuil sur nos terres de France:
Six jours de Grand Deuil où toutes cérémonies seront suspendues hors celles qui conviennent à notre recueillement et à nos prières.
Vingt jours de Petit Deuil . Les cérémonies y seront possibles avec toute la pondération et les réserves qu'il convient à notre douleur.

Dans les jours prochains seront annoncées par le Grand Chambellan les Funérailles de Sa Majesté et de son époux.
Qu'ils se rejoignent en ce jour comme ils le furent durant leur vivant.

A l'heure où le sang coule sur nos terres et où nous sommes tristes de voir ainsi nos peuples souffrir par des guerres privées menaçant d'étendre le feu et la désolation, alors même que le Royaume pleure Sa Reyne, nous prions pour que la raison l'emporte.

Qu'Aristote pardonne à ceux que la soif de pouvoir et de guerre égarent.

Faict au Louvre, ce jour douze juillet de cet an de grâce

Icie de Plantagenêt, Régente de France




Citation :


Nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France

Qu'en ces temps troublés certains points sont à préciser.
Nous rappelons que le duc Georges d'Aigurande occupe son poste au mépris total des condamnations formulées à son égard et qu'il est félon. Il n'incarne nullement le duché du Berry.

De même, aucune attaque portée à son encontre ne peut être considérée comme dirigée contre le Duché du Berry mais comme la volonté de retirer le trône à un homme non reconnu comme régnant légitime.
Cette guerre visant à détrôner un félon est une guerre privée.

De même nous rappelons que maintes fois, Sa Majesté Béatrice Iiere de France et les Régentes de France l'ont encouragé à nommer un remplaçant.

De même, Sa Majesté Béatrice Iière de France n'a pas donné ordre au Domaine Royal de prendre les armes pour ce faire. Qu'il appartient à Sa seule Majesté d'autoriser l'entrée en guerre de Son Domaine. La Régence n'en a pas le pouvoir.

Sa Majesté Béatrice Iière de France n'a pas interdit à qui que ce soit de destituer Georges d'Aigurande du trône ducal du Berry qu'il occupe illégalement, tant que le Berry et son peuple n'en souffre pas.

De même que si le duc d'Aigurande ne quitte pas son trône, ce qui eu été une preuve de bonne volonté, rien ne peut empêcher une guerre privée à un tiers.

De même, il en advient, à notre grande tristesse, que si des tiers devaient intervenir en Berry comme en Touraine ou en leurs proches frontières, se sont des guerres privées.

Nous, Régente de France, dont le pouvoir se limite à gérer en "bon père de famille", à assurer la protection de nos terres du Domaine Royal, ne pouvons que déplorer l'engagement et l'escalade dans un conflit qui au départ ne devait concerner que la destitution du Trône ducal du Berry du duc d'Aigurande comme précisé plus haut.

Nous appelons, en cette période de deuil les belligérants à la raison et prions pour tous ceux, modestes soldats, peuple de France, qui vont souffrir pour des intérêts qui les dépassent.

Faict au Louvre, ce jourd'hui douze juillet de cet an de Grâce


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   13.07.11 18:20

Citation :
Nous, Agnès de Carpadant, Dame de Causses, en notre qualité de Grand Chambellan de France, portons, ce jour, à votre connaissance, l'ouverture des candidatures aux charges d’officiers royaux suivantes :

Première Dame ou Premier Gentilhomme de la Chambre Royale.

La Première Dame ou le Premier Gentilhomme de la chambre à la direction des gens de la Chambre. Il ou elle supervise la tenue des appartements royaux, du bien être environnemental du Souverain, dans les murs des résidences royales et lors des déplacements royaux. Il est amené à travailler en collaboration avec les autres Officiers de la Maison Royale.

En cela et avec les gens de la chambre il aide le Roi ou la Reine à se vêtir et se dévêtir, avec les conseils avisés du Grand Maitre de la Garde Robe, et est donc habilités à toucher Sa Majesté.
Son office est également responsable de l'agencement et de l'apparat des Appartements Royaux et doit, pour ce faire, recruter les meilleurs Fournisseurs du Royaume. De même, il peut être amené à participer à l'organisation, en collaboration avec l'Intendant aux Menus Plaisirs et avec son accord, des distractions et des évènements pour le bon plaisir du Roi ou de la Reine et de sa Cour.

Maitre de la Garde Robe.

Le Maître de la Garde-robe assiste le Grand Maitre dans la gestion de la garde robe du souverain. En cela il est amené à prendre en charge les commandes auprès des Fournisseurs Royaux (tisserands, fourreurs, couturiers) et de conseiller les Dames ou Gentilshommes de la Chambre pour l'habillement du Roi ou de la Reine.

Nous remercions les postulants de bien vouloir nous présenter, en plus de leur parcours et de leur vision des postes, les projets qu’ils escomptent pouvoir mettre en place pour les offices concernés.

Pour faire ce que doit,

Faict au Palais Royal du Louvres
Ce 12éme de juillet de l'an de Grasce MCDLIX

Agnès de Carpadant
Grand Chambellan de France

Citation :
A tous les bons et loyaux sujets de France attristés tout comme nous de la perte tragique de notre bien aimé Reyne de France, feue Sa Majesté Béatrice Ière,

Salut.

Nous, Agnès de Carpadant, en qualité de Grand Chambellan de France.

Pour cette période de deuil royal annoncé par la Régente de France, Son Altesse Icie de Plantagenet, souhaitons rappeler les convenances en matière vestimentaire et les dispositions prises pour les Grand et Petit Deuils.

Durant le Grand deuil , dont la durée est de six jours et porte jusqu’au 17 juillet inclus :
- Leurs Altesses les fils des Souverains royaux porteront du violet.
- Les hommes porteront des tenues modestes de noir ou de blanc.
- Les femmes porteront des tenues modestes de noir ou de blanc et seront voilées.
- Les épées seront portées avec un ruban de deuil.
- Les blasons nobles seront portés en noir et blanc.
- Le peuple sera vêtu autant que faire se peut sans couleur, donc en noir et/ou blanc. S'il ne peut se le permettre, il portera un tissu blanc et/ou noir à la taille [hrp: une bande blanche et noire sur la bannière ou l'oriflamme]
- Les bijoux, parures sont bannies.


Durant le Petit deuil , dont la durée sera de vingt jours après le Grand deuil soit jusqu’au sixième jour d’Aout inclus :
- Leurs Altesse les fils des Souverains royaux continueront de porter le violet.
- Les hommes et les femmes porteront des tenues modestes de noir et/ou de blanc.
- Si les blasons retrouvent leurs couleurs, les nobles doivent porter en sus un tissu blanc et/ou noir à la taille [hrp: une bande blanche et noire sur la bannière ou l'oriflamme]
- Le peuple devra autant que faire se peut, s'habiller de façon claire.
- Les bijoux, parures sont bannies.

Concernant les allées et venues de la cour en le Palais Royal du Louvre [hrp : Forum I et Forum II] tous devront porter le deuil comme détaillé ci-dessus. Quiconque et sans distinctions y contreviendrait ne sera pas admit au Palais durant les périodes de deuil. Toute autorité est donnée à l’Office des Huissiers Royaux et de l’Office de la Chambre Royale pour le respect de cela.

Pour apporter aide aux personnes dans l’impossibilité matérielle de suivre ses consignes, notre office se tient à votre disposition en la personne de Dame Ayena d’Alquine [Ayena], Damoiselle de la Chambre Royale qui aura bureau au sein du palais.
(Pour le bureau : Forum 2 > le Louvre > Entrée du Louvre)

Faict au Palais Royal du Louvre ce treizième jour du moi de juillet de l'an de Grâce 1459.


Agnès de Carpadant


Citation :
Pour les bannières :


Ou bien

Citation :
Aux Sujets de France,

Nous, Agnès de Carpadant, Grand Chambellan de France.

Afin de permettre aux bons et loyaux sujets en deuil de feue Sa Majesté Béatrice Ière de présenter leurs condoléances, annonçons qu’au quatorzième jour du moi de juillet 1459 et jusqu’au seizième jour du même moi ouverture sera faite d’un registre de condoléances.

Il sera mis à disposition, en libre accès et sous réserve du port du deuil, en la Librairie Royale de France sise au Palais Royal du Louvres.
(Forum II => Le Louvre => Librairie Royale => Salle des expositions temporaires)

Faict au Palais Royal du Louvre, le treizième jour du moi de juillet de l'an de Grâce 1459
Agnès de Carpadant
Citation :

A tous ceux qui le présent écrit liront ou se feront lire,

Salut.

Nous, Melior de Lioure, en qualité de Maistre de la Librairie Royale,

Par la présente, signifions que celles et ceux qui souhaitent rendre hommage à feue Sa Majesté Béatrice de Castelmaure peuvent rédiger un planctus (lamentation rédigée en vers sur la mort d'un personnage important) qu'ils enverront au Grand Chambellan de France, Agnès de Carpadant [agnès.carpadant].
Les plancti seront exposés par la suite en Librairie Royale.

Faict à Paris le treizième jour du mois de juillet de l'an de Grâce 1459.




Citation :
Moi Harpège d'Orkney, Baronne de Laguiole, Amirale de France, à tous salut et paix.

Qu'il soit su qu'en ce jour, je nomme messire Zarathustras Vice Amiral des provinces du Centre. Cette décision est effective dès maintenant.

Son autorité s'étend sur le Poitou, le Périgord Angoumois, le Limousin Marche, le Bourbonnais Auvergne et la Touraine.


Qu'on se le dise!

Faict en Méditerranée, le 10 juillet 1459.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   14.07.11 16:42

Citation :


De nous Icie de Plantagenêt, Régente de France.
A Sa Majesté Elfyn de Montfort, Souverain du Grand Duché de Bretagne
A son Excellence Thrandhuil, Chancelier du Grand Duché de Bretagne

Avons accusé réception de votre missive datée du 10 Juillet.
Nous déplorons le temps de réponse, mais vous conviendrez que le Royaume de France passe avant tout et qu’il accapare nos pensées.

Que nous regrettons fort d’avoir reçu votre missive après la mise en place de vos armées sur les terres françoises. Il semblerait que vous ayez donné mission que ce soit fait auparavant. Il ne nous appartient pas d’en connaître les détails mais il nous tient en souci que la volonté de Sa Majesté Levan III de Normandie, de maintenir une paix durable par le Traité du Mont Saint Michel, soit respectée.
Ces dysfonctionnements sont autant d’épines qui ternissent nos relations et alimentent la polémique.
Nous ne pouvons permettre comme il en serait de même pour vous, que l’on pénètre ainsi sur les terres de France l’argument fut il d’en chasser un brigand notoire sans en être averti dans les temps et sans notre aval.

Citation :
Article 8
Les signataires au présent traité s’engagent à une coopération militaire et policiaire sans faille contre les armées irrégulières et les organisations criminelles qui menaceraient les intérêts du Royaume de France et du Grand Duché de Bretagne

Nous prenons en compte que le duché d’Anjou a donné son accord pour que vous l’aidiez à chasser celui qui a usurpé le trône d’Anjou. Mais qu’il eu été préférable qu’il fasse appel à des armées angevines d’autant qu’il y en a engagées en Touraine.


Citation :
Article 7
Les signataires au présent traité s’engagent à une coopération judiciaire totale pour réprimer tous les criminels transfrontaliers. La France et la Bretagne s’engagent en outre à offrir un droit d’appel effectif aux ressortissants de l’autre pays identique à leurs propres ressortissants.

Nous prenons en compte que Votre prévôté suivra donc le dossier judiciaire qui pourrait être établi à l’encontre du sieur Thoros et ses sbires par notre vassal, le duc d’Anjou.

Nous rappelons qu’il nous appartient de juger des frontières internes à Notre Royaume. Mais nous vous remercions d’être attentif sur ce qui se passe sur nos territoires comme nous le sommes sur les vôtres.

De même qu’il en fut pour le messire Nilas qui a semé la terreur sur des provinces vassales à la couronne et que Sa Majesté Beatrice de France a demandé de démettre.
Nous gageons que le Duché de Bretagne agira en chassant ce sieur Thoros et ses sbires comme ils le méritent s’ils retournaient en vos terres afin de prémunir le lien d’amitié qui lie nos deux grands royaumes.

A présent que le Sans Nom ne gène plus la bonne marche du Duché d’Anjou, que le régent d’Anjou a repris la place où l’avait porté légitimement le peuple angevin et en retour de notre indulgence, souhaitons au vue du traité du Mont Saint Michel, que les armées bretonnes regagnent leur terre.

Nous rappelons que, nous, Régente de France, aux pouvoirs limités, avons à cœur de maintenir l’héritage qui nous fut confié en l’attente que Notre Royaume choisisse son Monarque.

Nous engageons ainsi les démarches afin que, selon les termes du Traité du Mont Saint Michel, la Cour paritaire de la Paix puisse se réunir, des qu’il sera possible, afin qu’une bonne foi pour toute, les différents soient aplanis. Nos chancelleries en établiront les modalités.

Qu’il soit su que le Royaume de France privilégie le dialogue et que le sang a assez coulé entre nos peuples.

Que le Tres Haut protège le Grand Duché de Bretagne, le Royaume de France et leurs peuples.
Faict au Louvre le quatorze juillet de cet an de grâce.

Icie de Plantagenêt, Régente de France



Citation :


De nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France
A Sa Grace Llyr di Maggio, duc de Touraine
Aux Grands Feudataires du Royaume
A tous ceux qui entendrons

Annonçons

Que nous avons lu avec grand attention la dernière annonce de la Touraine. Qu’il est de notre devoir de remettre en place de nouveau, certaines données erronées.

Qu’en premier lieu, la Bretagne n’a pas attaqué la Touraine. Que les événements en Anjou et la présence d’armées bretonnes sont par nous suivi et que réponse sera donnée au Grand Duché de Bretagne dans la limite des pouvoirs qui nous sont conférés.

Que les actions de l’Anjou et du Poitou qui ont été menés à l’encontre de la Touraine sont définis comme « guerre privée » par nos annonces. De même le fut l’intervention de Touraine en Berry. De même l’intervention du Bourbonnais Auvergne qui a pris soin de nous rappeler les limites du pouvoir d’une Régence.

Qu’il ne peut en cela y avoir deux poids et deux mesures.

Que la trêve demandée ne comportait aucune durée ni aucune obligation si ce n’est celle d’un appel à la prière et à la réflexion sur la vanité des ambitions terrestres.
Que Sa Grâce Tixlu, Duc du Bourbonnais Auvergne à annoncer, nous citons :
Citation :
une trêve nuirait aux objectifs de sécurité que nous sommes en droit de mener à bien pour notre peuple. Il n'y en aura donc pas
Que le non respect de cette demande de notre part par les belligérants de part et d’autre, renvoie à leur conscience et à leur foi Aristotélicienne.

Que nous rappelons qu’un Régent de France, n’a pas les mêmes possibilités qu’un Roy/Reine de France.
Que nous avons demandé les conseils avisés de la Chambre des Pairs pour la définition de nos actions et leurs possibilités afin que de ne pas outrepasser nos droits.
Que nous espérons que Sa Seigneurie Llyr Di Magio, ainsi que tous Grands Feudataires n’en saurai contester le bien fondé et l’application.

Citation :
De l'assemblée des pairs de France

A tous présents et advenir,

Salut.

Considérant les demandes récurrentes de précision sur les pouvoirs d'un régent, et compte tenu de la coutume systématiquement rappelée par le Grand Chambellan lorsque le cas se présente,

Informons qu'un régent a mandat pour gérer sa province "en bon père de famille", autrement dit qu'il assure la gestion courante de la province et lui permet de conserver stabilité le temps nécessaire pour qu'un comte légitime soit élu. En revanche, il n'a pas autorité pour modifier les institutions de son comté, déclarer une guerre, signer des traités ni promulguer des lois engageant sa province au delà de son mandat.

Un régent n'étant pas élu, il ne peut orienter la politique de sa province, il est seulement là pour assurer la transition en attendant un comte élu. Tout document ou loi signé par un régent ne sera valable que durant son mandat et devra ensuite être confirmé par un comte légitime pour perdurer. Il peut instaurer un impot ponctuel si la situation économique le nécessite dans le cadre de sa gestion en bon père de famille, mais pas un impot régulier perdurant au delà de son mandat.

Les codex locaux ne sauraient attribuer à un régent d'avantage de légitimité que ne lui en confère la coutume royale (la primauté du droit roral impose qu'un codex local ne peut être que plus contraignant que les lois et coutumes royales, jamais moins).

Pour la bonne marche des institutions locales avant dire droit,

Faict à Paris le 06 mai 1457
Pour la pairie de France,

Sa Seigneurie Thibaud-Xavier de Ludgarès, duc de Lapalisse, Baron d'Arfeuilles et d'Herment, Seigneur de Commières et de Saint-Saturnin, Pair de France
Par interim du Primus inter pares

Citation :
5 - Du cas particulier du Régent/Intendant d’une Province

Au contraire du Régnant, une Régence n’est point une charge liés à des droits de noblesse. Dès lors, à l’exception des décisions prises à l’encontre du fief de retraite de son prédécesseur, un Régent n’a aucun des droits précisés pour un Régnant. Il ne peut donc anoblir ou destituer, et donc pas demander de destitution si une dérogeance est relevée. De même qu’il ne peut utiliser les armes de la Province ou son scel, entre autres choses.
Ses obligations relèvent du serment de fidélité qu’il est tenu de présenter à Sa Majesté pour légitimer sa Régence.
Il a cependant le droit à un fief de retraite s’il entre dans les conditions liées à celui-ci.

6 - Du cas particulier du Dauphin

Le Dauphin de France est nommé à la discrétion de Sa Majesté.
Le Dauphin de France est l'héritier temporaire de la Couronne ; il gouverne durant la vacance du pouvoir, à la mort ou l'abdication de Sa Majesté.
Tout autre devoir ou privilège du Dauphin de France est laissé à la discrétion de Sa Majesté, qui les définit à chaque nomination de Dauphin et les modifie à sa discrétion.
Le Dauphin de France charge ses armes d'un chef d'azur à trois fleurs de lys d'or en fasce.



Qu’en cela, nous ne pouvons déclarer une personne félonne à la couronne, que nous ne pouvons déclarer de guerre, que nous ne pouvons ni anoblir ni retirer fief. Que notre véritable pouvoir est de croire aux vassaux qui ont prêté serment envers la couronne de France.

Qu’il serait sage que la fidèle Touraine mesure ses propos à Notre encontre. Qu’il ne nous appartient pas de juger ce qui fut fait ou non avant notre nomination et la funeste nouvelle qui nous prive de Notre Reyne. Que Sa Majesté fut et sera toujours souveraine dans ses décisions.

Que nous ne permettrons à quiconque de traiter de lâches le Domaine Royal. Que toute offense dirigée contre lui est de même dirigée contre Nous et par ce fait contre la Couronne.

Que cela soit su et entendu

Faict au Louvre le quatorze juillet de cet an de Grace.
Icie de Plantagenêt, Régente de France



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   18.07.11 18:16

Citation :
Nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France
A tout ceux qui entendrons, liront ou se feront lire

Consciente que l’Helvétie est partie intégrante du Saint Empire Germanique, que les Lions de Judas n’en sont que des sujets parmi d’autres. Nous ne considérons en aucun cas qu’il s’agit là de menace de notre estimé voisin.

Condamnons avec la plus grande fermeté, l’intrusion annoncée des hérétiques Lion de Juda de Genève pour quelque motif que ce soit.

Conformément à l’anathème prononcé suivant :
Citation :
Nous, les cardinaux de la Sancte et Vénérable Eglise Aristotélicienne, universelle et romaine, réunis en Curie par la grâce du Créateur et de SS le Pape Eugène cinquième le superbe,

A l'universalité de nos fidèles,

Salut et bénédiction.


Frappons d'anathème le groupuscule dit du "Lion de Judas", ainsi que tous ses membres présents et à venir;

Déclarons la prétendue république léonine infidèle et illégitime;

Exhortons les fidèles et leurs guides temporels à se rassembler et s'unir pour oeuvrer à la mise au pas prochaine de cette vermine.

Ad majorem Dei gloriam

Faict à Rome, ce second jour du mois de janvier mil quatre cent cinquante six.



Rappelons que par cet anathème :

Citation :

Toute personne le soutenant dans son œuvre de faute d'hérésie, de tentative d'hérésie ;
Toute personne s'associant à lui
Toute personne obéissant ou suivant ses directives
subira l'excommuniée latae sententiae, autrement dit par la simple commission du fait


Condamnons ceux qui pourraient leur apporter assistance de quelque manière que ce soit.
Qu’il soit su que toute province se revendiquant de combattre à leur côté, aura à répondre devant nous et devant l’Eglise.

Que nous, Régente du Royaume aristotélicien de France, ne permettrons pas que le Sans Nom vienne dicter sa loi sur nos terres.
Que toute province le combattant aura notre assentiment.

Appelons, adonc, les provinces de France à s’unir et à les combattre avec vigueur.

Qu’il soit su, entendu, propagé
Faict au Louvre, le 17 juillet de cet an de grâce

Icie de Plantagenêt, Régente de France



Citation :

De nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France
A Sa Grace Kirke, duc élu d’Anjou

Rappelons
Que l’Anjou est signataire au côté de la Couronne, du Traité du Mont Saint Michel et qu’il ne peut en ignorer les termes.
Que donner quitus à des brigands notoires, preneurs de château et autres faits condamnables et par nous condamnés, que ce soit en la ville de Craon ou partout ailleurs sur ses terres, est prendre gros risque sur son duché et mettre en péril la sérénité de ses habitants. Qu’il convient ensuite d’en assumer la responsabilité.

Précisons
Que l’Anjou a des voisins françois alliés ou non qui, nous n’en doutons pas, peuvent répondre à sa demande pour reprendre les rênes de son duché si lâchement usurpées.
Qu’il est sur les terres d’Anjou, présence d’une armée alliée Françoise.
Que l’Anjou a engagé une guerre privée sur les terres de la fidèle Touraine.
Que l’armée engagée en Touraine, dirigée par un félon à la couronne, dépend de sa vassalité envers le duc d’Anjou.
Que l’Anjou, plutôt que de faire appel à son voisin et ami de longue date le Grand Duché de Bretagne, et ce en dehors de tout aval de la couronne, aurai pu et devrait tout au moins rappeler son vassal pour qu’il respecte son devoir d’aide.
Qu’une régence n’a jamais mis en péril la stabilité d’une province ni d’un royaume. Et que nous n’entendons pas que cela soit le cas.
Qu’il est fortement recommandé que soit établi en Anjou, un dossier judiciaire contre le sieur Thoros.
Que celui-ci soit transmi aux autorités bretonnes.
Qu’en vertu de quoi, compte tenu des clauses du Traité du Mont Saint Michel, nous suivrons attentivement l’évolution de ce dossier.

Citation :
Article 7
Les signataires au présent traité s’engagent à une coopération judiciaire totale pour réprimer tous les criminels transfrontaliers. La France et la Bretagne s’engagent en outre à offrir un droit d’appel effectif aux ressortissants de l’autre pays identique à leurs propres ressortissants

Déclarons

Que ces précisions apportées nous constatons que vous avez les possibilités pour que le conseil d’Anjou soit composé de sujets du Royaume de France et réponde aux statuts qui régissent notre Royaume et les terres Hors Domaine Royal, comme aux lois angevines.

Qu’en vertu de votre allégeance et des terres qui vous furent par nous confiées, vous nous devez information qu’en à une demande d’aide à une puissance étrangère.

Qu’il n’appartient qu’à la couronne d’avaliser ou non.

Que ces faits mettent en péril et en défaut les relations diplomatiques du Royaume de France et que nous ne saurions compromettre une paix si durement acquise dans le sang et la désolation, par le seul fait qu’un régnant voisin frontalier d’une puissance étrangère se trouve en difficulté.

Que vous portez l’entière responsabilité de la situation actuelle.

Que par ceci exposé, la régence vous sera accordée des lors que vous aurez remédié à cette situation et repris les rênes effectives de votre Duché au lieu de le laisser entre des mains bretonnes qui n'auraient jamais dû les avoir.
Espérons et avons pris note par votre dernière missive qu’il en sera ainsi.

Qu’Aristote vous guide et protège les terres d’Anjou


Faict au Louvre, le 17 juillet de cet an de grâce

Icie de Plantagenêt, Régente de France


Citation :
Nous Pairs du royaume de France,
A la Comtesse, au Conseil et au peuple du Béarn,

Salut.

Nous, Pairs de France, après étude de la saisine émise par Gnaazdemozgoard reconnaissons :

Que Gnaazdemozgoard dict Gnaaz a bien été élu par le peuple conseiller comtal et que pour exercer sa charge de conseiller comtal il doit avoir accès au conseil Comtal.

Que d'après la charte du Conseil Béarnais, la décision de la Comtesse est illégale.

Citation :
De la constitution, des droits et devoirs du conseil comtal

- Le conseil comtal est composé de 12 personnes élues à la proportionnelle par un scrutin de listes à un tour. Les conseillers sont élus pour un mandat de 60 jours et reconnaissent parmi eux le Comte.

[...]

- Le Comte a le droit de congédier un des membres du conseil pour absentéisme nuisible, ou manquement grave à ses fonctions, avec l'accord majoritaire du conseil comtal élu. Le conseiller se verra retirer toute charge, interdire l'accès aux diverses salles de débat, et devra démissionner séance tenante sous peine de poursuites.

Qu'il en soit su et certifié.

Faict à Paris le 17 juillet 1459





Pairs de France ayant participé à la prise de décision suite à la saisine : Marie-Alice Altérac, Actarius d'Euphor, Argael Devirieux, Melior de Lioure, Dotch de Cassel.
Citation :
Nous Pairs du Royaume de France,
A la Comtesse, au Conseil et au peuple du Béarn,

Salut.

Nous, Pairs de France, déclarons que l'annonce faite par la Yolaine de Nay alors Comtesse du Béarn le 2 juillet 1459 n'est pas valide.

En effet, Annelouise dict Ayat, ne peut être reconnue comme étant inéligible aux élections de la mairie de Lourdes, puisque son procès a été accepté en appel, et que dès lors les peines étant suspendues conformément à l'article suivant :

Citation :
Art. 222-31-4 : Des interjections suspensives

Les condamnations à mort, les amendes pécuniaires supérieure ou égale à deux mille écus, & les incarcérations dont la durée est supérieure à sept jours sont suspensives par les interjections en appel. Les peines de bannissement ou d’inéligibilité issues d’un procès en prime instance seront suspendues seulement en cas d’acceptation du dossier d’appel prononcée par la Procure Royale. La Procure se devra de statuer dans les cinq jours suivant le dépôt de dossier afin de ne point retarder la peine si celle-ci est justifiée.

D'autre part, la Pairie ne peut répondre par la favorable à la demande d'Annelouise dict Ayat d'invalider les résultats du scrutin du 8 juillet 1459.

Qu'il en soit su et certifié.

Faict à Paris le 17 juillet 1459





Pairs de France ayant participé à la prise de décision suite à la saisine : Marie-Alice Altérac, Actarius d'Euphor, Argael Devirieux, Melior de Lioure, Dotch de Cassel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   20.07.11 10:28

Citation :
De La Bouche du Roy,
Eilinn Melani, Premier Maitre d'Hotel,
Della d'Amahir d'Euphor, Grand Echanson,

Salutations.


Nous annonçons ce jour la liste des Fournisseurs de la Bouche Royale, en date du 3 Juillet 1459, suite au Tournoi du Louvre.

Spécialités Culinaires :

Ayena d'Alquines : Pâtes de fruits (amandes et abricot, pâtes fourrées à la liqueur) ;
Neyco Casaviecchi : biscuits nature, à l'abricot, nougat-noisette ;
Salvaire d'Irrissarri : Cassoulet de Castelnou d'Arri ;
Abbaye de Noirlac : Fromage de chèvre ;
Maud Saint Anthelme : Boudins parfumés ;
Cristol de Siarr : Salicorne de St Felix, Croquant à l'amande de St Paul ;
Elisabeth Stilton : Fromage blanc de chèvre au miel, tomme affinée, tarte au meg'in, Stilton au Blueberry.

Vins et boissons

Cloé d'Albizzi : Liqueur de violette ;
Finubar Anar : Liqueur de poire ;
Savinien de Brageirac : Larme d'Or ;
Neyco Casaviecchi : Vin jeune du Minervois ;
Rosa d'Harlegnan : Bière blonde, triple et brune de Leffe ;
Eilinn Melani : Vin d'Avize ;
Angelyque de la Mirandole : Lait de la Mamelue ;
Cristol de Siarr : Vin des Fenouillèdes ;
Eirwen Vergeze : Eau pétillante ;
Sturn de Virloinval : Chambolle-Musigny rouge et Musigny blanc
Jehanne Elissa de Volpilhat : Vin d'Anglade

Les Fournisseurs Royaux s’engagent à:
- garantir l’exclusivité des œuvres commandées par les offices royaux.
- respecter les délais convenus réciproquement.
- authentifier leurs œuvres grâce à l'estampille lié à leur statut.

Au Louvre, pour la Bouche du Roy,

Eilinn Melani
Vicomtesse d'Avize
Premier Maitre d'Hotel

Citation :
A Didier de Warenghien, Seigneur de Campagne,

Salutations.

Nous, Dotch de Cassel signifions par la présente que la Noble Assemblée des Pairs de France a débouté sa saisine portant sur l'illégalité du Duc en poste, Sa grâce François Von Wittelsbach et sa demande de régence.

En effet, Sa Grâce François Von Wittelsbach n'a pu être baptisé en raison du décès du Souverain Pontife et de l'absence de sacrement pendant un temps.

A la vue des dernières pièces apportées par Son Eminence Gabriel Von Wittelsbach, sa Grâce François Von Wittelsbach est bien baptisé depuis le 17ème jour du mois de juillet 1459.

Qu'il en soit su et certifié.

Faict à Paris le dix-neuvième jour du mois de juillet de l'an de Grâce 1459.




Pairs de France ayant participé à la prise de décision suite à la saisine : Marie-Alice Altérac, Actarius d'Euphor, Oksana de Floret, Melior de Lioure, Dotch de Cassel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   21.07.11 10:59



[HRP] Lieu : forum et aide Arrow Accéder au forum secondaire avec mon compte joueur "XXX" Arrow La ville de Paris (RP) Arrow La Saincte Chapelle / ou faire ctrl (ou cmd) + F + saincte / ou lien : http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=6896 [/HRP]

Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles, Premier Secrétaire d’Etat,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salut,

Suite aux entretiens et concertation avec le Chef de Cabinet Nord, nommons Ariadne, Secrétaire d’Etat auprès du Limousin et de la Marche.

Nous lui souhaitons la bienvenue au sein du Secrétariat d’Etat. Et là prions de venir prêter serment au sein de cet office.

Faict à Tours,
Le 21 Juillet mil quatre cent cinquante neuf,


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   22.07.11 14:36

Citation :

Nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France

Tenons à rappeler aux Pairs de France, absents depuis longtemps des débats au sein de la Pairie, alors même qu’ils n’œuvrent pas dans leur province ou n’ont pas fait vœux momentané de silence dans un monastère,
Qu’ils ont devoir d’efficacité du travail et de présence régulière.
Qu’il ne suffit pas d’avoir été choisi pour porter somptueux manteau d’hermine.
Que cet honneur répond à des obligations.
Que ces absences sont autant d’obstacles à la bonne marche des institutions royales et aux conseils à nous donner.
Nous conseillons vivement à ces pairs de répondre à leur devoir sous peine que nous considérions leur fidélité et leur priorité allant ailleurs qu’à la Couronne de France.

Faict au Louvre le vingt et un juillet de cet an de grasce
Icie de Plantagenêt, Régente de France




Citation :

Nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France

Informons que quiconque, du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest, profère menaces ou insultes envers des Pairs de France, des Grands Officiers de la Couronne ou tout autres fonctionnaires des institutions royales, devra rendre compte devant Notre justice.
Que bien entendu, il en est de même pour la personne royale, qu'elle soit Souveraine choisie par les Grands Électeurs ou qu'elle en soit la prolongation par une Régence.

Qu'il soit su que les provocations, les propos mensongers n'ont jamais fait que diviser et semer le désordre.

Faict au Louvre le vingt et un juillet de cet an de grasce
Icie de Plantagenêt, Régente de France


Citation :

De nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France
A Sa Grâce Llyr di Maggio, Duc de Touraine

Suite à votre annonce du dix neuf juillet de l'an de grâce 1459,
Apprécions que la mission que vous vous êtes arrogée, de rendre justice au nom de Sa Majesté, soit dorénavant achevée.
Rappelons que nul, hormis le Souverain de France, n’a autorité pour déclarer félon qui que ce soit.
Qu’il appartient à lui seul, conformément aux lois fondamentales du Royaume de France, de sanctionner le non respect des serments vassaliques.
Qu’il peut, pour ce faire, demander à ses vassaux de l’aider à les appliquer.
Qu’il nous parait indispensable, sous peine que tout un chacun s’arroge des droits qu’il ne possède pas, que cela soit sous une forme clairement définie.
Qu’il a été demandé par notre annonce du neuf juillet à la Pairie de statuer à ce sujet :
Citation :
Nous demanderons à la pairie dont les conseils sont avisés et de grandes expériences, de rédiger un texte afin que plus personne ne puisse prétendre agir au nom de la couronne hors d’une armée arborant la Fleur de Lys.

Nous vous mettons en garde sur l’escalade qu’entraîne les propos venimeux et les provocations.

Qu’en toute chose il soit raison garder et que le sang des peuples du nord au sud, de l’est à ouest, souillent à jamais les terres où ils sont versés. Qu’il n’y a nul bénéfice à semer souffrances et désolations dans des guerres privées.

Vainqueurs ou vaincus devront tous répondre de leurs actes lorsque viendra leur temps de se présenter devant le Très Haut.

Faict au Louvre le vingt et un juillet de cet an de grasce
Icie de Plantagenêt, Régente de France




Citation :
Nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France

Demandons à Sa Grasce Kirke, duc élu d’Anjou, de se présenter devant nous pour nous rendre compte, en vertu du serment vassalique qui le lie à la Couronne de France, de la gestion de son conseil.
Demandons au Grand Maitre de France de lui signifier le lieu où nous l’écouterons.
Qu’en raison des funérailles de Notre Reine, notre temps étant compté, cette convocation aura lieu dans un délai d’une semaine.

Faict au Louvre le vingt et un juillet de cet an de grasce
Icie de Plantagenêt, Régente de France


Citation :
Nous, Mc Legrand, Chancelier de France,

A tous ceux qui liront ou se feront lire, rappelons ceci,

Le pouvoir judiciaire des tribunaux de prime instance découle du pouvoir judiciaire des régnants, qui lui-même découle du pouvoir royal à travers l'allégeance que ceux-ci font à la Couronne. Il ne saurait donc y avoir de procès sur le Royaume de France qu'en application de ce pouvoir.

Ainsi, le tribunal d'un félon ou de toute personne au pouvoir sans reconnaissance royale n'a nulle légitimité. Tout verdict rendu par un tel tribunal serait considéré comme nul et non advenu. Aucune demande en Cour d'Appel n'est alors nécessaire de par la non validité des verdicts.

Par ailleurs, sauf dans des cas précis fixés par des édits royaux, une personne ne peut se voir condamnée pour avoir obéi à une autorité légitime. Des vassaux envers leur seigneur comme des soldats dans une armée légitime. La justice devant faire la part des responsabilités, obéir n'est pas un crime et les seuls responsables sont les donneurs d'ordre.

Fait à Paris le 14 juillet 1459


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   25.07.11 10:38

Citation :
Guillaume de Jeneffe, Grand Escuyer de France, etc, à tous ceux qui ces présentes verront et orront, salut et connaissance de vérité.

Que connute chose soit à vous qu'en ce XXIIIIe jour de juillet del an de grasce MCDLVIIII Gérault de Gaudemar, vicomte de Monestier de Clermont, Baron du Glaizil, Seigneur de Mornant et d'Anthon est fait Grand Veneur de France.

Donné au Mans, le XXIIIIe jour de juillet del an de grasce MCDLVIIII

Citation :
Nous, Raphael Kamps , dict Raphael83, Seigneur de Bonneval, Grand Maréchal des Logis Royal, et en accord avec le Grand Chambellan de France, portons, ce jour, à votre connaissance, l'ouverture au postulat des suivantes charges au sein de la Maison Royale :

*Maréchal de Logis Royal :

Les Maréchaux des Logis s'occupent du recensement des Demeures Royales. Ils peuvent avec accord du Grand Maréchal des Logis et du Grand Chambellan en acquérir ou faire construire de nouvelles.

Les Maréchaux des Logis sont en charge du recensement de tous les lieux et batiments pouvant accueillir le Roy, la Reine, la famille Royale et la Cour lors de ses déplacements dans les différentes provinces du royaume.

Les Maréchaux des Logis sont en charge de proposer et d'attribuer sur demande des demeures aux Pairs, Grands Officiers de France ainsi que des invités royaux afin de leur rendre le plus agréable possible leur séjour à Paris avec l'approbation du Grand Maréchal des Logis.

*Maître Cartographe:

Le Maître Cartographe est chargé d'établir une représentation graphique des différentes Demeures Royales et Bâtiments institutionnels aussi bien en la bonne ville de Paris que dans le Domaine Royal et les Provinces Vassales de la Couronne.

Toute personne intéressée devra n'être sous aucune condamnation judiciaire et envoyer sa candidature au soussigné [ig:Raphael83] accompagnée d'une lettre de motivation .

Faict au Palais Royal du Louvres
le 23 éme jour de Juillet de l'an de Grasce 1459

Citation :
Nous, Keridil d'Amahir-Euphor, Grand Ambassadeur Royal de France,

A tous présents et à venir, faisons savoir, que pour asseoir les relations du Royaume de France hors de ses frontières, nous statuons et arrêtons ce qui s'ensuit :

Après avoir prêté serment de fidélité au Royaume de France, acceptant les Statuts des Ambassades Royales, la personne ci-nommée est officiellement Attachée Diplomatique Royale en les Ambassades & Chancelleries de Province :

- Son Excellence Karyaan.

Que son rôle est défini comme suit, après concertation du collège des Ambassadeurs Royaux et approbation du Premier Secrétaire d'Etat.

Citation :
De l'Attaché Diplomatique Royal aux Provinces de France.

L'Attaché Diplomatique Royal aux Provinces de France est représentant du Grand Ambassadeur Royal de France dans les Ambassades et Chancelleries françaises.
Son rôle est de répondre aux besoins éventuels des provinces, en matière de diplomatie, notamment en transmettant la ligne diplomatique qu'impose la Couronne, vis à vis des Pays Étrangers.

L'Attaché Diplomatique Royal aux Provinces de France recueille toute demande de traductions et autres faits d'informations auprès des provinces, aux fins de les transmettre aux Ambassadeurs Royaux en titre, qui, selon leurs possibilités, viendront en aide aux Ambassades Provinciales.

L'Attaché Diplomatique Royal aux Provinces de France peut se rendre en province aux fins de rappeler à une Ambassade quels sont ses droits et prérogatives, vis à vis des États Étrangers, si toutefois il devait être juste de les rappeler, et qui sont décrites dans le communiqué des Ambassades Royales aux provinces datant du 25 Mai 1459 et consultable en notre bibliothèque.

Qu'aucun ne puisse enfreindre la page de notre concession, ou aller à son encontre par une audace téméraire. Si cependant quelqu'un osait le tenter, qu'il sache qu'il encourra l'indignation du Dieu tout-puissant et des bienheureux Aristote et Christos.

Que ce soit ferme chose et stable jusqu'à révocation des termes ce présent édit.

Keridil d'Amahir-Euphor, Grand Ambassadeur Royal de France, le Vingt Quatrième jour du Septième mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf,

Citation :


Par la présente, Nous, Antoine Leroy d'Arbalture, Grand Archiviste de France,
A tous ceux qui, le présent écrit, liront ou se feront lire,
Annonçons ce qui suit:


    Nous acceptons, avec profond regret, la démission de l'Archiviste Judiciaire d'Armagnac et de Comminges Dame Cleopatre2. Notre office perd là une personne de qualité que nous espérons retrouver dans un futur proche.
    Les Archives Royales la remercient pour son excellent travail réalisé lors de sa mandature et lui souhaite une excellente réussite pour la suite de ses engagements!


    Nous vous rappelons que les Archives Royales recrutent en permanence. Pour savoir quelles sont les provinces ouvertes aux candidatures, il vous suffit de vous rendre aux Archives de France puis sur le panneau des effectifs. Nous recrutons en permanence si vous résidez dans la bonne province et nul besoin d'expérience minumum: juste un bon sens du travail et de l'écriture suffit. N'hésitez pas a nous poser des questions.

    Des postes d'Archivistes Politique et Judiciaire sont encore à pourvoir. Voici, pour rappel, les postes vacants :

      Archives Domaine Royal:
        Duché du Maine : Archiviste Judiciaire
        Duché de Normandie : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire


      Archives Nord:
        Comté des Flandres : Archiviste Judiciaire


      Archives Centre:
        Duché de Berry : Archiviste Politique
        Comtés du Limousin et de la Marche : Archiviste Judiciaire
        Comté de Rouergue : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire


      Archives Ouest:
        Duché d'Anjou : Archiviste Judiciaire
        Duché de Guyenne : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire
        Comté du Périgord-Angoumois : Archiviste Politique


      Archives Sud:
        Comté d'Armagnac & de Comminges : Archiviste Judiciaire
        Duché de Gascogne : Archiviste Politique
        Comté du Languedoc : Archiviste Judiciaire
        Comté de Toulouse : Archiviste Politique



Fait aux Archives Royales,
Le XXII du Mois de Juillet de l'An de Grâce MCDLIX


En témoignage et preuve de quoi, nous, Antoine Leroy d'Arbalture, dict Antoineleroy le Diplomate, Comte de Fontrailles, Baron de Termes d'Armagnac, Seigneur de Bonas,
Grand Archiviste de France,
Avons décidé d’apposer notre sceau à la présente lettre




En témoignage et preuve de quoi, nous, Adeline de Courcy dicte Deedee, Baronne de la Haye du Puits, Vice-grand archiviste de France y apposons notre signature.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   26.07.11 21:59

Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles, Premier Secrétaire d’Etat,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salut,

Qu’il soit su à travers toutes les provinces du Royaume de France, que l’office du Secrétariat d’Etat a mis en place une rencontre entre les candidats aux élections royales volontaires et le peuple de notre beau Royaume.

Ainsi que vous soyez noble ou simple vagabond, que la politique coule dans vos veines ou que le Très Haut guide vos pas,

Nous vous invitons à vous rendre à Paris afin de poser vos questions et obtenir une réponse par les candidats eux-mêmes.

Faict à Loches,
Le 26 Juillet mil quatre cent cinquante neuf,



[HRP: Forum2->Entrée du Louvre -> La Cour]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   29.07.11 9:00

Valnor a écrit:
Au Peuple du Périgord et de l'Angoumois,
A tous les voyageurs des Royaumes,
A tous ceux qui la présente déclaration liront ou se feront lire.

Nous, Valnor de Lande Morte, Pair-Régent du Périgord et Angoumois, par la volonté des hommes, de Feue la Reyne de France et d'Aristote.

Faisons savoir que compte tenu de nombreuses menaces pesant sur le Comté et Conformément aux articles de loi suivants :

Livre II - Chapitre I - Article 2.1.11
Livre II- Chapitre V - Opus III - Article 2.5.3.1, 2.5.3.2, 2.5.3.3, 2.5.3.4 et 2.5.3.5.

Déclarons les frontières du Comté fermées dès ce jour du 28 Juillet 1459. Tout personne désirant voyager à travers nos terres doit faire demande d'un laisser-passer auprès des Autorités Comtales, sous 48h. Passé ce délai, tout contrevenant s'expose à des représailles.

Déclarons la loi Martiale dans le Comté dès ce jour du 28 Juillet 1459.

Mobilisons l'ensemble de forces armées et de maréchaussée du Comté. Tous les hommes d'armes et maréchaux disponibles se présenteront auprès de leurs officiers pour recevoir leurs ordres.

Autorisons le Prévôt des Maréchaux de mettre aux arrêts tout individu suspect ou présentant un danger pour le Comté.

Autorisons les forces armées à user de la force envers toute menace dirigée contre le Comté.

Que cela soit dit et su à travers le Comté.

Fait à Périgueux,
Le 28 ème jour de Juillet mil quatre cent cinquante neuf.






Citation :
De Moi, Bess Saincte Merveille Rouben,
Connestable de France

A Son Altesse Icie Algedor de Plantagenet, Dauphine de France
A Son Excellence Dotch de Cassel, Grand Maistre de France
A mes Collègues, Grands Officiers de la Couronne,
A l'ensemble des Officiers de la Connestablie,

A tous ceux qui la présente liront ou se feront lire.

Il vient un temps ou chacun doit choisir un chemin, des opportunités, des changements de route, ou tout simplement la vie qui est faite ainsi.

En ce triste jour, la Licorne réclame mon attention, une attention qui était toute portée à la Connestablie de France jusqu'à maintenant. Mais vient le temps ou justement ça n'est plus possible, sans que l'un pâtisse de l'autre.

Aprés de longs moi, il est temps que je laisse la place, à quelqu'un peut être de plus compétent, sans doute moins râleur, et assurément aussi fidèle à la Couronne que je le suis. Je remercie d'ores et déjà ceux qui ont supporté mon humeur, Officiers ou Grands Officiers.

Je fais une mention spéciale pour le Maréchal Julien, et pour le Commandeur Mnemosyne, deux éléments essentiels au bon fonctionnement de l'office. Julien Giffard a su tenir son poste avec brio, prenant le relais comme peu savent le faire, secrétaire quand il l'a fallu, relais plus souvent qu'à son tour, parce que nul ne peut se targuer d'ubiquité, et qu'il a su me suppléer au delà ce que je pensais attendre d'un officier. Mnemosyne, quatrième ou cinquième du nom qui a su prendre le relais d'Anne Blanche qui pourtant était une perle, et l'a fait avec brio, travail au combien ingrat qui est le sien, ou la reconnaissance n'est pas le maistre mot.

Que tous deux soient assurés de ma reconnaissance pour tout leur travail et le temps qu'ils ont consacré à m'aider dans ma tâche.

Bien entendu, étant donné la situation actuellement tendue, je resterais en les bureaux, le temps que mon successeur soit nommé.

Faict en la Curia
le XXVIIème jour du mois de Juillet de l'an de grasce MCDLIX


Citation :
Nous, Grands Officiers de la Couronne, à tous ceux qui ces présentes verront et orront, salut et connaissance de vérité.

Que connute chose soit à vous que dans la guerre privée qui se déroule au sud du Domaine royal, il n'est interdit à personne de faire appel à des alliés français.
Item que dès lors la participation à ces troubles de ressortissants étrangers est des plus malvenues.
Item que cette même participation et donc l'attaque d'une province de France par des étrangers au royaume entrainera la Couronne à défendre ses vassaux, défense qui peut prendre bien des aspects, de cette agression indue.
Item qu'afin de préserver de bonnes relations avec les terres voisines et afin de défendre une paix que nous savons si chère à leur cœur, nous ne pouvons que les encourager à rappeler leurs nobles et bourgeois plutôt que de les laisser causer en France des dommages que nous les savons ne pas désirer.

Donné à Paris, le XXVIIe jour de juillet del an de grasce MCDLVIIII




Citation :
Nous, Agnès de Carpadant, Dame de Causses, Grand Chambellan de France, faisons savoir ce jour les suivantes nominations au sein de la Maison Royale.

Au poste de Première Dame de la Chambre, Sa Grâce Cécilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner, duchesse de Romarimont, vicomtesse de Charmes et de Laragne Montéglin, baronne de Deuilly, de Montauban d'Ouvèze et de Rambervillers, dame de Cambo et de la Garde Freinet.

Au poste de Maistre de la Garde Robe Royale, la demoiselle Ayena, Dame d’Alquines.

Le jeune Jehan Djahen de Rieucros-Shaggash devient page du Grand Chambellan de France et est de plus rattaché à la Maison Royale. La Demoiselle Hélène Blackney est également nommé page du Grand Chambellan France et est aussi rattaché à la Maison Royale. Ils n’auront pas statut d’officier royale et seront sous responsabilité du Grand Chambellan.

Pour faire ce que doit,

Faict au Palais Royal du Louvres
le XXVIII ème du moy de juillet 1459

Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles, Premier Secrétaire d’Etat,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salut,

Nommons, ce jour, Anne_blanche, Secrétaire d’Etat auprès de la Bourgogne.

Espérons qu’elle apportera beaucoup à cet office, afin que celui-ci rayonne dans sa province. Elle devra se présenter au bureau de la Curia afin de prêter de serment.

Faict à Loches,
Le 27 Juillet mil quatre cent cinquante neuf,



Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles, Premier Secrétaire d’Etat,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salut,

Suite aux entretiens et concertation avec le Chef de Cabinet Sud, nommons Damian., Secrétaire d’Etat auprès de la Gascogne.

Nous lui souhaitons la bienvenue au sein du Secrétariat d’Etat. Il est attendu au sein de l´office afin de prêter serment.

Faict à Loches,
Le 28 Juillet mil quatre cent cinquante neuf,




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   30.07.11 12:49

Citation :
A tous salut et paix.

Qu'il soit su que les vices amirautés: Domaine Royal, de l'Artois et des Flandres, de l'Anjou, du Berry et de la Bourgogne, de l'Armagnac & Comminges, du Bearn et de Toulouse, ainsi que de la Gascogne, de la Guyenne et du Rouergue, sont vacantes.

Aux loyales personnes intéressées, les candidatures sont à adresser à l'Amirale de France, Harpège d'Orkney.

Faict en Méditerranée, le 30 juillet 1459.
Harpège d'Orkney
Citation :
Nous, Dotch de Cassel, Grand Maitre de France, à tous ceux qui le présent écrit liront ou se feront lire,

Salutation

Par le présent courrier faisons savoir :

Que Bess Saincte Merveille Rouben, Connétable de France, a présenté sa démission à Son Altesse Icie Algedor de Plantagenet, Dauphine de France,

Que celle-ci sera effective dès lors qu'un nouveau Connétable de France sera nommé,

Que toute personne souhaitant postuler à ce grand office peut nous faire parvenir candidature par missive,

Que nous remercions sincèrement, Bess Saincte Merveille Rouben, Baronne de Saint Angel, pour le travail effectué au sein de la Curia Regis et de son office.

Faict en Béziers, le trentième jour du septième mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf.

Signé et scellé de notre main.




Dotch de Cassel,
Grand Maître de France

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   30.07.11 17:15

Citation :


Nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France
A Sa Majesté Elfyn de Montfort, Souverain du Grand Duché de Bretagne
A tous ceux qui entendront, liront ou se feront lire.

Rappelons que par notre missive du quatorze juillet, nous avons demandé, en respect du Traité du Mont Saint Michel, le retrait de vos armées des campagnes angevines.

Nous, Regente de France, ne pouvons permettre que séjourne plus longtemps sur nos terres sans notre accord, les armées d’une puissance étrangère.

Le Grand Duché de Bretagne, comme vous le rappelez, n’a pas pour vocation à s’immiscer dans les affaires internes du Royaume de France. Les tensions sont suffisamment importantes pour que ne s’y ajoute celle de votre présence maintenant que l’Anjou a repris la maitrise de son conseil, ce pour lequel nous éprouvons grande satisfaction.

Les Ordres Royaux présents en défense à Chinon, ne le sont que par l’inquiétude de présences étrangères au conflit privé qui oppose des vassaux de France. Ce que nous ne saurions leur reprocher, d’autant qu’ils sont sur les terres de France où ils ont domicile et sont libres d’y circuler conformément aux lois fondamentales de Notre Royaume.

De même que vous ne faites reproche à l’armée mercenaire battant pavillon poitevin que vous assurez de votre soutien. Nous vous citons :

Citation :
Qu'il soit sut de tous qu'aucun membres des troupes de la Compagnie Che Guevarrec ne sera châtié pour son engagement dans ce conflit. Souhaitons leur bon courage et prions le Très Haut pour que la chance soit avec eux.

Nous voyons en cela une escalade dommageable pour la paix où chacun trouve argument qui au lieu d’écarter les bellicistes de leurs néfastes projets ne fait qu’alimenter un conflit que nous regrettons tous.

Nous voulons croire que la paix est encore possible, nos peuples n’ont déjà que trop soufferts.

Nul doute que votre désengagement permettra que la pression retombe et qu’ainsi les Ordres Royaux ne craindront plus de menaces et se retireront.
Nous savons cette attente conforme à vos souhaits car tout comme nous vous êtes soucieux du sang versé et de la sécurité à vos frontières.

Nous pourrons ainsi apprécier ensemble les volontés qui ont conduit à mettre fin à une guerre interminable par la signature du Traité du Mont Saint Michel. Volonté qui fut celle de feue Sa Majesté Levan III de Normandie, scellé aussi par des provinces vassales de France comme l’Anjou, le Poitou et la Guyenne.

Que le Tres Haut guide nos pas

Faict au Louvre le trente juillet de cet an de Grace.
Icie de Plantagenêt, Régente de France
.


Citation :


Nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France
A tous ceux qui entendront, liront ou se feront lire

Le domaine royal appartient de plein droit, comme déclaré dans l’article 2 du chapitre premier du présent droit fondamental, à la Couronne de France, & par extension au porteur de la dite Couronne, le temps de son règne.

Nous rappelons que son intégrité ne peut être violé par qui que se soit, notamment par des armées hors du Domaine Royal.

Nous rappelons que les conflits qui opposent des vassaux de France sont guerres privées et que la traversée des terres du Domaine Royal par un ou plusieurs des belligérants n’est pas autorisée.

Qu’adonc, ceux qui se permettent d’en enfreindre le territoire encourront notre courroux.

A bon entendeur

Faict au Louvre le trente juillet de cet an de Grace.
Icie de Plantagenêt, Régente de France
.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   01.08.11 11:17

Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles, Premier Secrétaire d'Etat,
A toux ceux qui pourront ou se feront lire,

Salut,

Aujourd'hui nous prenons la plume afin de rappeler des notions pourtant évidente aux yeux d'un bon nombre de personnes. Cette missive n'a pour but que de faire taire une bonne fois pour toute, les rumeurs et autres inepties sans fondement.

Ainsi il est à savoir que les officiers royaux ne sont en rien des espions de la couronne de France. Qu'il est honteux de s'acharner sur eux alors qu'ils tentent de défendre leur province et ceux qui y résident ou règnent. Qu'agir de la sorte et espérons-le, un manque d'informations sur leur poste.

Car, il est sûr, que nous ne permettrons pas que des individus harcèlent des êtres motivés, désireux d'apprendre et de protéger. Que nous voyons assez souvent dans les provinces un manque cruel de motivation, que les villages se vident du fait des ambiances sordides que certains s'emploient à installer insidieusement.

Il n'est pas tolérable d'imaginer que certains s'amusent à nuire l'existence de personnes vivant, luttant et agissant pour la même province. Qu'il est à graver dans les esprits de tous, que nous ne permettrons pas ce genre d'action à l'encontre des officiers royaux.

Concernant notre propre office, le Secrétariat d'Etat, il est à savoir que les personnes qui travaillent sous notre tutelle. Sont les êtres les plus motivés, les plus assidus que nous connaissons. Que c'est un véritable privilège de travailler avec eux, car leur motivation et les efforts qu'ils font, démontrent que leur province est au cœur même de leur esprit. Qu'ils ne sont ni des rapporteurs, ni des colleurs d'affiche. Ils représentent, répondent et surtout permettent d'aider à comprendre un territoire. Ils ont juré de servir la couronne. Il est grand temps que tous pensent ainsi. Nous vivons en France, agissons dans l'unité au lieu de se déchirer pour des rancœurs ou des envies de pouvoir inassouvi.

Item pour l'hérauderie, il n'y a pas un héraut par noble, mais par province. Il serait donc utile que la noblesse se déplace à la chapelle, afin de consulter la bibliothèque héraldique. Utile de comprendre qu'il n'y a pas qu'un noble à traiter, mais bien des dizaines et des dizaines. Que les hérauts gèrent au mieux avec les effectifs qu'ils possèdent et le temps qu'ils ont. Bien que l'incompréhension, voir même un sentiment d'oubli submerge les demandeurs, il est utile d'être patient. A défaut, il existe une voie hiérarchique, ainsi en cas d'absence des hérauts, s'adresser au maréchal de tutelle en charge de la province.

Pour conclure, nous rappelons que les pigeonniers des Grands Officiers sont ouverts pour toutes demandes ou remarques. La communication reste la base d’un bon gouvernement, ne l’oublions pas.

Faict à Loches,
Le 01 Aout mil quatre cent cinquante neuf,



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   02.08.11 8:37

Citation :


Nous, Icie de Plantagenêt, Régente de France
A tous ceux qui liront ou se feront lire

Avons le triste devoir d'informer que notre santé s'est brutalement détériorée alors que nous venions, par charité aristotélicienne, de visiter l'hospice du Petit-Saint-Antoine.

Pendant que notre esprit a encore un peu de force et que notre main, bien que tremblante, peut tenir la plume, donnons à Dame Dotch de Cassell, Grand Maître de France, l'autorité d'agir en notre nom quant à la gestion courante de Notre Royaume, le temps que nous recouvrions la possession de nos moyens.

Faict au Louvre le premier d'Août de cet an de Grace.

Icie de Plantagenêt, Régente de France



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   03.08.11 19:34

Citation :
Salut et paix à ceux liront,

Nous Gérault de Gaudemar, Grand Veneur de France et Recteur du collège de Saint Louis, par la présente missive nous faisons savoir que nous sommes à la recherche d'un secrétaire.
La dite personne devra savoir écrire et manier la langue aussi bien que la plume.

Sa tâche consistera à rédiger des actes administratifs en mon nom, elle sera en contact avec toute la noblesse du royaume aussi bien au travers des chasses que de l'éducation de la progéniture des familles nobles.

Elle veillera au bon fonctionnement administratif des offices :
Office de Venerie : Réunir les données nécessaires au bon déroulement des chasses dans les provinces ou chez les nobles demandeur (lieu, date, enregistrement des participants, etc)
Collège de Saint Louis : Recueillir les dossiers des élèves, s'assurer qu'ils soient au complet, etc

Gérault de Gaudemar,
le deuxième jour du mois d'aout de l'an MCDLVIII
A Vincennes




[hrp][Nom IG: Geronimo2751][/hrp]

Citation :
Nous, Kalimalice d’Austrasie, Prévôt de Paris, à tous ceux qui le présent écrit liront ou se feront lire, salut ;

Attestons que nous avons retenu comme membre du Guet de Paris, Messire Val1, Seigneur de Chalinargues.


Pour assurer son rôle le prévôt recrute des membres assurant la sécurité intérieure de la ville.
Leur devise : « Vigilat ut quiescant » (elle veille pour qu'ils reposent). Les membres du guet ont pour mission la sécurité de la ville de Paris et la sécurité de cérémonies officielles.
Les geoliers quant à eux surveillent et interrogerent les prisonniers par tous les moyens jugés nécessaire.

Allons toi paysan de tes campagnes ou noble en mal d’activité, rejoins la capitale et viens rejoindre cet office royal, tu pourras patrouiller dans Paris dans ton bel uniforme ou bien garder les prisons de la Reyne.
Si tu te sens une Âme de Royaliste, une envie de protéger ta Reyne envoie moi tes motivations, tes propositions. J’examinerai ta candidature et tu seras convoqué à la prévôté pour un entretien.

Certes quelques connaissances dans le domaine de la prévôté sera un atout mais en aucun cas un pré-requis. Par contre casier judiciaire vierge est exigé

Les postes à pourvoir sont :
• Membres du Guet Royal : Maréchaux de la cité de Paris
• des Geoliers : Gardiens des prisons de la capitale

Faict à Paris, le 29 eme jour de juillet de l'an MCDLIX

Kalimalice d’Austrasie,
Prévôt de Paris

Citation :
    Nous, Cecilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner, Duchesse de Romarimont et de maintes autres terres, en notre qualité de Première Dame de la Chambre Royale,

    Faisons savoir ce jour que Sa Grasce François von Wittelsbach, Duc de Gascogne & Seigneur de Soorts-Hossegor ainsi que Messire Félix Auguste de Chéroy se voient retirer leur charge de Gentilhommes de la Chambre au vue de leur retrait manifeste du service de la Chambre.

    Afin de pourvoir à plusieurs remplacements, nous ouvrons aux candidatures, et ce pour une durée de dix jours, la charge de Gentilhomme et de Dame de la Chambre Royale.

    Nous invitons les personnes interessées par cette charge à postuler par missive détaillant leur motivation, leur vision de la charge et d'éventuels projets concernant la Chambre Royale.

    Pour information et aide tenons à rappeler les prérogative liées à la charge:

      Les Dames et Gentilshommes de la Chambre ont la charge de la tenue des appartements royaux, du bien être environnemental du Souverain, dans les murs des résidences royales et lors des déplacements royaux, sous l'autorité de la Première Dame et, au besoin, en collaboration avec les autres Officiers de la Chambre, voire de la Maison Royale.

      Ainsi, les Dames et Gentilshommes de la Chambre dirigent les serviteurs de la Chambre, aident le Roi ou la Reine à se vêtir et se dévêtir, avec les conseils avisés du Grand Maitre de la Garde Robe, et sont donc habilités à le ou la toucher.

      Les Dames et Gentilshommes de la Chambre sont responsables de l'agencement et de l'apparat des Appartements Royaux et doivent, pour ce faire, recruter les meilleurs Fournisseurs du Royaume.

      Les Dames et Gentilshommes de la Chambre peuvent à l'occasion participer à l'organisation, en collaboration avec l'Intendant aux Menus Plaisirs et avec son accord, des distractions et des évènements pour le bon plaisir du Roi ou de la Reine et de sa Cour.


    Fait à Montauban d'Ouvèze, le 03 août 1459


[hrp][Nom IG: Cecilia][/hrp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   05.08.11 11:17

Citation :
A tous ceux qui ces présentes verront et orront, Guillaume de Jeneffe, Grand Escuyer de France, etc, salut et connaissance de vérité.

Que connue chose soit à vous qu'en ce jour, la charge de Grand Fauconnier de France, précédemment occupée par l'actuel Grand Veneur de France, Gérault de Gaudemar, est attribuée au Fauconnier Lucie de Castelléo.

Item que des postes de Fauconniers sont toujours attribuables aux personnes désireuses d'exercer ces charges.

Donné au Mans, ce IVe jour d'aoust de l'an de grasce MCDLVIIII.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   06.08.11 10:22

Citation :
De Nous, Dotch de Cassel, Grand Maître de France,

A tous ceux qui le présent écrit liront ou se feront lire,

Salut.

Faisons savoir

Que nous nommons ce jour Julien Giffard, au poste de Connétable de France. Nous lui souhaitons bon courage pour sa prise de sa fonction.

Que nous remercions sincèrement, Bess Saincte Merveille Rouben, pour le travail accompli dans son office.

Faict à Uzès, le sixième jour du huitième mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf.

Signé et scellé de notre main,




Dotch de Cassel,
Grand Maître de France.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   06.08.11 22:28

Citation :
Nous, Keur de Thorigni, Surintendant des Finances,
à tous ceux qui liront ou se feront lire,

Qu'il soit su, que dès ce jour, la lettre de change entre en vigueur.

Tous ceux qui sont intéressés par la lettre de change,
sont libres de contacter le Surintendant des Finances.


Citation :
La lettre de change

Dans un soucis d'accueillir tout voyageur dans la plus grande sérénité dans toutes les Provinces du Domaine Royal,
la Couronne de France, la Curia Régis et les Provinces du Domaine Royal
mettent en place la lettre de change avec une escorte privée de leur finance.

Tout habitant du Domaine Royal et du Royaume de France peut faire la demande d’une lettre de change.
Ce service permettant le placement d'une somme d'argent dans les caisses royales par l’intermédiaire des Duchés et Comtés du Royaume de France
pour la retrouver auprès de la Province destinataire lors d'un voyage.

La lettre de change n'est valable que pour les Provinces du Domaine Royal avec un dépôt minimum de 100 écus.
Pour les Provinces hors Domaine Royal vers une Province du Domaine Royal, il faudra l’accord préalable de la province de départ
et du Surintendant des Finances.

Afin de compenser les frais engendrés pour la lettre de change,
un taux d'intérêt sera appliqué de la manière suivante :

de 0 à 2 000 écus confié, 5% de la somme sera retenue
de 2 001 à 5 000 écus confié, 4% de la somme sera retenue
de 5 001 à 10 000 écus confié, 3% de la somme sera retenue
de 10 001 écus et plus confié, 2% de la somme sera retenue

Fait le 6 aout 1459

Keur de Thorigni
Surintendant des Finances



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   07.08.11 21:12

Citation :
De nous Julien Giffard, Connétable de France,

A toutes celles et ceux qui la présente liront ou se feront lire,


Annonçons le remplacement du Capitaine Royal d'Alençon, Messire Heimdal Von Strass par Messire Hugo. Nous souhaitons au nouveau Capitaine Royal de poursuivre avec la même rigueur et le même dévouement, dont il a su faire preuve jusqu'à présent, dans la nouvelle charge qui s'offre à lui.
Tenons à remercier chaleureusement Messire Heimdal Von Strass pour l'énergie, le temps et la qualité de son travail qu'il a fourni au sein du Haut Commandement du Domaine Royal ainsi qu'auprès de l'ost d'Alençon.

Nous souhaitons apporter à la famille de l'ex Capitaine Royal d'Orléans, Arfast de Rivesroy, à ses proches, aux soldats qui ont servi avec lui ainsi qu'au Duché d'Orléans, nos plus sincères condoléances en ce moment de deuil. Il restera en notre souvenir comme un officier de valeur qui n'a pas ménagé ses peines pour servir son Duché et le Domaine Royal.

Que cela soit su de tous et toutes,

Faict sur les remparts du Mans, le septième jour d'août de l'an de grasce 1459


Citation :
De nous Julien Giffard, Connétable de France,

A toutes celles et ceux qui la présente liront ou se feront lire,


En raison de notre désignation par les Grands Officiers de la Curia Regis et le Grand Maitre de France comme successeur de Dame Bess Saincte Merveille Rouben à la charge de Connétable de France, annonçons que nostre précédente charge de Maréchal de France pour le Domaine Royal est désormais vacante.

Les candidatures sont à adresser dans un délais de sept jours à dater de la parution de la présente annonce.

Annonçons d'ores et déjà que nostre préférence reviendra à des ressortissants du Domaine Royal qui ont une expérience du commandement militaire.

Que cela soit su de tous et toutes,

Faict sur les remparts du Mans, le septième jour d'août de l'an de grasce 1459


[hrp](ig jglth pour julien giffard) [/hrp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   07.08.11 21:21

Citation :
De Nous, Dotch de Cassel, Grand Maître de France,
Aux feudataires du Royaume de France,
A Sa Majesté, Elfynn de Monfort, Grand Duc de Bretagne,
A tous ceux qui le présent écrit liront ou se feront lire,

Salut.

Afin d’éclaircir des points d’ombre sur les agissements de Paris, il a été décidé d’y répondre une bonne fois.

Ainsi, comme feue notre Reine l’avait décidé, la diplomatie doit être le fer de lance pour résoudre les conflits. Comme nul ne peut aller à l’encontre des choix royaux, comme Paris est avant tout fidèle à son monarque, la Régence a poursuivi le chemin tracé par feue sa Majesté. Le désir de sa Majesté était la paix et la diplomatie, jusqu’à obtenir une nouvelle directive royale. Paris restera engagé sur cet axe.

Tenons à préciser, que les relations diplomatiques avec des terres étrangères ne sont pas ressort du niveau provincial. Que les discussions avec le Grand Duché de Bretagne se sont déroulées directement avec le Royaume de France et nullement de façon secrète.

Force est de constater, que les discussions ayant eu lieu entre le Grand Duché de Bretagne et le Royaume de France, ne peuvent se poursuivre en raison de l'attaque de Chinon par les armées étrangères de Bretagne.

Nous condamnons fermement cette attaque ayant eu lieu dans la nuit du 1 au 2 août et ne pouvons laisser de tels agissements se produire sur le Royaume de France.

Dans notre grande magnanimité, en dépit de la violation du Traité du Mont Saint-Michel, nous laissons aux troupes Bretonnes jusqu'à mercredi soir pour se retirer du Royaume de France.

L'armée "In Zya memoriam" menée par le nouveau Connétable de France, Julien Giffard, se rendra à Chinon. La dite armée n'a nullement pour mission d'interférer dans le conflit opposant les provinces de la Couronne de France, ne pouvant prendre parti pour l'une ou l'autre des vassaux de la couronne. Elle sera présente à Chinon pour défendre la Touraine contre la présence de troupes étrangères Bretonnes.

Nous proposons d'entamer énièmes discussions entre les différentes provinces de France pour trouver un accord de cesser le feu.

Ajoutons aussi, qu’il est grand temps que les paupières se lèvent et que chacun voit les agissements qu’il commet avant de juger les autres. Que l’armée des Lames d’Amahir est une armée totalement indépendante du Domaine Royal. Que les Ordres Royaux se trouvant en terre tourangelle, y sont de leur propre volonté afin de protéger une terre Françoise d’étrangers. Qu’il n’y a ni préférence, ni même d’ordres officieux, seulement une application des chartes des Ordres Royaux, qui peuvent agir selon leur conviction lorsqu’ils ne sont pas en mission pour la couronne.

Faict à Uzès, le septième jour du huitième mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf.

Signé et scellé de notre main,




Dotch de Cassel,
Grand Maître de France.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   09.08.11 8:43

Citation :


Par la présente, Nous, Antoine Leroy d'Arbalture, Grand Archiviste de France,
A tous ceux qui, le présent écrit, liront ou se feront lire,
Annonçons ce qui suit:


    Nous acceptons, avec profond regret, la démission du Chef de Région Centre, Dame Pandorha de Noldor. Notre office perd là une personne travailleuse et de qualité.
    Les Archives Royales la remercient pour son excellent travail réalisé lors de sa mandature et lui souhaite une excellente réussite pour la suite de ses engagements!

    Par décision du Conseil d'Administration, nous nommons :

    * Messire Bisac à la charge d'Archiviste Judiciaire. Il aura en charge le Comté d'Armagnac et de Comminges.



    Nous vous rappelons que les Archives Royales recrutent en permanence. Pour savoir quelles sont les provinces ouvertes aux candidatures, il vous suffit de vous rendre aux Archives de France puis sur le panneau des effectifs. Nous recrutons en permanence si vous résidez dans la bonne province et nul besoin d'expérience minumum: juste un bon sens du travail et de l'écriture suffit. N'hésitez pas a nous poser des questions.

    Des postes d'Archivistes Politique et Judiciaire sont encore à pourvoir. Voici, pour rappel, les postes vacants :

      Archives Domaine Royal:
        Duché du Maine : Archiviste Judiciaire
        Duché de Normandie : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire


      Archives Nord:
        Comté des Flandres : Archiviste Judiciaire


      Archives Centre:
        Duché de Berry : Archiviste Judiciaire
        Comtés du Limousin et de la Marche : Archiviste Judiciaire
        Comté de Rouergue : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire


      Archives Ouest:
        Duché d'Anjou : Archiviste Judiciaire
        Duché de Guyenne : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire
        Comté du Périgord-Angoumois : Archiviste Politique


      Archives Sud:
        Duché de Gascogne : Archiviste Politique
        Comté du Languedoc : Archiviste Judiciaire
        Comté de Toulouse : Archiviste Politique



Fait aux Archives Royales,
Le VII du Mois d'Août de l'An de Grâce MCDLIX


En témoignage et preuve de quoi, nous, Antoine Leroy d'Arbalture, dict Antoineleroy le Diplomate, Comte de Fontrailles, Baron de Termes d'Armagnac, Seigneur de Bonas,
Grand Archiviste de France,
Avons décidé d’apposer notre sceau à la présente lettre




En témoignage et preuve de quoi, nous, Adeline de Courcy dicte Deedee, Baronne de la Haye du Puits, Vice-grand archiviste de France y apposons notre signature.


Citation :


Par la présente, Nous, Antoine Leroy d'Arbalture, Grand Archiviste de France,
A tous ceux qui, le présent écrit, liront ou se feront lire,
Annonçons ce qui suit:


    Nous acceptons, avec tristesse une nouvelle démission, celle du Chef de Région Ouest, Messire Deliriuma. Notre office perd à nouveau une personne qui a eu à coeur de travailler avec ardeur au sein du Conseil d'Administration...
    Les Archives Royales la remercient pour son excellent travail réalisé lors de sa mandature et lui souhaite une excellente réussite pour la suite de ses engagements!

    Nous vous rappelons que les Archives Royales recrutent en permanence. Pour savoir quelles sont les provinces ouvertes aux candidatures, il vous suffit de vous rendre aux Archives de France puis sur le panneau des effectifs. Nous recrutons en permanence si vous résidez dans la bonne province et nul besoin d'expérience minumum: juste un bon sens du travail et de l'écriture suffit. N'hésitez pas a nous poser des questions.

    Des postes d'Archivistes Politique et Judiciaire sont encore à pourvoir. Voici, pour rappel, les postes vacants :

      Archives Domaine Royal:
        Duché du Maine : Archiviste Judiciaire
        Duché de Normandie : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire


      Archives Nord:
        Comté des Flandres : Archiviste Judiciaire


      Archives Centre:
        Duché de Berry : Archiviste Judiciaire
        Comtés du Limousin et de la Marche : Archiviste Judiciaire
        Comté de Rouergue : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire


      Archives Ouest:
        Duché d'Anjou : Archiviste Judiciaire
        Duché de Guyenne : Archiviste Politique & Archiviste Judiciaire
        Comté du Périgord-Angoumois : Archiviste Politique


      Archives Sud:
        Duché de Gascogne : Archiviste Politique
        Comté du Languedoc : Archiviste Judiciaire
        Comté de Toulouse : Archiviste Politique



Fait aux Archives Royales,
Le VII du Mois d'Août de l'An de Grâce MCDLIX


En témoignage et preuve de quoi, nous, Antoine Leroy d'Arbalture, dict Antoineleroy le Diplomate, Comte de Fontrailles, Baron de Termes d'Armagnac, Seigneur de Bonas,
Grand Archiviste de France,
Avons décidé d’apposer notre sceau à la présente lettre




En témoignage et preuve de quoi, nous, Adeline de Courcy dicte Deedee, Baronne de la Haye du Puits, Vice-grand archiviste de France y apposons notre signature.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   09.08.11 21:15

Citation :
Nous, Althiof de Marigny, et Stephandra Dandolo du Moutier, à tous ceux qui le présent écrit liront ou se feront lire, salut ;


Nommons Messire Castelreng Dict du Cougain, Senhèr de Cordas (Toulouse), Garde du corps du Roy. Il sera affecté à la commanderie du Levant, regroupant le Bourbonnais Auvergne, le Languedoc, le Lyonnais Dauphiné et la Bourgogne, sous le commandement de la capitaine Dame Stephandra Dandolo du Moutier.

Nommons Messire Bruenor de Rumet Carsenac, Garde Royal. Il sera affecté à la commanderie du Levant, regroupant le Bourbonnais Auvergne, le Languedoc, le Lyonnais Dauphiné et la Bourgogne, sous le commandement de la capitaine Dame Stephandra Dandolo du Moutier.

Nommons Messire Goddefroy D'Mont-Lèmont, Garde Royal. Il sera affecté à la commanderie du Ponant, regroupant regroupant le Poitou, l'Anjou, le Berry, la Touraine, Le Limousin et le Périgord Augoumois , sous le commandement de la capitaine Dame Stephandra Dandolo du Moutier.

Nommons Messire Argawaen Dehuit de Malemort, Garde du Corps du Roy. Il sera affecté à la commanderie du Ponant, regroupant regroupant le Poitou, l'Anjou, le Berry, la Touraine, Le Limousin et le Périgord Augoumois , sous le commandement de la capitaine Dame Stephandra Dandolo du Moutier.

Nommons Dame Valéryane de Llobregat, Garde Royale. Elle sera affectée à la commanderie du Ponant, regroupant regroupant le Poitou, l'Anjou, le Berry, la Touraine, Le Limousin et le Périgord Augoumois , sous le commandement de la capitaine Dame Stephandra Dandolo du Moutier.

Nommons Messire Akmer Du Vivier, Garde Royal. Il sera affecté à la commanderie du Centre, regroupant lles provinces du Domaine Royal (Alençon, Champagne, Normandie, Maine, Orléans), sous le commandement du Lieutenant Jason de Prie-Montpoupon.

Nommons Dame Shanessa De Valdesti De La Duranxie dicte Souveraine, Garde Royal. Elle sera affectée à la commanderie du Midi, regroupant le Bearn, la Guyenne, l'Armagnac, la Gascogne, le Rouergue et Toulouse, sous le commandement du capitaine Dame Stephandra Dandolo du Moutier.

Nommons Messire Warthe De Rochechard, Garde du corps du Roy. Il sera affecté à la commanderie du Midi, regroupant le Bearn, la Guyenne, l'Armagnac, la Gascogne, le Rouergue et Toulouse, sous le commandement du capitaine Dame Stephandra Dandolo du Moutier.


Signifions avec grand regret la démission d'Anthoyne suite au décès de nostre souveraine, ainsi que la démission de dame Dame Legowen de Nivrim ayant trop de charges actuellement, les remercions pour leurs actes lors de leur présence à nos côtés.

Laissons partir Messires Alexandre_le_grand et Romuald MacCornell qui semblent fort pris par ailleurs, les empêchant de nous retrouver en nos offices.

Laissons partir également, Messire Valnor de Lande Morte, qui part ses affaires semble ne plus avoir de temps à nous consacrer, mais n'oublions pas tout ce qu'il a fait pour nostre office et l'en remercions particulièrement.


Profitons pour signifier que la Garde Royale recrute des personnes prêtent à s'investir au sein d'un office grandissant, que vous soyez noble ou roturier, si l'engagement, l'assiduité, la loyauté vous attire, contactez le Capitaine Stephandra Dandolo du Moutier.

Fait à Paris, le cinquième jour du mois de août mil quatre cent cinquante neuf.


Stephandra Dandolo du Moutier
Capitaine de la Garde Royale




Althiof de Marigny,
Grand Prévot de France



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panneaux d'Affichage
Revenir en haut 
Page 3 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour passer le temps à Bourges (divers topics)
» Le panneau d'affichage
» Tableau d'Affichage
» Tableau d'affichage public de la Mairie - Bureau d'accueil - Livre de questions
» [Meulou-Garou] Panneau d'affichage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Périgueux :: Conseil comtal :: Secrétariat d'Etat pour le Périgord et l'Angoumois :: Grande Salle-
Sauter vers: