AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Bienvenue au chateau de Périgueux


Partagez | 
 

 Panneaux d'Affichage

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant
AuteurMessage
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   12.09.11 20:45

Citation :

De nous, Perrinne de Gisors-Breuil, dicte "Montjoie", Roy d'Armes de France,

A ceux qui se feront lire ou liront,

Annoncons la nomination de 3 nouveaux maréchaux d'Armes en la hérauderie royale : Dauphiné, Minerve et Phylogène se voient ainsi transmettre la charge de maréchal sitot qu'elles auront preté serment.

Que suite à discussion, la tutelle des marches se répartira selon la liste ci-dessous. Mais tenons à rappeler que le système de remplacement mis en oeuvre durant la période estivale perdurera. Et que dès lors, à chaque maréchal reviendra la responsabilité de veiller à ce que les marches sous sa responsabilité soient pourvues d'un héraut temporaire ou gérées par elles-même.

La répartition des marches étant la suivante :
  • Alençon prendra en charge les marches de : Alençon / Champagne / Normandie / Orleans / Blanche / Saint Jean / Sépulcre / Licorne
  • Dauphiné prendra en charge les marches de : Dauphine / Marche / Angoulesmes / Artois / Berry / Gascogne / Guyenne / Poitou
  • Estampes prendra en charge les marches de : Béarn / Flandres / Toulouse / Touraine / Sigillant / Estampes
  • Minerve prendra en charge les marches de : Anjou / Auvergne / Comminges / Rouergue / Astrée / Dice / Minerve
  • Phylogène prendra en charge les marches de : Ile de France / Bourgogne / Languedoc / Maine / Phylogène / Sylvestre / Mnemosyne


Fait ce 12e de septembre 1459, en la Chapelle Saint Antoyne,



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   13.09.11 19:49

Citation :
A la Noble jeunesse du Royaume de France, salutations.

Vous êtes âgés entre 8 et 15 années, vous êtes nobles par votre père, ou par votre mère. Inscrivez vous au Collège Saint Louis de France.

Le Collège lance une troisième session, venez partager, échanger, et apprendre auprès de l'équipe professorale du Collège.

Pour s'inscrire: Une patente d'anoblissement d'un des deux parents et une lettre de recommandation d'un proche de la famille.

Fait à Paris, le neuvième jour du mois de septembre 1459

Hélène Blackney pour,

Gerault de Gaudemar, Recteur du collège Saint Louis de France




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   15.09.11 5:38

Citation :
De nous, Agnès de Carpadant, Grand Chambellan de France,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salut,

Qu’il soit su que le Grand Maréchal des Logis, Messire Raphaël Kamps, Seigneur de Bonneval a acté sa démission auprès de nous. Nous le remercions pour le travail effectué au sein de notre office.

Informons donc de l'ouverture au recrutement de la charge de Grand Maréchal des Logis, rappelons également que nous recherchons des Maréchaux des Logis. Nous invitons les personnes intéressés à nous envoyer une missive présentant leur vision de la charge ainsi que d’éventuels projets pour le poste a pourvoir. Les candidatures seront reçus jusqu'au 21 septembre.

Pour information et aide ajoutons les présentations des charges en annexe.

Fait au Louvres en les bureaux de la Maison Royale
Ce XIVème jour du moy de Septembre 1459

Citation :
De la fonction de Grand Maréchal des Logis

Le Grand Maréchal des Logis est la référence de la Chambre Royale pour tout ce qui relève du logement dans les Demeures Royales, ainsi que lors des déplacements du Roi ou de la Reine et de sa Cour.

Le Grand Maréchal des Logis est chargé de recenser les Demeures Royales et les bâtiments institutionnels, de gérer l'acquisition ou la construction de nouvelles Demeures Royales avec l'accord du Grand Chambellan et de gérer l'attribution de ces Demeures Royales.

Le Grand Maréchal des Logis est également chargé du logement du Roy, de la Reine et de la Cour Royale lors des déplacements.

Pour marquer sa charge, le Grand Maréchal des Logis porte deux marteaux d'armes d'argent.



De la fonction de Maréchal des Logis


Les Maréchaux des Logis s'occupent du recensement des Demeures Royales. Ils peuvent avec accord du Grand Maréchal des Logis et du Grand Chambellan en acquérir ou faire construire de nouvelles.

Les Maréchaux des Logis sont en charge du recensement de tous les lieux et bâtiments pouvant accueillir le Roy, la Reine, la famille Royale, la Cour lors de ses déplacements dans les différentes provinces.

Les Maréchaux des Logis sont en charge de proposer et d'attribuer sur demande des demeures aux Pairs, Grands Officiers de France ainsi que des invités royaux afin de leur rendre le plus agréable possible leur séjour à Paris avec l'approbation du Grand Maréchal des Logis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   15.09.11 18:57

Citation :

A Arwel Chanvigny, dicte La Bienveillante,

Nous, Melior de Lioure, présentons nos excuses au nom de la Noble Assemblée des Pairs de France, quant au délai de réponse pour sa saisine.
La question de la validité de la Loi Fondamentale du Royaume, instaurée par feue Sa Majesté Béatrice de Castelmaure a été longuement débattue. Les éléments de sa saisine sont pris en compte dans le débat.

Sa Majesté Nebisa de Malemort Armantia fera part sous peu de Sa décision quant à la Loi Fondamentale, et des dispositions qui seront prises à la suite de cela.

Faict à Paris le quinzième jour du mois de septembre de l'an de Grâce 1459.






Pairs de France ayant participé à la prise de décision suite à la saisine : Marie-Alice Altérac, Armoria de Mortain, Actarius d'Euphor, Argael Devirieux, Dotch de Cassel, Oksana de Floret, Bess Saincte Merveille-Rouben, Thibaud-Xavier de Ludgarès.

Citation :
A la Noble Assemblée des Pairs de France,

Moi, Arwel Chanvigny, actuelle Duchesse du Lyonnais-Dauphiné, vous demande de statuer sur la légalité de la Loi Fondamentale du Royaume, instaurée par feue Sa Majesté Béatrice de Castelmaure.

Non seulement cette Loi bafoue les principes-mêmes de la féodalité et du lien vassalique entre le Souverain et ses Provinces vassales mais elle bafoue également les lois, édits et ordonnances qui étaient encore en vigueur et qui auraient dû être respectés afin de pouvoir modifier la législation du Royaume de France.

Je joins à cette missive les différents textes légaux concernés, même si vous devez déjà les connaître parfaitement :

* Statuts du Royaume de France (22-10-1454)

- Section I : De la division du Royaume de France :

_ Les Provinces de la Couronne de France : dont les Ducs et Comtes en exercice dont l’investiture est validée par l’aval du Roy garant de l’unité du Royaume. Ces Provinces ne sont pas possessions Royales et ont choisi de se placer sous la bannière de la Couronne du Royaume de France.

- Section III : Des Institutions Royales et leurs compétences :

articles 2 et 4.

Les compétences accordées à la Curia Regis sont notamment celles de légiférer à l'intérieur du Domaine Royal ainsi que de rédiger les traités internationaux et de les ratifier après soumission au Conseil des Grands Feudataires.

La ratification des Lois Royales fait partie des compétences attribuées au Conseil des Grands Feudataires.

Or, ni la Curia Regis, ni le Conseil des Grands Feudataires ont été consultés avant la publication de la Loi Fondamentale du Royaume.


* Ordonnance : de la distinction Curia Regis/Pairie (25-08-1456)

Cette Ordonnance précise bien que seule la Pairie a le droit de légiférer pour l'ensemble du Royaume. La Pairie n'a pas non plus été consultée avant la publication de la Loi Fondamentale.

* Statuts de la Grande Chancellerie de France (21-08-1457)

Section Seconde, Article Second :

"Le Parlement Royal est un collège de magistrats ayant pour objet la rédaction des textes de loi, et d’amendements du Droit Royal. Celui-ci soumet par l’intermédiaire du Chancelier ses propositions à la Pairie, seul organe détenant le pouvoir législatif et décidant de la mise en place de tout édit de loi. Tout texte juridique n’ayant au préalable reçu l’aval de la Pairie ne peut être considéré comme valide au sein du Royaume de France."


A la lumière de ces textes qui étaient en vigueur lors du règne de feue Sa Majesté Béatrice de Castelmaure qui n'ont pas été respectés lors de l'élaboration de la Loi Fondamentale du Royaume, je vous demande humblement d'en déclarer l'illégalité, afin que les Provinces vassales des la Couronne puissent retrouver leur Souveraineté.

Fait au Castel de Pierre-Scize, le huitième jour du mois d'août 1459,

Arwel Chanvigny, dicte La Bienveillante, Duchesse du Lyonnais-Dauphiné.


Citation :
A vous, noble assemblée des pairs du royaume,
De moi, Miroslav de Lendelin, habitant de Lyon,

A la lecture de la saisine de la duchesse Arwel, je fus pris d'étonnement. Permettez-moi de vous faire part de quelques remarques sur la situation de la province qui je l'espère, ne manqueront pas de la mettre en relief.

Tout d'abord, sur le droit à légiférer.

Qui peut utiliser le scel royal, qui ne le peut, il est bien commode pour la province de valider par deux fois sa participation aux élections royales, qu'un décret royal a établi pour ensuite dénier ce droit à Sa Majesté.

Ensuite, concernant la leçon de féodalité que vous donne sa grâce Arwel.

Depuis que le dauphin n'est plus par principe régnant du Lyonnais-Dauphiné, le royaume de France a généreusement octroyé couronne ducale et droit vassalique à notre province, qui est de ce fait le duché le plus jeune du royaume. C'est celui-ci qui vous fait leçon.

Enfin, et c'est sans doute ce qui provoque le plus grand étonnement chez ma petite personne, la situation économique de la province n'est pas bonne. Les villes sous-peuplé n'arrivent plus à maintenir leur trésorerie à flot, nos ports ne sont pas à même de garantir la construction d'une flotte digne de ce nom, le conseil ducal n'a pas commandé de navire, même s'il défend par voie diplomatique sa souveraineté sur le Rhône et uniquement par ce biais, alors que par deux fois des attaques ont été perpétrées sur ce fleuve. Sa Majesté, dans sa grande sagesse, a promis notamment subsistance à ses vassaux. Il est bien étonnant que cette couronne ducale fraichement forgée se focalise sur des arguties juridiques quand la maison brûle et que les lois fondamentales auraient permis de redynamiser l'économie d'une province qui en aurait grand besoin.

En gage d'illustration de la nécessité qu'il y a de nous aider, sachez que pas moins de deux chartes réglementent l'emploi par le duché de marchands officiels, et qu'aucune des deux n'a su éveiller la moindre vocation.

Je vous salue humblement, en espérant que ma modeste expérience lyonnaise vous aura permis de considérer au-delà des textes et des serments vites passés la réalité d'un peuple qui souffre.

Miroslav de Lendelin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   18.09.11 5:39

[rp]
Citation :

A Cedric92,

Nous, Melior de Lioure, signifions par la présente que la Noble Assemblée des Pairs de France a débouté sa saisine concernant la déclaration d'inéligibilité faite à son encontre par le Collège de la Noblesse bourguignonne.
La Noble Assemblée des Pairs estime que cette inéligibilité ne correspond pas à une peine d'inéligibilité, soumise à trois mois, mais à une inéligibilité légale, ce que l'édit d'Azincourt distingue. Plus précisément, l'édit d'Azincourt stipule :

"Article 1 : Les causes légales :

Il appartient à chaque province du Royaume de France de définir les critères légaux pour être éligible, dans le but de prémunir ladite province contre des personnes dont il est avéré qu'elles mettront en péril les institutions municipales ainsi que ducales et comtales. Tout individu ne répondant pas à ces critères se verra refuser l'accès à un mandat électif et deviendra inéligible. Levée de l'inéligibilité peut être demandée auprès des autorités de la Province, qui restent décisionnaires. "

Il n'est pas inscrit qu'il faille des critères précis, mais que les Provinces définissent les critères légaux qu'elles estiment nécessaires. Ces critères sont fixés au niveau local et non au niveau royal.
Les critères en Bourgogne reposent sur l'acceptation de la candidature à un mandat électif par le Collège de la Noblesse bourguignonne, ainsi le veut la Coutume.
Le Collège de la Noblesse bourguignonne a estimé que le sieur Cedric92 pouvait mettre en péril "les institutions municipales ainsi que ducales et comtales"

La Noble Assemblée des Pairs rappelle qu'un dossier reçu en Cour d'Appel ne suspend que les peines d'inéligibilité, pas les inéligibilités légales.


Faict à Paris le dix-septième jour du mois de septembre de l'an de Grâce 1459.






Pairs de France ayant participé à la prise de décision suite à la saisine : Marie-Alice Altérac, Oksana de Floret, Argael Devirieux, Valnor de Landemorte, Thibaud-Xavier de Ludgarès, Bess Saincte Merveille-Rouben, Actarius d'Euphor.
[/rp]


Citation :
Aux Nobles Membres de la Haute Assemblée des Pairs de France,
Salut !

Je dépose cette saisine contre la Bourgogne, suite à une décision d'invalidation rendue contre moi par le Collège de la Noblesse de Bourgogne.

Citation :
    Au nom du Collège de la Noblesse bourguignonne,

    A tous ceux qui le présent avis entendront ou se feront lire,
    Aux Bourguignonnes et Bourguignons,
    Au sieur Cedric92 en particulier,
    A la duchesse de Bourgogne, Sa Grâce Armoria de Mortain,
    Salut.



    En vertu des pouvoirs conférés au Collège de la Noblesse par l'Ius Burgundiae, & après consultation de ses membres, dans le respect des procédures établies par la charte interne du collège de la noblesse de Bourgogne,

    À l'unanimité des suffrages exprimés (32 voix),

    Déclarons la Sieur Cedric92, candidat aux élections ducales de Bourgogne, inéligible.

    Cette résolution est fondée sur le passé politique du Sieur, notamment sur ses actions passées a la tête de Joinville en tant que maire, et plus particulièrement lors du pillage de la ville.

    S'il advenait qu'il soit néanmoins élu, il serait de son devoir de démissionner du conseil au plus vite.

    Cet acte ayant été vote avant les résultats de la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 Septembre, le sieur doit prendre acte de cette decision dans les plus brefs délais de même manière que si elle avait été publié précédemment aux résultats.

    Que Saint-Bynaar, toujours, veille et guide la Bourgogne et qu'il inspire les actes des esprits égarés.


    Rédigé et scellé à Dijon le 8 Septembre 1459.

    SA Uruk de Margny-Riddermark, Prince de Condé, Comte du Hainaut, Vicomte de Bourbon-Lancy, Baron de Beaune, Antigny et Jussey.
    Président du Collège de la Noblesse bourguignonne.


Cette décision est illégale, en regard de l'edit royal dit d'Azincourt, datant du 6 mai 1459, signée de Sa Majesté Beatritz :

Citation :
Nous, Béatrice de Castelmaure, par la grace du Très Haut & du peuple, Reine de France,

A tous qui la présente annonce entendront ou liront,
Aux Grands Feudataires de la Couronne,

Salut !

La nécessité s'étant présentée de rappeler & mettre d'accord nos loyaux vassaux & gestionnaires sur la façon dont peuvent être réglementées les élections provinciales, nous faisons ce jour proclamation des conditions sous lesquelles les élections provinciales peuvent être réglementées, le collège des Grands Feudataires ayant été consulté &, ayant débattu & corrigé le présent édit, n'y a plus rien trouvé à redire.

De là viennent les dispositions suivantes :

Les causes d'inéligibilité électorales ne concernent qu'un individu propre, et ne sauraient s'étendre à un groupe dans son ensemble. Elles peuvent être légales ou judiciaires.

Article 1 : Les causes légales :

Il appartient à chaque province du Royaume de France de définir les critères légaux pour être éligible, dans le but de prémunir ladite province contre des personnes dont il est avéré qu'elles mettront en péril les institutions municipales ainsi que ducales et comtales. Tout individu ne répondant pas à ces critères se verra refuser l'accès à un mandat électif et deviendra inéligible. Levée de l'inéligibilité peut être demandée auprès des autorités de la Province, qui restent décisionnaires.

Il est à noter cependant que :
- Pour pouvoir se présenter à une élection, il peut être nécessaire d'être résident de la province, depuis une durée établie par les autorités comtales ou ducales, mais n'excédant pas 3 mois.
- Les vassaux directs de sa Majesté et les Nobles détenant un fief dans la province concernée ne sauraient être soumis aux délais quant au critère de résidence.
- L'appartenance ou non à la religion aristotélicienne et romaine reste soumise au Concordat, si Concordat il y a, régissant la province concernée.

Article 2 : les causes judiciaires :

Toute condamnation judiciaire, qu'elle soit royale pour crime de Lèse Majesté, ou qu'elle soit locale pour Haute Trahison, pour Trahison, ou pour certains cas de Trouble à l'Ordre Public impliquant brigandage ou crime de sang, peut amener à une peine d'inéligibilité.
Les peines d'inéligibilité peuvent toutefois faire l'objet d'une Grâce Comtale, Ducale ou Royale.
Les peines d'inéligibilité, prononcées à l'issue d'un procès, désignent l'incapacité à briguer un mandat électoral pour une durée déterminée par le Juge. Elles ne peuvent cependant excéder trois mois consécutifs, et sont suspendues en cas de révision du procès par la Cour d'Appel.


Pour que les présentes dispositions soient observées pour l'avenir, & affermir la valeur du présent édit, nous faisons apposer le grand sceau de la Couronne en cire verte.

Donné à Azincourt, le 6 mai de l'an d'Horace 1459.

B.d.C.

En effet :

1. La condamnation de la justice bourguignonne ne prévoit aucune peine d’inéligibilité.

2. Cette condamnation remonte a 5 mois et demi, soit bien plus que les 3 mois évoquées par l'edit d'Azincourt.

3. Un recours en Cour d'Appel est actuellement en audience, et cela suspend automatiquement toute inéligibilité jusqu’à la fin du procès d'Appel, comme me l'a d'ailleurs précisé le Procureur Général de la Cour d'Appel.

4. SM Beatritz ordonne que les provinces prévoie des critères précis d’éligibilité.
Or, ces critères n'existent pas en Bourgogne, ce qui rend toute décision illégale, tant que ces critères précis ne seront pas publiées.
Le Président du Collège de la Noblesse m'a expliqué que ce "critère" est que justement, c'est son Collège qui est saisi de la problématique, et qui dit qui est éligible ou non.
Ceci est un simple déplacement du niveau ou se prend la décision, mais ne constitue nullement un exposé des critères précis, que les Bourguignons sont en droit de connaitre avant de déposer leur candidature aux élections.

5. Cette absence de critères précis et publiés rend toute décision possiblement arbitraire, surtout lorsqu'on sait que la majorité des Nobles du Collège appartiennent a des partis politiques opposés au mien.

6. A cet égard, on a pu remarquer que d'autres personnes, soit condamnés pour HT, soit déchus de leur honneurs suite a des actes hautement répréhensibles, n'ont pas été frappés d’inéligibilité. Encore une fois, aucun critère précis a ce sujet.


Je demande donc respectueusement a la Noble Assemblée des Pairs, de rejeter la décision du Collège de la Noblesse de Bourgogne, pour infraction a l’édit royal de SM Beatritz.
Je demande en outre que les Pairs de France exhortent cedit Collège a publier des critères précis requis par Sa Majesté.

Je vous en remercie.

Cedric92

Citation :
[rp]Aux honorables membres de la Pairie,

Puisque j'étais encore Duchesse de Bourgogne au moment de la saisine, l'on m'a demandé de répondre. Soit.

L'affaire est somme toute fort simple : lorsque le texte royal évoqué dans la saisine a été soumis à l'approbation des Grands Feudataires, les particularités du fonctionnement bourguignon - lequel se fie à la sagesse de sa noblesse de mérite afin que de savoir et faire savoir si un candidat est invalidé - ont été mises en avant. Je ne vous ferai point l'insulte de rappeler que non seulement le Duc de Bourgogne, mais aussi des Pairs bourguignons ont pu expliquer fort clairement notre façon de faire.

Il nous fut alors répondu que ce fonctionnement était tout à fait compatible avec ledit texte, et que ledit texte ne pourrait en aucun cas remettre en cause une décision du Collège de la noblesse bourguignonne en matière d'invalidation électorale.

En effet, la noblesse de Bourgogne statue au coup par coup, et au cas par cas. Le seul et unique critère mis en avant par cette coutume, c'est de n'être point considéré comme pouvant nuire à la Bourgogne ou à l'une de ses villes - dans le cadre d'une élection municipale. N'avoir rien gravé dans le marbre et ne se baser que sur le seul bon sens permet de ne point créer la moindre faille où un maraud se pourrait ruer.

Concernant la présente saisine, il est question d'un homme, alors bourgmestre, qui a livré sa bonne ville à des brigands, et qui plus, qui a menti quant à sa responsabilité. Cela faisait un bon mois que la mairie n'avait nulle défense, alors même qu'un maire bourguignon est dans l'obligation d'engager au minimum un défenseur - hors alertes. Le sieur cedric a prétendu que cela avait été fait, et l'a soutenu mordicus.

Nous avons donc là le cas d'un homme qui a été, au mieux négligent, au pire traître, et qui s'est montré rodomont. Adoncques, de fait, le Collège de la noblesse a eu une réaction tout à fait justifiée, et cet homme devrait avoir tout bonnement honte, non seulement d'avoir osé se présenter, mais en outre d'avoir le toupet de porter saisine quant à son invalidation. Heureuse chose pour lui que le ridicule et la honte point ne tuent, sans quoi il serait déjà six pieds sous terre.

Enfin, et pour la petite note humoristique, il est plaisant de constater que la saisine s'appuie sur un texte que son auteur ne daigne pas respecter.

"Levée de l'inéligibilité peut être demandée auprès des autorités de la Province, qui restent décisionnaires."

Les autorités de la Province, au moment de la saisine... C'était moi. Et nulle demande n'a été faite en ce sens par ce triste sire.

Je pense que vous avez tous les arguments en main pour prendre une décision.

Je précise par ailleurs, pour les esprits chagrins qui aiment à entretenir avec la Musca Domestica des relations condamnables, que lorsque je reçus l'avis de saisine, mon tout premier soin fut de demander à la Pairie si je devais répondre en le bureau de ladite, ou bien directement au sein de la Chambre des Pairs, que je devais retrouver sous peu.

Que Dieu et Sainct Bynarr protègent la Bourgogne des marauds et des coquins.

Cordialement,
Armoria de Mortain,
alors Duchesse de Bourgogne

[/rp]

Citation :
A la Haute Assemblée des Pairs de France,
Salutations.

En tant que Président dudit collège ayant prononcé l’invalidation du plaignant, je suis moi aussi dans l’obligation d’apporter quelques explications sur ladite invalidation, et sur les échanges qui s’en sont suivis avec le sieur.

La Bourgogne a, de part l'Ius Burgundiae, octroyé le pouvoir au collège dont j’ai la charge de juger de l’éligibilité, ou non, des candidats aux différentes élections qui s’y déroulent. Ainsi, lorsque le Sieur Cedric92 s’est présenté sur la liste FONDATION, et compte tenu de son passé politique marqué par le fait qu’il a laissé une ville bourguignonne tomber aux mains de brigands lors de son mandat de maire, aggravant son cas en mentant sur ses responsabilités, le collège a voté son invalidation.

Lors de l’annonce de cette invalidation, intéressé s’est alors terré derrière le texte de feue sa Majesté, soutenant a tort qu’il était en droit d’ignorer nos décisions, passant a côtés du fonctionnement de notre duché. Vous saurez sans doute aussi bien que moi lui apprendre que les règles de l’édit qu’il ne cesse de dresser contre le collège de la noblesse ne sont en aucun cas contraires aux actions de notre assemblée, et qu’ainsi, cet édit n’a aucune valeur quand a sa situation. Sans doute n’aurai-je pas été le seul a prendre contact avec vous concernant cette histoire, et que les membres de mon collège auront prit part au débat.

Nous restons ainsi dans l’attente de l’étude de cette saisine, tout en étant persuadés qu’avec les explications fournies et qu’au vu du dossier, la bonne décision sera prise.

Que le Très-Haut vous garde,

SA Uruk de Margny-Riddermark,
Président du collège de la noblesse bourguignonne,
Prince de Condé,
Comte du Hainaut,
Vicomte de Bourbon-Lancy,
Baron de Beaune, Jussey et Antigny.


Citation :
Aux Honorables membres de la Noble Assemblée des Pairs,

Je me dois d'apporter quelques précisions.

Lorsque SM Beatritz demande que les provinces édictent des critères précis d’éligibilité, c'est dans le but bien évident que les habitants du Royaume sachent quelles conditions précises sont requises pour se présenter valablement a une élection.

Tel n'est absolument pas le cas actuellement en Bourgogne.
Le fait de vérifier que le candidat ne nuise pas aux intérêts bourguignons est extrêmement vague, flou, imprécis, et nettement insuffisant.
Cela ouvre potentiellement la porte a des règlements de compte personnels, sous le prétexte de potentielle nuisance aux intérêts bourguignons, sans que juridiquement ou judiciairement, ce ne puisse être prouvé.

Ainsi, et par exemple, dernièrement, un ancien brigand ayant attaqué un Évêque n'a pas été invalidé, n'est-ce pas la une grave nuisance aux interets bourguignons ? Et pourtant, pas d'invalidation... De même que des anciens conseillers ayant a ce point négligé l'entretien des mines que celles-ci se sont écroulés, ou d'autres personnes ayant négligé l'approvisionnement en pierre des mines, avec pour conséquence, la fermeture de celles-ci et un impact immense sur la trésorerie des Bourguignons.

Voila ce qui se passe et continuera a se passer si la Bourgogne ne respecte pas l’édit royal, et que des critères précis et non arbitraires ne sont pas établis.

Enfin, pour revenir a mon cas concret, je suis outré de constater que le Collège de la Noblesse n'ait pas l’honnêteté d'attendre l'issue de mon procès actuellement ouvert en Cour d'Appel, seule juridiction qui dira si oui ou non, je suis définitivement coupable des faits qui me sont reprochés. Les institutions Royales doivent être respectées !
Je rappelle que le recours en Cour d'Appel est automatiquement suspensif de toute inéligibilité.

Respectueusement,

Cedric92

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   18.09.11 5:39

    De Nous, Nebisa de Malemort Armantia,
    Reyne de France,

    Faisons savoir ce jour l'abrogation des Lois dict Fondamentales, parues sous le dernier Règne au motif de leur illégitimité naturelle.

    Avec l'appui et le conseil de Nos vassaux, les Feudataires de la Couronne de France, décrétons les Lois Royales du Roy Levan à nouveau valides et ceux jusqu'à la prochaine promulgation d'une Charte Royale pour la France et ses sujets.

    Déclarons que cette Charte tirera sa légitimité, sa force et son intemporalité de la consultation de Nos Institutions et de Nos Feudataires et qu'ils auront le devoir d'en assurer la protection dans l'avenir.

    Aux Feudataires ayant fait usage de leur devoir de Conseil, Nous adressons Nos remerciements et profonde estime :

    Thibérian, Duc du Lyonnais et du Dauphiné
    Armoria, Duchesse de Bourgogne au début des discutions
    Asclépiade, Duc de Bourgogne à ce jour
    Pitt, Duc de Normandie
    Karyann, Comtesse du Maine
    Aurae, Duc d'Orléans
    Crysania, Comtesse du Rouergue
    Vonafred, Comte du Périgord et de l'Angoumois
    Llyr, Duc de Touraine
    Fred, Duc d'Alençon
    Skal, Comte des Flandres
    Koreldy, Duc de Gascogne

    Rédigé de Notre main royale
    Au Palais du Louvre
    Le 17éme jour de Septembre 1459[/b]




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   18.09.11 7:57

Citation :
De nous, Agnès de Carpadant, Grand Chambellan de France,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salut,

Qu’il soit su que le Premier Maitre d’Hôtel, Damoiselle Eillinn Melani, Vicomtesse d’Avize a acté de sa démission auprès de nous. Nous la remercions grandement pour le travail de qualité effectué au sein du Service de la Bouche Royale qui a prit son essor grâce à la Vicomtesse.

Informons donc de l'ouverture au recrutement de la charge de Premier Maitre d’Hôtel et invitons les personnes intéressées à nous envoyer une missive présentant leur vision de la charge ainsi que d’éventuels projets pour le poste à pourvoir. Les candidatures seront reçues jusqu'au 24 septembre.

Pour information et aide ajoutons une présentation de la charge en annexe.

Fait au Louvres en les bureaux de la Maison Royale
Ce XVIIème jour du moy de Septembre 1459

Citation :
Présentation

Le Service de la Bouche Royale, plus communément appelé la Bouche Royale, est dirigé par le Premier Maître d'Hôtel.

Fait également parti du Service de la Bouche Royale le Grand Echanson Royal qui répond de l'autorité du Premier Maître d'Hôtel.

Le Service de la Bouche Royale se divise en sept offices:

  • L'échansonnerie: en charge du service des vins, liqueurs et autres boissons à la table royale, ainsi qu'aux autres tables, sous la responsabilité du Grand Echanson de France.
  • Le gobelet : en charge de l'approvisionnement en vins, liqueurs et autres boissons, nécessaires aux cuisines royales, sous la responsabilité du Grand Echanson de France.
  • La cuisine-bouche: en charge des mets servis à la table royale, sous la responsabilité du Premier Maître d'Hôtel
  • La cuisine-commun: en charge des mets servis autres tables de la Cour, sous la responsabilité du Premier Maître d'Hôtel
  • La paneterie: en charge de tout ce qui a trait au pain, viennoiseries, brioches, sous la responsabilité du Premier Maître d'Hôtel
  • La fruiterie: en charge de l'approvisionnement en fruits et légumes nécessaires aux cuisines royales , sous la responsabilité du Premier Maître d'Hôtel
  • La fourrière: en charge des fournitures nécessaires aux cuisines royales (bois, linges...), sous la responsabilité du Premier Maître d'Hôtel


De la fonction de Premier Maître d'Hôtel

Le Premier Maître d'Hôtel est en charge de l'organisation, de la préparation et du service des mets proposés à la famille royale, où qu'elle puisse se trouver. Il est en charge de l'organisation, de la préparation et du service des mets proposés au Palais du Louvre et dans tout autre Demeures Royales où logerait la Cour, ainsi que lors des cérémonies.

Pour ce faire, il gère cinq des sous-offices du Service de la Bouche Royale et supervise la gestion des deux sous-offices par le Grand Echanson Royal.

En gage d'excellence, le Premier Maître d'Hôtel est en droit d'attribuer le statut de Fournisseur Royal à ces fournisseurs qu'il estimera les plus talentueux, avec l'accord du Grand Chambellan.



    De Nous, Nebisa de Malemort Armantia, Reyne de France.

    En ce jour et de par Notre volonté, eu égard aux attentes de Nos peuples et aux devoirs de Notre charge, pour le service et la protection du Royaume de France révoquons sur le champ l'Edict Royal dict de Gien.

    Face aux périls et aux dangers pouvant guetter Nos provinces et sujets nous décrétons :

    Art1 : Les frontières du Royaume de France sont inviolables. Leur passage par des armées ou des navires provenant de Royaumes étrangers est soumis à l'accord du Monarque ou de son représentant nommé, et non de l'accord unique du Régnant de la province concernée.

    Art2 : Le Domaine Royal, possession du Monarque, et les provinces vassales forment le Royaume de France dans son intégralité, elles ne sauraient, de l'initiative de quiconque, rompre le lien les unissant au Royaume de France sans l'acceptation du Monarque, selon la coutume séculaire en Nos terres de France.

    L'échange des serments d'Hommage et d'Allégeance incarnent l'union renouvelée entre le Monarque et ses Sujets et élève le représentant de la province au rang de Régnant/Régent et Feudataire du Royaume de France.

    Un Feudataire déclaré Félon à la Couronne de France perd dès la proclamation du Statut de Félon toutes les prérogatives d'un Régnant, ses décisions se voient sur le champ annulées et toute personne le boutant hors du Trône qu'il usurpe agirait dans le respect de l'Autorité Royale, dès lors que cette personne, sauf mandatement royal, est conforme aux lois locales définissant ce sujet.

    Art3 : Toute personne vivant au sein du Royaume de France se soumet naturellement à l'Autorité Royale, représentée par le Monarque, les Institutions et Officiers Royaux et les Lois du Royaume de France.

    Art4 : Le Domaine Royal est placé plus particulièrement sous la protection de la Couronne, toute attaque, tout acte d'hostilité à l'encontre des Bonnes Villes et populations du Domaine Royal sont actes de Trahison envers la Couronne de France.

    Art5 : Est traître à la Couronne tout sujet du Royaume de France se plaçant en opposition de l'Autorité Royale dans ses actes.

    Art 6 : Un traître à la Couronne ne pouvant prétendre à la Noblesse, la réduction à l'état de roture pour tout noble portant les armes contre le Domaine Royal est automatique sur ordre du Monarque.

    Art 7 : Tout acte hostile commis à l'encontre du Royaume de France et de ses peuples par une personne n'étant pas Sujet de la Couronne entraînera le statut d'Ennemi d’État ou Ennemi de la France. Les Ennemis de la France, qu'ils soient félons, traitres ou ennemis de la Couronne, pourront être pourchassés et traqués par les Institutions Royales ou provinciales dans le but d'obtenir Justice .


    Rédigé de Notre main royale
    Au Palais du Louvre
    Le 17éme jour de Septembre 1459





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   20.09.11 21:33

Citation :
Nous, Keridil d'Amahir-Euphor, Grand Ambassadeur Royal de France, Baron de Montpipeau & de Seignelay, Seigneur de Bréméan & de Railly,

Faisons savoir à tous, présents, et à venir, qu'en ce Dix-Neuvième Jour du Neuvième Mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf, sous le règne de Nebisa de Malemort, le Royaume d'Irlande s'est rendu ennemi de la France, envahissant de façon armée le port de Fécamp, dans un navire nommé Vénus, et soutenant ainsi une attaque bretonne.

Qu'en conséquence, Nous, et au nom de Sa Majesté la Reine de France, déclarons closes les Ambassades de France à tout Irlandais, et enjoignons les provinces du Royaume de France à faire de même.
Qu'il est désormais interdit à toute Province Française de traiter diplomatiquement ou commercialement avec l'ennemi Irlandais.
Que les seuls contacts autorisés avec l'Irlande seront ceux, armés, ayant pour but de les bouter hors de la France.

Que les foudres du Très Haut s'abattent sur cette nation sans honneur, attaquant sans déclaration de guerre, un Royaume qui jamais ne lui porta préjudice.

Pour la France et sa Victoire !

La Grand Ambassadeur a proposé,
La Reine a validé.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   23.09.11 20:00

Citation :
De nous Alandrisse de Montbazon-Navailles, Premier Secrétaire d’Etat,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salutation,

C’est avec un profond regret que nous annonçons le retrait d’Ariadne au poste de Secrétaire d’ Etat auprès du Limousin et de la Marche. Celle-ci n’est plus en état d’accomplir ses tâches depuis plusieurs jours à présent. Nous la remercions pour son entrain et son implication.

Item, déclarons que Rochane a démissionné de son poste de Secrétaire d’état auprès de la Normandie. Celle-ci souhaitant se retirer rapidement auprès d’un couvent.

Le recrutement est ouvert pour la Normandie et le Limousin et la Marche.

Faict à Montmirail,
Le 23 Septembre mil quatre cent cinquante neuf,



Citation :
Nous, Agnès de Carpadant, Dame de Causses, Grand Chambellan de France, faisons savoir ce jour la nomination suivante au sein de la Maison Royale.

Le Vicomte Enguerrand Louis Perceval de la Mirandole et de Dublith dict Flex est nommé ce jour Grand Maréchal des Logis. Nous le convions à rejoindre les bureaux de la Maison Royale sis au Louvres afin de prendre sa charge dans les plus bref délais.

Pour faire ce que doit,

Faict au Palais Royal du Louvres
le XXII ème du moy d'aout 1459
Citation :
Nous, Keridil d'Amahir-Euphor, Grand Ambassadeur Royal de France, Baron de Montpipeau & de Seignelay, Seigneur de Bréméan & de Railly,

Annonçons, en suite de notre édit du Dix Neuvième jour de Septembre MCDLIX, qu'icelui n'était nullement déclaration de guerre à l'encontre de l'Irlande, mais prise en compte des actes perpétrés par quelques de leurs ressortissants sur nos terres.

Qu'aussi, et afin de dissiper tous doutes quant à la position du Royaume d'Irlande en cette guerre, nous envoyons Son Excellence Pachillou en délégation auprès du Roi d'Irlande et de ses Ducs pour parlementer.

Que la méfiance reste de mise et que toute présence étrangère irrégulière sur les terres de France sera traquée.

Faict sous le regard du Très Haut, en Paris, le Vingt-Deuxième jour de Septembre de l'an MCDLIX.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   23.09.11 21:09

Citation :
De Nous, Dotch de Cassel, Grand Maître de France,
A tous ceux qui le présent écrit, liront ou se feront lire,

Salut.

Nous prenons la plume ce jour pour vous tenir informé de la situation Française, et des différents fronts ouverts.

La guerre n'est pas le désir de Sa Majesté, n'est pas la volonté de quelques hommes. Cette guerre est née pour lutter contre la félonie, pour lutter contre la folie de certains régnants, pensant être au dessus des lois. La Couronne de France a tenu à plusieurs reprises à ouvrir le dialogue, des mains ont été tendues, mais aucune n'a été saisies.

Le point de départ de cette guerre fut le Berry, où de longs affrontements ont eu lieu. Grâce au courage et l'aide précieuse des fidèles vassaux de la Couronne, Bourges est tombée le 04 septembre 1459. Le lendemain, Sa Grandeur, Vaxilart de la Mirandole, Duc de Saint-Fargeau et Baron d'Auxonne, renverse le pouvoir est devient régent du Berry.

La Bretagne, bien que déjà présente dans le conflit, entra officiellement en guerre contre la France, le 1er septembre 1459 rompant le Traité du Mont Saint Michel qui unissait le Grand Duché à la Couronne de France.

Pendant ce temps là sur le front Limousin, on s'attelait à repousser vaillement l'ennemi. A Bourganeuf, dans la nuit du 11 au 12 septembre, les troupes françaises ont détruit l'armée de Thoros.

Non loin de ne faire que des ripostes, les troupes Champenoises menées par Sa Seigneurie Oksana de Floret, Vicomtesse de Romilly et de Bourmont, s'emparait de la mine de Péronne.

Sur les côtes Normandes, 11 navires ont été coulés, 4 armées ennemies ont débarqué et l'une d'entre elle a détruit l'armée de Fécamp Bande de Normandie No1 de Frizthecat. Nous avons foi en les Normands et ne pouvons que saluer leur courage à défendre leurs villes, leurs terres.

Retour en Berry, avec les élections Ducales, le 20 septembre les résultats étaient publiés à l'AAP, le FIER remportait les élections. Dans la continuité de ce qui avait été entrepris, en toute logique, l'armée enece morticinus menée par P3r3v3rt, Duc de MontLouis repris le château dans la nuit du 20 au 21 septembre. Il sera prochainement reconnu par Sa Majesté Régent du Berry.

Sur le front Angevin, dans la nuit du 21 au 22 septembre, offensive a été lancée. Nous avons été repoussé avec des pertes chez nous et quelques dommages chez eux.

Ne laissons pas croire aux ennemis, que la France n'a pas de ressource.
Ne les laissons pas croire que notre peuple, n'est pas animé par une volonté de défendre les valeurs de la Couronne.

Nous remercions l'ensemble des personnes fidèles à la Couronne qui se batent chaque jour pour défendre les valeurs qui sont notres, qui chaque jour apportent leur aident en matière de logistique.

Faict à Montmirail, le vingt-deuxième jour du neuvième mois de l'An de Grâce mil quatre cent cinquante neuf.





Dotch de Cassel,
Grand Maître de France.

[rp]
Citation :

A tous, présents et à venir,
Salut,

Nous, Melior de Lioure, Duchesse de Castelmoron d'Albret, Vicomtesse de Beaumont en Perigord, Maistre de la Librairie Royale, faisons savoir, par la présente, que sont à pourvoir des postes d'enlumineurs royaux ainsi que de gardes de la Librairie afin que resplendisse le Royaume de France, par les Lettres.
Les candidatures doivent nous êtres adressées par missive.
Un texte sera soumis aux postulants enlumineurs afin qu'ils l'enluminent et démontrent ainsi leur savoir faire.
Les postulants gardes de la Librairie devront joindre à leur lettre un texte littéraire choisi, digne selon eux de figurer dans la Librairie Royale.


Faict le vingt-troisième du mois de septembre de l'an de grâce quatorze cent cinquante neuf, à Paris.





[/rp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   26.09.11 1:46


Citation :
Des nouvelles des différents fronts

Peuple de France,

Les nuits du 21 et 22 septembre, des combats ont eu lieu au Sud Ouest de l'Anjou, à Chinon. Ces combats ont été violents, nous avons subit plusieurs pertes de valeureux soldats à qui nous souhaitons un bon rétablissement, mais nous leurs avons fait également du mal. Le second assaut dans la nuit du 22 au 23 septembre, a permis de venger nos soldats, les armées In Zya Memoriam & OR ô desespoir ont blessé grièvement l'artésien Smurf de l'armée ennemie "La légion des Ombres". Cette armée est dès lors commandée par Tiss_.

Le 21 septembre Sa Grandeur, Pitt.bull de Brécey, Duc de Normandie a reçu missive Bretonne, lui proposant de détacher la Normandie de la Couronne de France, trois jours de réflexion lui ont été donnés. Dans sa grande sagesse, le Duc de Normandie a refusé cette proposition. Pour l'heure aucun combat n'a eu lieu depuis la semaine passée.

Sur le front Artésien, au Sud à Péronne, le 22 septembre, nous avons tenté un premier assaut qui pour l'heure n'a pas permis de percer le front. Nous n'avons pas de nouvelles informations à vous donner pour le moment.

Au Sud Ouest du Poitou, à La Trémouille, dans la nuit du 23 au 24 septembre de lourds assauts avec une violence inouïe ont été donnés. Le résultat est légèrement en notre faveur. Les armées des deux camps ont été repoussées.

Une erreur de la part du scribe a été faite dans le précédent bulletin, nous tenons à rectifier. L'armée Fécamp Bande de Normandie No1, n'a pas été détruite, l'ancien capitaine Frizthecat a été blessé et a du se retirer pour panser ces blessures.

Nous ne devons pas baisser les bras, et continuer en ce sens !

Que tous ceux qui sont valides prennent les armes et rejoignent nos braves sur le champ de bataille ! Que tous ceux qui souhaitent apporter compensation pécuniaires ou donner des vivres se fassent connaître auprès du Surintendant des finances ou fassent directement des dons aux différentes armées Françaises.

Pour la Couronne de France, Pour lutter contre la Félonie.

Faict à Montmirail, le vingt-quatrième jour du neuvième mois de l'An de Grace Mil Quatre Cent Cinquante Neuf.





Dotch de Cassel,
Grand Maître de France.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   26.09.11 19:06

Citation :
Nous, Agnès de Carpadant, Dame de Causses, Grand Chambellan de France, faisons savoir ce jour les suivantes nominations au sein de la Maison Royale.

Au poste de Premier Maitre d'Hotel, Della de la Mirandole et d'Amahir-Euphor, Baronne de Seignelay qui œuvrait au sein de la Bouche Royale comme Grand Échanson de France.

Au poste d'Intendantes au Menus Plaisirs, Camille d'Anclair, qui œuvrait au sein du Cabinet royal comme Maistre es Enluminure.

Nous les remercions pour le travail irréprochable qu'elles ont fait jour après jour au sein de leurs offices respectifs et sommes confiante dans la gestion qu'elle feront de leurs désormais offices.

Pour faire ce que doit,

Faict au Palais Royal du Louvres
le XXVI ème du moy de septembre 1459

Citation :
De nous, Perrinne de Gisors-Breuil, dicte Montjoie, Roy d'Armes de France
A tous ceux qui entendront, liront ou se feront lire.

Par la présente souhaitons informer les candidats s'étant présentés à l'ouverture de marches de juillet 1459.

Que, parmi les diverses candidatures recues, diverses ont recu l'approbation du conseil héraldique. Ainsi, se voient confier les marches suivantes sitot qu'ils auront fait leur serment de héraut auprès de nous à compter de ce jeudi 29 septembre en l'Hotel Saint Paul :
  • Renlie d'Evrecy (ig: Renlie) pour la marche Sigillant
  • Arnaut de Malemort(ig: Arnaut_de_malemort) pour la marche Marche
  • Lanfeust de Troy (ig: Lanfeust86) pour la marche Sepulcre
  • Sakurahime de Valrochelles (IG: Sakurahime) pour la marche Blanche


Les autres marches ouvertes lors de la séance du mois d'aout demeurent sans héraut titulaire pour le moment. Cependant nous tenons à signaler que les marches "es justice" ont donné lieu à plusieurs discussions et que suite à celles-ci nous ne pouvons que fortement conseiller aux deux candidats de cette session de persévérer sur cette voie après avoir vu avec le maréchal de tutelle les lacunes relevées. Il en va de meme pour le candidat pour la marche du Languedoc qui est invité à se présenter comme poursuivant de la marche s'il le souhaite, après contact avec le maréchal de tutelle.

Ce faisant, il est loisible pour les candidats dont le questionnaire n'a pas été retenu, d'obtenir un commentaire quant aux erreurs commises sur les questionnaires par missive m'étant adressée. Que délai de réponse devra néanmoins être pris en considération.

Fait ce lundi 26e de septembre 1459 en la Chapelle Sainct Antoine



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   27.09.11 8:32

Citation :
Guillaume de Jeneffe, Grand Escuyer de France et Gérault de Gaudemar, Grand Veneur de France, à tous ceux qui cette présente missive verront et orront, salut et connaissance de vérité.

Que connute chose soit à la noblesse ET à la roture du royaume de France que les chasses royales recrutent.
Les postes suivants sont donc ouverts :

Citation :
Office de Vénerie :

Pages : donnant lieux à une formation qui mènera à Veneur, Valet de chien, Limier, piqueux ou piqueur, selon la volonté de l'impétrant.

Office des toiles et du vautrait :


Capitaine des toiles et du vautrait
: Responsable de l'office, placé sous l'égide du Grand Veneur.

Pages : donnant lieux à une formation qui mènera à Lieutenant des toiles, Limier ou piqueur, selon la volonté de l'impétrant.

Office de louveterie :

Pages : donnant lieux à une formation qui mènera à Louvetier, Limier ou piqueur, selon la volonté de l'impétrant.

Office de louveterie :

Pages : donnant lieux à une formation qui mènera à Fauconnier ou Valet de rets, selon la volonté de l'impétrant.

Etant entendu que les fonctions de limier et piqueur sont des fonctions transverses et pourrons être assurer par une seule et même personne dans les différents offices.

Toutes les candidatures devront être retournées au Grand Veneur de France, Gérault de Gaudemar dict "geronimo2751" et ces dernières devront être assorties d'une lettre motivant la candidature avant un entretien.

Donné à Chinon, le XXVIIe jour de 7bre del an de grasce MCDLVIIII

Guillaume de Jeneffe,
Grand Escuyer de France



Gérault de Gaudemar,
Grand Veneur de France




ig: geronimo2751

[rp]
Citation :
Travaux de la Noble Assemblée des Pairs
Semaine du 19 au 25 septembre 1459

Dossiers clos :
Dossiers liés au Royaume de France


Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Saisines héraldiques
-

Candidatures à la Pairie
-

Réponses en cours de validation
Dossiers liés au Royaume de France
-

Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Saisines héraldiques
-

Débats en cours
Dossiers liés au Royaume de France
  • Travail sur l'élaboration d'une Charte Royale.
  • Guerre contre la Bretagne.
  • Projet de mécénat royal proposé par Sa Seigneurie Argael


Saisines héraldiques

-

Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Candidatures à la Pairie
-

Au nom de la Chambre des Pairs,
Faict à Paris le vingt-sixième jour du mois de septembre de l'an de Grâce 1459.







[/rp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   28.09.11 8:14

Citation :
Guillaume de Jeneffe, Grand Escuyer de France et Elisabeth Stilton, Premier Escuyer de France, à tous ceux qui cette présente verront et orront, salut et connaissance de vérité.

Que connute chose soit à la noblesse ET à la roture du royaume de France que le Ecuries et Haras royaux recrutent.
Les postes suivants sont donc ouverts :

Maître du Haras : Il gèrera le Haras Royal et évaluera la qualité des chevaux dépendant du Haras.

Maréchal-Ferrant, Ecuyers et autres aides : Ils seront au service des Ecuries et du Haras, ils prendront soin des équidés, participeront à la mise en place des événements organisés par les Ecuries et assisteront les Maitres des Ecuries et du Haras.

Toutes les candidatures devront être retournées au Premier Escuyer de France, Elisabeth Stilton, et ces dernières devront être assorties d'une lettre motivant la candidature avant un entretien.

Donné à Chinon, le XXVIIIe jour de 7bre del an de grasce MCDLVIIII

Guillaume de Jeneffe,
Grand Escuyer de France



Elisabeth Stilton,
Premier Escuyer de France



[hrp]ig: Elisabeth_stilton[/hrp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   28.09.11 8:30

[rp]
Citation :


tous icelieu et à venir, qu'il plaise d'ouïr,

Nous, Adeline de Courcy, Baronne de la Haye du Puits, en ma qualité de Rectrice Adjointe de l’Ostel-Dieu de Paris, annonçons que la faculté de médecine de l’Ostel Dieu de Paris, accueillera le 26e jours du mois de septembre de l’an de grâce MCDLIX, les apprentis inscrits et toute personne désirant connaitre la Faculté de l’Ostel Dieu et s’y inscrire, en vu d’un buffet d’accueil pendant lequel sera présenté professeur et programme étudié.

Nous vous invitons donc, à vous rendre à la Faculté où un buffet sera organisé dans la salle de réception.

Fait à Paris, le 24ème jour de septembre de l’an de grâce MCDLIX



[/rp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   30.09.11 11:49

Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles, Premier Secrétaire d’Etat,

A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salutation,

Suite à une absence prolongée et sans justification de celle-ci, Aymeric de Mistra est demis de ses fonctions de Secrétaire d’Etat auprès de l’Armagnac et Comminges. Ce poste est dès à présent ouvert à tous les candidats.

Pour rappel, voici les provinces vacantes :
    ->Anjou
    ->Armagnac et Comminges
    ->Artois
    ->Gascogne
    ->Guyenne
    ->Limousin
    ->Normandie
    ->Toulouse


Faict à Chinon,

Le 30 Septembre mil quatre cent cinquante neuf,



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   01.10.11 18:57

    Peuple de France,
    Loyaux sujets de la Couronne,

    Ce jour, Nous nous adressons à vous afin de rappeler que, gardienne de l'intégrité de Notre Royaume et soucieuse du bien de Nos sujets, Nous ne pouvons demeurrer silencieuse quand Nous voyons deux bonnes villes séparées de leur terre natale, sous divers prétextes et raisons.

    Au Régent de Toulouse, pour avoir de manière pernicieuse et dans la plus parfaite ignominie attaqué le Duché de Guyenne, Nous adressons une dernière fois un appel à la raison. Nous laissons trois jours à Toulouse pour se retirer d'un conflit qu'il a déclenché, pour présenter ses excuses au Duc Archybald et au peuple de Guyenne et pour retirer ses troupes de la ville de Montauban. Nous signalons que ces manœuvres ne sont que le jeu du Ponant qui cherche à renverser un conseil légitime, élu par un peuple désirant la paix et la stabilité sous l'égide la Couronne de France et que ce désir là ne sera pas étouffé par quelques compromissions indignes.

    Au Duc de Touraine, Nous signalons que si la situation en Berry, du fait de la guerre et de la trahison de ceux, nobles ou simples endoctrinés, s'étant vendu à la solde des Ennemis de la France, est complexe, Nous ne doutons pas que vous ayez agit en pensant suivre ce qui était le mieux... mais cela ne se peut. Nous n'admettrons pas de voir Notre province du Berry amputée d'une seule de ses bonnes villes, car Nous Nous battons contre les traitres, certes, mais pour la France, pour toute la France, donc pour le Berry. Nous entendons voir au plus vite le peuple Berrichon connaitre la même délivrance que la Guyenne, que le peuple ouvre les yeux, chassent ses tyrans et ouvre ses bras et son cœur à la Couronne qui n'a jamais cessé de les chérir et de vouloir les aimer. Le Berry est Notre province et demeurera comme telle, avec tous ses bonnes villes historiques et sans que la moindre annexion ne soit permise, autorisée ou reconnue par la Couronne de France. Nous déplorons ce qui a conduit à Nous imposer un état que les ennemis de la France peuvent revendiquer comme souhaité par Nous et vous faisons part de Notre désir de savoir Châteauroux, libre, fière et Berrichonne, retrouver sa place au sein de Notre Royaume.

    Aux habitants de Châteauroux, à son maire, Nous assurons Notre soucis et Notre vœux de vous savoir prospères et en paix, Nous comprenons votre désir de vivre autrement que dans l'oppression, Nous savons le traitement réservé aux Loyalistes en Berry par les Ennemis de la France et Nous ne pouvons que déplorer ces attaques incessantes au fil des mois... Mais vous ne devez pas renoncer et quitter la place. Vous êtes l'avenir du Berry, vous avez le devoir et la mission de vous battre pour offrir au Berry la perspective d'une vraie place au sein de la France, une place loyale et honorable, le contraire de ce que le Parti officiel des traitres incarne et instaure dans les esprits. Je vous en prie, ce jour, de toute la force de mon âme, beaucoup se battent pour la France, pour leur avenir, les armes à la main, vous avez la mission de vous battre aussi, pour la France mais pour votre avenir, pour le Berry qui est, demeure et restera votre terre... Ne vous dérobez pas à ce devoir, mes chers sujets, ne tournez pas le dos à une province qui a besoin de vous...


    A chaque homme, chaque femme sur le sol de France, tenez bon, notre France tient bon, notre France renait, elle est unie, forte, dressée dans un même but... et ensemble, Nous voyons renaitre les fleurs de lys, bientôt, avec l'aide du Très Haut, ceux qui pensaient que cette guerre Nous conduirait à Notre perte admettrons que Nos victoires sont le signe de Notre juste cause, bientôt, la Raison prendra le pas sur les ordres aveugles donnés par les quelques personnes qui pensaient pouvoir instaurer au sein de notre France un État dans l’État, un Royaume du Ponant... Bientôt, si l'honneur revient, Nous unirons la France dans une Paix nouvelle, une stabilité retrouvée et un avenir prospère.

    C'est pour cela que Nous Nous battons, pour cela que vous vous battez à Nos cotés, pour cela que Nous triompherons, ensemble.

    Au Palais Royal du Louvre
    Le premier jour d'Octobre 1459





Citation :
De nous, Alandrisse de Montbazon-Navailles, Premier Secrétaire d’Etat,

A tous ceux qui liront ou se feront lire,

Salutation,

Suite à une absence non justifiée et un manque de rigueur, retirons dès aujourd’hui les clefs de Jehan Djahen au poste de Secrétaire d’état auprès du Languedoc.

Annonçons l’ouverture de cette charge dès à présent à tous les candidats résidant dans cette province.

Faict à Loches,
Le 01 Octobre mil quatre cent cinquante neuf,



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   04.10.11 1:08

[rp]
Citation :
Travaux de la Noble Assemblée des Pairs
Semaine du 26 septembre au 2 octobre 1459

Dossiers clos :
Dossiers liés au Royaume de France
-

Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Saisines héraldiques
-

Candidatures à la Pairie
-

Réponses en cours de validation
Dossiers liés au Royaume de France
-

Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Saisines héraldiques
-

Débats en cours
Dossiers liés au Royaume de France
  • Travail sur l'élaboration d'une Charte Royale.
  • Guerre contre la Bretagne.
  • Projet de mécénat royal proposé par Sa Seigneurie Argael


Saisines héraldiques

-

Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Candidatures à la Pairie
-

Au nom de la Chambre des Pairs,
Faict à Paris le troisième jour du mois d'octobre de l'an de Grâce 1459.







[/rp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   04.10.11 6:55

Citation :
Des nouvelles des différents fronts

Au peuple de France,

Nous constatons jour après jour, que les félons n’ont aucune limite dans la perfidie. Au fil du temps, tous les actes possibles, toutes les bassesses ont été exploitées afin de faire plier la couronne. La paix est entre les mains du peuple appartenant à l’alliance illégale du Ponant.

Rappelons-nous que le devoir d’un régnant est de protéger son peuple contre les maux, comme un père qui veille sur son enfant. Au lieu de cela, nous voyons un entêtement qui coule peu à peu l’économie de ses provinces. Alors ralliez vous au Royaume de France.

Montrons comme en Normandie, malgré les forces en surnombre à l’extérieur des remparts de Rouen, le 4ème corps de Normandie a attaqué vaillamment ses armées Ponantaises. Cela aura couté des vies, mais aussi que le Domaine Royal ne mettra pas un genou à terre face à l’envahisseur. La Normandie a subi plusieurs assauts, par les FSF, par les Bretons et par un groupuscule Irlandais. Il aura fallu toutes ses forces pour égratigner le mur de la capitale. L’important n’a jamais été le nombre, mais la qualité des soldats. La vaillance, le courage et la persévérance iront à bout de la félonie.

Montrons comme en Anjou, que la ténacité a permis aux forces alliées de pénétrer au sein de cette province. Malgré les pertes, ses braves soldats seront bientôt aux portes de la ville. Il ne restera qu’un pas pour la prise totale de cette cité.

Montrons comme au Poitou, les armées de la couronne qui s’obstinent à débusquer les gredins qui ont attaqué le Limousin. La Trémouille a été rapidement prise, à présent les armées se dirigent vers Poitier pour asseoir un véritable vassal à la couronne sur le trône.

Et enfin en Artois, depuis plusieurs jours, les armées royales de Champagne portent leurs coups sous les murs de Péronne, infligeant de nombreuses pertes à l'ennemi, parmi les victimes du juste courroux des serviteurs de la Couronne, on compte le pillard Normand ayant vidé les caisses du Duché royal et rempli celle du Ponant Julho et l'usurpateur Fidos.

Les forces alliées contre la félonie sont chaque jours de plus en plus en nombreuses. Les provinces françaises agissent en front commun à l’encontre des félons. Les félons qui s’imposent en martyr alors qu’ils crucifient leur peuple qu’ils ont juré de protéger.

Faict à Gueret,
Le 01 octobre mil quatre cent cinquante neuf,


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   05.10.11 22:11

Citation :

De nous Perrinne de Gisors-Breuil, dicte "Montjoie", Roy d'Armes de France,
A tous ceux qui liront ou se feront lire

A toutes fins utiles, rappelons que la Herauderie Royale de France est la seule autorité apte à établir ou valider tout acte d'ordre nobiliaire ayant reconnaissance au travers de l'ensemble du Royaume de France.

De même que tout acte posé par une institution ou un organisme n'ayant recu nulle lettre patente de reconnaissance ou de legitimation de la part de la Couronne de France est nul et non avenu au regarde des Institutions du Royaume.

Qu'en outre, tout noble dont la noblesse a été contresignée par la Herauderie Royale se fourvoyant dans de tels manquements ou actes allant à l'encontre des ordonnances émises par les institutions royales s'exposerait à des sanctions d'ordre héraldique.

Ce 5e jour d'octobre 1459, en la Chapelle Saint Antoyne


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   07.10.11 11:16

Citation :
Nous, Althiof de Marigny, à tous ceux qui le présent écrit liront ou se feront lire, salut ;


C'est avec beaucoup de tristesse qu'il nous acter et annoncer les démissions de Dame Rose du Ried, dicte MissRose, Prévôt de l'Hotellerie Royale, de Dame Beatrice Madeleine, dicte Bettym, Chef douanier du DR, et de Dame Kalimalice d'Austrasie, Prévôt de Paris. Nous les remercions pour leur travail de grande qualité, leur patience et leur écoute tout au long des mois passés à oeuvrer pour la tourelle centrale. Nous leur souhaitons bonne continuation et espérons du fond du coeur que leur route croisera de nouveau la route de la Grande Prévôté de France tant leurs compétences qui ne sont plus à démontrer ont été utiles à cet office et le resteront toujours.

En récompense de son excellent travail, son investissement et sa patience depuis son arrivée à la Grande Prévôté, Messire Carles d'Oktharloc de Carguignan, dict Corbeaunoir, est nommé au poste de Prévôt de l'Hotellerie Royale et nous nous réjouissons de savoir un homme aussi impliqué dans les affaires des prévôtés à la tête de celle du Domaine Royal.

De même, l'actuel Gardien du guet, Messire Amory de Lucas, dont l'implication au service du Grand Chatelet et la volonté éternelle de le faire évoluer afin de lui donner l'eclat qu'il mérite, est dès lors tout désigné pour succéder à Kalimalice d'Austrasie qui a été la première instigatrice de ce développement. C'est pourquoi il est nommé dés à présent Prévôt de Paris.

Les postes laissés dés lors vacants seront ouverts très prochainement à dépôt de candidature.

Nous rappelons également que le Guet de Paris et la Garde Royale recrutent de façon permanente. Si vous êtes intéressés, contactez respectivement le Prévôt de Paris Amory de Lucas ou le Capitaine de la Garde Royale Stephandra Dandolo du Moutier.


Faict à Paris, le 6ème jour d'Octobre de l'an MCDLIX,

Althiof de Marigny
Grand Prévost de France



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   07.10.11 16:55

Citation :
RECRUTEMENT D'HUISSIERS ROYAUX

Que ceci soit su de tous à travers le Royaume de France,

Nous, Alexandre de Demessy, Premier Huissier de France, recrutons[/color][color=blue] plusieurs Huissiers Royaux afin d'assurer la présence d'Huissiers dans les Cérémonies Royales et dans le Louvre.


Tous les hommes et femmes libres et majeurs peuvent y postuler sans restriction de classe ou de naissance pour peu qu’ils attestent d’un comportement moral et conforme à l’éthique requise pour un tel office.

Les candidatures doivent adressées par missive privée (IG : Alexandre*). La motivation des candidats et leur capacité à exercer cette charge par leur disponibilité seront des éléments essentiels de notre décision.

Faict au Louvre, le 7 ième jour du mois d' octobre 1459.

Alexandre de Demessy Comte de Camboulas, Vicomte de Nérac et d'Elves, Seigneur de Pierre Buffière et de Sainte Bazeille


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   10.10.11 10:41

Citation :
A tous les Officiers de la Grande Prévosté de France,

A Sa Majesté Nebisa de Malemort, Reyne de France,
A Sa Grasce Dotch de Cassel, Grand Maistre de France,

A tous ceux qui la présente liront ou se feront lire, salut ;


Lorsque j’aurai mis un point final à cette missive, il en sera de même de ma fonction de Grand Prévôt de France.

Cette décision est l’une des plus difficiles qu’il m’ait jamais été donné de prendre, elle me touche au plus profond de mon être, mais s’impose aujourd’hui à moi comme une évidence. Car c'est ainsi que je vis la maréchaussée depuis désormais plus de cinq ans, elle fait partie de moi, du plus profond de mes tripes jusqu'au bout de mes mèches violettes et chatoyantes. Elle m'a professionnellement tout apporté. Œuvrer pour elle, pour ce monde de l'ombre, méconnu et bien trop peu reconnu à sa juste valeur, protéger les êtres qui nous sont chers et avoir ce sentiment du devoir accompli est la plus belle des récompenses. Récompense éphémère car la maréchaussée nécessite de se remettre sans cesse en question, ne pas le faire c'est déjà mettre à mal une sécurité bien fragilisée par des bandits sans cesse plus imaginatifs.

Si l'envie est toujours aussi forte d'œuvrer pour la maréchaussée, et ne s'évanouira jamais, les questions de pouvoir et de politique, de protocole et de représentation, qui vont de paire avec ma fonction prennent aujourd'hui le pas sur ce plaisir et m’amènent à m'interroger sur mon avenir. J'attendais énormément des récents changements, et du tout premier souverain élu, plutôt de cette toute première souveraine, qu'elle prenne les positions fermes que son prédécesseur n'avait pas su tenir afin de faciliter la mission de ceux désireux d'œuvrer non pour les titres mais pour les institutions qu'ils se sont engagées à servir, et non leur rendre la tâche délicate ou plus difficile encore.

Aujourd’hui, les mois passés à mener enquêtes en vain et me demander si cela avait encore un sens ont fini de jouer profondément sur ma santé morale et physique, au détriment du plaisir d’œuvrer pour la maréchaussée et de ce qui a plus d’importance à mes yeux que toute autre chose : être avant tout le représentant auprès de Sa Majesté de tous ceux qui œuvrent chaque jour que Dieu fait dans les prévôtés du royaume. Mais ces mots ne doivent être vides de sens. Car lorsque la lumière laisse place à l’obscurité, et que ce sentiment continue de s’insinuer en moi chaque jour un peu plus, prend le pas sur l’envie que j’aurai toujours à œuvrer pour cette si belle institution et pire vient mettre en péril mes relations avec celles et ceux qui me sont les plus chers en ce monde, c’est le signe qu’il est temps de changer pour reconquérir cette part de moi même. Car sans l’envie et le plaisir, et toutes ces personnes sans qui rien n’aurait de sens, que peut-il bien rester ?

C’est donc aujourd’hui ce qui m’amène à prendre la décision de mettre un terme à cette aventure de trois ans à la Grande Prévôté et plus de deux ans au poste que j'occupe actuellement à la tourelle centrale qui représente l'aboutissement ultime d'une part de moi-même. Des objectifs que je m’étais fixés à ma prise de fonction, il ne m’en reste plus aujourd’hui, même si tout peut toujours être amélioré et doit l’être pour rechercher sans cesse cette chimère qu’est l’excellence et ne jamais tomber dans l’excès de confiance. Durant ces mois et ces années, j’espère avoir réussi à transmettre mes connaissances, mes convictions et ma passion pour la prévôté, et surtout avoir fait honneur à cette institution, aux officiers et prévôts, et tous ceux avec qui il m’a été donné de travailler et sans qui rien n’aurait de sens. Ce serait pour moi alors le signe que j’ai réussi dans ce que je considère être la mission première d'un grand officier, à savoir être au service de tous les sujets du royaume et tâcher de les aider et les guider au mieux autant qu'il m'est possible de le faire et quand bien même cela viendrait à dépasser parfois quelque peu le champ de compétence primaire de mon office.

J’ai énormément appris au cours de ces années, sur le fonctionnement de la prévôté et tout ce qu’elle implique mais aussi sur moi-même, et je suis fier d’avoir servi cette institution et occupé la fonction de Grand Prévôt de France qui est pour moi le plus beau poste en ce monde, l’aboutissement et la récompense absolue pour tout maréchal. Je voudrais remercier toutes celles et ceux qui œuvrent quotidiennement dans l’ombre pour m’aider dans ma mission, en particulier les officiers de la Grande Prévôté sans qui rien ne serait possible. Je voudrais remercier en particulier mes prédécesseurs Sebbe de Valrose qui m’a donné la chance d’entrer à l’office et Pisan d’Harcourt, paix à son âme, qui a tant insisté pour que je prenne sa suite.

Et je voudrais surtout remercier Beths de Monfort-Balmyr, mon amie et ma collègue depuis si longtemps qu’il serait indécent pour elle de faire mention d’une date, et sans qui rien n’aurait été possible. C’est d’une idée farfelue de pouvoir être tous deux prévôts en même temps qu’est née cette aventure à la Grande Prévôté, et sans elle, ses compétences, ses conseils et son soutien, je n’aurais pu en arriver jusque là. Une personne sage qui se reconnaîtra nous a une fois décrits comme le Yin et le Yang, deux personnes au caractère bien différents, mais deux parties d’un même tout, parfaitement complémentaires et indissociables. Aussi si je ne devais donner qu’un seul nom pour me succéder ce serait sans aucune hésitation le sien.

J’espère que vous aurez été heureux de travailler à mes côtés autant qu’il m’a été donné de travailler aux vôtres. La maréchaussée est souvent décrite comme une grande famille, dans laquelle l’on peut compter les uns sur les autres en toute circonstance et j’espère avoir réussi à insuffler cet élan et ce plaisir. J’aspire aujourd’hui à retrouver cette petite flamme, ce plaisir tout simple d’apporter ma pierre à l’édifice, par des actions jugées parfois ingrates mais ô combien nécessaires à tout système de sécurité. Si je ne l’ai jamais oublié, et ne peut envisager mon quotidien sans la prévôté auvergnate, je m’en suis peu à peu éloigné, happé par des affaires si intéressantes mais extrêmement chronophages, dans des journées qui ne seront jamais extensibles et où j’ai désormais moins de disponibilité que par le passé. Et ce n’est pas rendre hommage au travail considérable effectué chaque jour par les maréchaux et douaniers, et tous ceux qui œuvrent dans l’ombre aux quatre coins du royaume.

Pour finir, s’il sied à Carles d'Oktharloc de Carguignan, dict Corbeaunoir, nouveau Prévôt de l’Hôtellerie Royale, d’assurer l’intérim à la tête de la Grande Prévôté en attendant la nomination de mon remplaçant, c’est avec plaisir et toute ma confiance que je lui laisse les clés de la tourelle centrale ainsi que le permet la charte de l’office, et que je la guiderai durant cette phase.


Dieu vous bénisse !


Faict à Paris, le 7ème jour d’Octobre MCDLIX,

Althiof de Marigny,
Grand Prévost de France



Citation :
Nous, Julien Giffard, Connestable de France,

Annonçons par la présente la désignation à la charge de Capitaine Royal pour le Maine de messire Stratovarius. Nous tenons à remercier la précédente occupante de cette charge, Dame Enora de Villefort (ig yvondelaroulette) pour avoir su redonner de l'élan à l'armée comtale.

Annonçons la désignation de messire Fingolfin à la charge de Maréchal pour les Provinces du Centre. Nous tenons à remercier tous les candidats, plus valeureux les uns que les autres et les invitons à faire acte de candidature aux charges de Lieutenants d'Etat Major Royaux vacants au sein de l'office. Une liste paraitra très prochainement.

Sur recommandation du Commandeur des Services Secrets du Royaume de France, Mnemosyne, annonçons que Calliope se voit remercier de son service exemplaire en devenant Commandeur Adjoint des SSRF.

Faict à Chinon le 9 octobre 1459


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   12.10.11 11:41

Citation :
Travaux de la Noble Assemblée des Pairs
Semaine du 3 au 9 octobre 1459

Dossiers clos :
Dossiers liés au Royaume de France
-

Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Saisines héraldiques
-

Candidatures à la Pairie
-

Réponses en cours de validation
Dossiers liés au Royaume de France
-

Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Saisines héraldiques
-

Débats en cours
Dossiers liés au Royaume de France
  • Travail sur l'élaboration d'une Charte Royale.
  • Guerre contre la Bretagne.
  • Projet de mécénat royal proposé par Sa Seigneurie Argael
  • Saisine déposée par Arwel Chanvigny, Duchesse de Clérieux, Dame de Lentilly concernant une inéligibilité en Lyonnais Dauphiné.



Saisines héraldiques

-

Dossiers transmis par la Grande Prévôté
-

Candidatures à la Pairie
-

Au nom de la Chambre des Pairs,
Faict à Paris le dixième jour du mois d'octobre de l'an de Grâce 1459.








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henry_de_Silly
Comte(sse) du Périgord-Angoumois
avatar

Nombre de messages : 2618
Emploi : Secrétaire d'Etat & Héraut d'Armes
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   16.10.11 21:31

Citation :
Nous, Dotch de Cassel, Grand Maitre de France,
À tous ceux qui la présente annonce liront ou se feront lire,

Salutation

Par la présente faisons savoir :

Qu'Althiof de Marigny, Grand Prévôt de France, a présenté sa démission à Sa Majesté la Reyne, Nebisa de Malemort Armantia,

Que celle-ci sera effective dès lors qu'un nouveau Grand Prévôt de France sera nommé,

Que toute personne souhaitant postuler à ce Grand Office peut nous faire parvenir candidature par missive, jusqu'au samedi 22 octobre 1459,

Que nous remercions chaleureusement, Althiof de Marigny, Comte de Montfort-l'Amaury, pour le travail effectué au sein de la Curia Regis et de son office.

Faict à Le Mans, le treizième jour du dizième mois de l'An de Grâce Mil Quatre Cent Cinquante Neuf.

Signé et scellé de notre main.




Dotch de Cassel,
Grand Maître de France
    Ceci est un message à destination des Loyaux Sujets de la Couronne de France.
    Ceci est un appel pour toutes les femmes, tous les hommes qui ont pris les armes pour défendre leur terre.
    Ceci est l'expression de toute l'admiration, toute la gratitude et tout l'amour déposé au sein du cœur de votre Reyne.

    Depuis de longues semaines maintenant, nous nous battons. Du Nord au Sud, la France a appelé à elle ses sujets, la Couronne a demandé à ses vassaux et sujets de se lever et de se battre, pas pour assouvir un désir inique de conquête, un besoin injustifié de chaos, une envie de rompre la routine mais parce que la France faisait l'objet d'une menace intestine, sournoise et inadmissible.

    Tous, vous avez entendu cet appel, vous y avez répondu et avec votre rage, votre détermination, votre loyauté, vous avez frappé, en Berry, en Anjou, en Artois ou au Poitou, vous avez frappé. Malgré la douleur de devoir vous battre contre des frères et des sœurs, manipulés ou dévoyés par les mensonges et les promesses utopiques des ennemis de la France. Malgré la difficulté de quitter vos foyers, vos cités, vos provinces, vous êtes venus .

    Aujourd'hui, je dois vous confesser combien votre loyauté et votre dévouement me sont précieux. Aujourd'hui, je dois vous dire qu'être la Reyne de tels sujets est le plus précieux des joyaux de ma Couronne car aucun Roy, aucune Reyne ne saurait régner sans l'appui de ses vassaux et de ses sujets et si nous combattons, si nous gagnons, face aux manœuvres, aux mensonges du Ponant, aux trahisons, ce n'est que grâce à vous tous.

    Eux n'ont que des déclarations fumeuses et des articles achetés à une presse corrompues, nous... nous avons nos victoires et la certitude d’œuvrer pour la pérennité de notre France et pour la plus juste et la plus sacrée des causes.

    Sujets du Domaine Royal... que vous dire ? Maine, Alençon, Orléans, vous ne cessez de me surprendre et de me rendre fière, de vous, de votre engagement, de votre unité... Depuis longtemps maintenant, je suis amenée à côtoyer le Domaine Royal et ses affaires, j'ai toujours espéré un Domaine Royal uni et fort... ce jour est venu et dans l'épreuve, savoir mes peuples capable de se transcender autour d'une même cause, une cause souveraine... On vous disais faibles, inutiles et perdus d'avance... Vous prouvez qu'il n'en est rien et qu'aucune félonie ne sera, par vous, cautionnée.

    Sujets de Normandie, depuis des semaines vous résistez à l'invasion, vous mettez en échecs des armées venues vous écraser, unis derrière votre Duc, vous démontrer la force et la puissance d'un peuple qui refuse de rompre ou de plier. Vous êtes un exemple pour tous les peuples de ce Royaume et, pour moi, une force supplémentaire pour continuer le combat. Je sais vos souffrances, vos difficultés, je peux vous promettre que tout cela ne sera pas vain et que la France n'oubliera pas vos sacrifices et votre courage.

    Sujets de Champagne, vous connaissez la même menace et le Ponant se rengorge de réussir chez vous ce qu'ils n'ont pu réussir en Normandie. Mais vous luttez aussi, vous résistez et tenez bon... Je vous supplie de continuer ainsi, de ne pas écouter les voix mal intentionnées qui vous incitent à céder, à écouter les mensonges de l'ennemi et ses promesses mensongères... Prenez les armes, défendez vos terres, vous êtes la Champagne, vous êtes chez vous et vous devez leur faire rendre gorge pour oser penser que vous vendriez votre terre .

    Sujets de la Couronne de France, vous aussi n'avez pas oublié l'importance du lien qui vous lie à la France, point n'est besoin de titres ou d'un ordre pour vous voir accourir quand la France est menacée. Point n'est besoin de promettre des récompenses, de l'or ou des terres, au contraire de ce que négocient nos ennemis pour recevoir de l'aide... Votre dévouement est à l'image de votre grandeur, de la pureté de vos cœurs.

    A toutes, à tous, je tenais à vous témoigner mon estime, la conscience que j'ai de vos peines et douleurs... Soyez assurés que votre engagement ne fait que renforcer ma détermination d'être une Reyne à la hauteur de tels sujets.

    Au nom de la France que je sers, au nom de la Couronne que je porte, je vous fais la promesse solennelle, et que le Très Haut qui m'a désignée comme la Souveraine destinée à la France à ce jour me foudroie de son ire si je venais à manquer à mon serment, de ne pas faillir dans ma mission sacrée.

    Recevez avec ces mots l'hommage d'une Reyne à son peuple et, ensemble, poursuivons le combat que l'Honneur nous conduit à mener.

    Que vive le Royaume de France,


    Fait ce jour de Notre royale main,
    le 13 Octobre 1459 au Palais Royal du Louvre






Citation :
Moi Harpège d'Orkney, Baronne de Laguiole, Amirale de France, à tous salut et paix.

Qu'il soit su qu'en ce jour, je nomme messer JeremI Vice Amiral des provinces du Centre. Cette décision est effective dès maintenant.

Son autorité s'étend sur le Poitou, le Périgord Angoumois, le Limousin Marche, le Bourbonnais Auvergne et la Touraine.

Qu'on se le dise !
Fa à Fécamp, le 15 octobre 1459.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panneaux d'Affichage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panneaux d'Affichage
Revenir en haut 
Page 5 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour passer le temps à Bourges (divers topics)
» Le panneau d'affichage
» Tableau d'Affichage
» Tableau d'affichage public de la Mairie - Bureau d'accueil - Livre de questions
» [Meulou-Garou] Panneau d'affichage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Périgueux :: Conseil comtal :: Secrétariat d'Etat pour le Périgord et l'Angoumois :: Grande Salle-
Sauter vers: